Carmencita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le film du même nom, voir Carmencita.
Carmencita

Carmencita dans le film qui porte son nom (1894).

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Aliquippa (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Carmen Dauset MorenoVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Carmencita
La Perla de SevillaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités

Carmencita était une danseuse espagnole (née en 1868 à Almería[réf. nécessaire] et décédée en 1910) que l'on a surtout remarquée pour son apparition dans le film réalisé en 1894 par William Kennedy Laurie Dickson, pour le compte de Thomas Edison : Carmencita, et dans les portraits qu'ont faits d'elle John Singer Sargent, William Merrit Chase et James Beckworth.

L'historien américain Charles Musser écrit, dans son imposante histoire des films primitifs aux États-Unis, que Carmencita est la première femme à apparaître devant une caméra de cinéma, le Kinématographe, mise au point par l'équipe d'Edison, ce qui fait d'elle historiquement la première actrice de cinéma[1].

Pour le film Carmencita, son numéro dansé est enregistré dans le premier studio de cinéma de l'histoire, le Black Maria, situé à West Orange, dans le New Jersey. Carmencita se produisait au Koster & Bial's à New York depuis .

La sortie du film a soulevé des protestations véhémentes de la part des puritains, au prétexte que les tourbillonnements de la danse soulevaient par moments la robe et les jupons, ce qui, à cette époque collet-monté, était une insupportable pornographie. « Carmencita, une véritable danseuse espagnole aux jupons virevoltants qui dévoilent haut ses jambes à une époque où l’on s’évanouie de voir une cheville de femme. »[2]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Charles Musser, History of the American Cinema, Volume 1, The Emergence of Cinema, The American Screen to 1907, , 613 p. (ISBN 0-684-18413-3), p. 78
  2. Marie-France Briselance et Jean-Claude Morin, Grammaire du cinéma, Paris, Nouveau Monde, , 588 p. (ISBN 978-2-84736-458-3), p. 26

Lien externe[modifier | modifier le code]