Carlo Mauri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mauri.
Carlo Mauri
Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Carlo Mauri dans les années 1960

Biographie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance 1930,
Lecco
Décès 31 mai 1982,
Lecco
Carrière
Discipline Alpinisme, exploration
Compagnon(s) de cordée Walter Bonatti
Ascension(s) notable(s) Première ascension hivernale de la face nord de la Cima Ovest, première ascension du Gasherbrum IV, tentatives de première ascension du Cerro Torre
Carlo Mauri

Carlo Mauri (1930-, né et mort à Lecco) est un alpiniste et explorateur italien.

En , Carlo Mauri réalise avec Walter Bonatti la première ascension hivernale de la face nord de la Cima Ovest dans les Dolomites ; trois jours après ce succès, leur cordée répète l'ascension hivernale de la face nord de la Cima Grande[1].

Le , il réussit la première ascension du mont Sarmiento en compagnie de Clemente Maffei.

Au début de l'année 1958, Carlo Mauri tente, à nouveau avec Walter Bonatti, l'ascension du Cerro Torre en Patagonie mais, face à la difficulté de l'ascension et au manque de moyens, ils doivent renoncer après avoir gravi trois cents mètres de la paroi ouest[2]. En 1970, Carlo Mauri tente une seconde fois d'escalader cette montagne, par le même versant, mais il échoue à 250 mètres du sommet[3].

Carlo Mauri participe en 1958 à une expédition nationale italienne au Karakoram dirigée par Riccardo Cassin avec comme objectif la première ascension du Gasherbrum IV (7 925 m). Le 6 août, en compagnie de Walter Bonatti, Carlo Mauri atteint le sommet du Gasherbrum IV[4].

Ce n'est qu'en que Carlo Mauri réalise sa première ascension du mont Blanc. Sa première ascension est une première : il est le premier à parcourir en solitaire la voie de la Poire sur le versant italien du mont Blanc[5].

Après une première tentative en 1969, Carlo Mauri traverse en 1970 l'océan Atlantique avec Thor Heyerdahl sur un radeau en papyrus. Il participe ensuite à un voyage sur les traces de Marco Polo[6]. Ses explorations à travers le monde le conduisent à réaliser de nombreux documentaires qui le font connaître au-delà du milieu de l'alpinisme.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Walter Bonatti, Montagnes d'une vie, Arthaud, Paris, 1997 (ISBN 2-7003-1144-2) chapitre « Dans les faces nord de Laveredo en hiver (1953) »
  2. Walter Bonatti, Montagnes d'une vie, Arthaud, Paris, 1997 (ISBN 2-7003-1144-2) chapitre « Le Cerro Torre, un rêve évanoui (1958) »
  3. Reinhold Messner Cerro Torre La montagne impossible, Arthaud, Paris, 2009 (ISBN 978-2-7003-0323-0) p. 203-204
  4. Walter Bonatti, Montagnes d'une vie, Arthaud, Paris, 1997 (ISBN 2-7003-1144-2) chapitre « La conquête du Gasherbrum IV (1958) »
  5. Walter Bonatti, À mes montagnes, Arthaud, Paris, 1987 (ISBN 2-7003-0673-2) chapitre « Seul à la Major » p. 224
  6. Sylvain Jouty et Hubert Odier, Dictionnaire de la montagne, Omnibus, 2009 (ISBN 978-2-258-07980-9) p. 623, article « Mauri (Carlo)»