Carlos de Grand pré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Carlos de Grand Pré, espagnol d'origine acadienne, colonel dans l'armée espagnole et lieutenant-gouverneur des Postes[1], a été gouverneur de la Floride occidentale après une carrière dans la Louisiane espagnole.

Les Acadiens sont arrivés en Louisiane en deux vagues, en 1765 et en 1785, la deuxième à l'invitation des Espagnols, qui ont apprécié leur efficacité en matière d'irrigation et de construction de digues, selon la technique dite de l'aboiteau. Il participe entre autres à la réalisation d'un agrandissement du site de Bâton-Rouge effectué par le français Elias Beauregard, même si son autorisation initiale n'est pas respectée dans la forme, car entre-temps, la Louisiane est redevenue française en 1800, puis a été vendue aux États-Unis en 1803.

Il s'illustre en prenant le poste militaire anglais de Thompson's Creek et Amite, puis sous le gouverneur Bernardo de Galvez, Fort Manchac et Fort Richmond, en 1779. Il sert comme commandant à Paroisse de Pointe Coupée et comme lieutenant-gouverneur du secteur de la rivière rouge sous le régime espagnol. Il reçoit des terres autour de l'« Avoyelles Post » après avoir vécu dans le Natchez District. Carlos de Grand pré, dans une lettre du 2 mars 1790, établit la liste des planteurs de tabac du Natchez District, venus pour la plupart du Kentucky et de Virginie, avec la production de chacun et les dates d'arrivée entre 1788 et 1790[2].

En 1805, Carlos de Grand Pré, propose aussi aux Espagnols originaires des Îles Canaries[3] et vivant à Galvez Town de s'installer dans la ville nouvelle de Spanish Town.

Carlos de Grand Pré est rappelé La Havane en 1809, au moment où Bonaparte tente d'installer son frère sur le trône d'Espagne : il est jugé et exécuté, selon son ami Pedro Favrot, pour activités « pro-françaises »[4]. Don Carlos de Hault de Lassus lui succède comme gouverneur du district de Bâton-Rouge, et il est très vite critiqué, accusé en particulier de corruption[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire Et Géographie Des Avoyelles En Louisiane Par Corinne L. Saucier, page 32
  2. (en) « Pre-Statehood History », sur claibornecountyms.org (consulté le 23 juillet 2010)
  3. (en) « Baton Rouge Historical Markers », sur www.canaryislanders.org (consulté le 23 juillet 2010)
  4. A History of Baton Rouge 1699-1812 Par Rose Meyers, page 82
  5. (fr) « A History of Baton Rouge 1699-1812, Par Rose Meyers », sur books.google.fr (consulté le 23 juillet 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]