Câlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Caresse)
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie « Caresse » redirige ici. Pour l’article homophone, voir Carresse.

Un câlin est un contact physique entre deux personnes et qui implique généralement une étreinte avec les bras ou une grande proximité. S'il y a plus d'une personne, on parle de câlin de groupe.

Un câlin après une victoire sportive

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Un câlin peut être un signe de joie ou de bonheur

Un câlin, parfois en association avec un baiser, est une forme de communication non verbale. Selon la culture, le contexte et la relation, un câlin permet d'extérioriser un sentiment d'amitié, d'affection, d'amour, la fraternité ou la sympathie [1].

Un câlin peut indiquer le soutien, le confort et la consolation, en particulier là où les mots ne suffisent pas. Un câlin démontre habituellement l'affection et la chaleur émotionnelle, résultant parfois de la joie ou du bonheur d'être réuni avec quelqu'un ou de voir quelqu'un après une longue période d'absence. Un câlin non réciproque peut démontrer un problème relationnel. Un câlin peut être une simple accolade de quelques secondes. Ou selon la profondeur de la relation, une accolade avec les bras entièrement autour de la personne pendant plusieurs secondes. La longueur d'un câlin dans toute situation est socialement et culturellement déterminé. Dans le cadre d'un baiser, les hanches peuvent également être comprimée.

Contrairement à d'autres types de contact physique, un câlin peut être pratiqué publiquement et en privé, sans stigmatisation dans de nombreux pays, et dans différentes religions et cultures, sans distinction de sexe ou d'âge [2]. C'est généralement un indicateur de familiarité avec l'autre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les câlins étaient une pratique courante au temps des patriarches, c'est-à-dire avant le 1er millénaire [3]. Au Moyen Âge, on trouve des écrits sur les chevaliers qui avaient habitude de se prendre dans les bras, afin de démonter leur affection et soutien mutuel[4].

Aspects culturels[modifier | modifier le code]

Un câlin peut avoir lieu dans le cadre d'un acte rituel ou social dans certains groupes sociaux. Il est une coutume dans les cultures latines telles que la France, l'Espagne et l'Amérique latine pour les amis de sexe masculin de se prendre dans les bras (avec une tape dans le dos) lors de salutation joyeuse [5]. Un câlin similaire, généralement accompagnée d'un baiser, est également en train de devenir une coutume en Occident pour les femmes après une réunion ou au départ. Au Portugal et au Brésil, il est fréquent, surtout chez les hommes, de terminer une lettre ou un courriel avec Um abraço ou Abraço (câlin) suivie par la signature de l'expéditeur. Des formules analogues peuvent être utilisées dans la communication orale.

Un câlin de groupe chez des jeunes hommes afin de démontrer leur étroite amitié

En mai 2009, le The New York Times a rapporté que "le câlin est devenu le salut social préféré des adolescents lors d'une rencontre ou d'une fête aux États-Unis" [6].

Une enquête journalistique canadienne de 2015 constatait la popularité des câlins en bromance, parmi les jeunes adultes francophones du Québec[7].

Bénéfices pour la santé[modifier | modifier le code]

Le câlin a des effets bénéfiques pour la santé. Une étude américaine de 2012 a démontré que les étreintes d'affection augmentent les niveaux d'ocytocine et réduisent la pression artérielle [8].

Caresse[modifier | modifier le code]

Circle-icons-globe.svg
Cette section concerne principalement le Québec (l'usage du mot "caresse" et les coutumes sont différents dans les autres pays francophones) et doit être internationalisée (mars 2017).

Une caresse est un signe d'affection dans lequel deux personnes ont les bras de l'autre enroulés autour du corps. Une caresse peut avoir lieu avec un parent, un ami ou un amoureux. En 2014, les sociologues britanniques Eric Anderson et Mark McCormack ont publié une étude qui démontrait que 93% des jeunes étudiants hétérosexuels sportifs britanniques ont déjà donné des caresses à un ami masculin, comme signe d'amitié [9], [10].

Une caresse est similaire au câlin, mais est plus affectueux et intime, et a une durée plus longue (de quelques minutes à plusieurs heures). Contrairement au câlin, qui peut souvent être une salutation non verbale, une caresse est généralement partagée entre deux personnes qui sont assises quelque part ou couchées ensemble. Comme le câlin, les caresses ont un effet positif pour les niveaux d'ocytocine et ainsi la santé.

Art[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kathleen Keating, The Hug Therapy Book, Hazelden Publishing, USA, 2011
  2. Cédric Mayrargue, Universal and Culture-Specific Properties of Greetings, Journal of Linguistic Anthropology, USA, volume 7, pages 63-97, Juin 2008
  3. Orr, James, "International Standard Bible Encyclopedia", EMBRACE, D.D. General Editor, UK, 1915
  4. Marine Gasc, racontemoilhistoire.com, Le bisou, France, 20 janvier 2016
  5. William Cane, The Art of Hugging: The World-Famous Kissing Coach Offers Inspiration and Advice on Why, Where, and How to Hug, St. Martin's Griffin, USA, 2013
  6. Sarah Kershaw, Journal nytimes.com, For Teenagers, Hello Means 'How About a Hug?', USA, 27 mai 2009
  7. Lili Boisvert, radio-canada.ca, Bromance : ces gars qui craquent pour leurs amis, Canada, 19 janvier 2015
  8. Emilie Cailleau, topsante.com, Hypertension : un câlin par jour pour la faire baisser!, France, 12 novembre 2012
  9. Eric Anderson, Mark McCormack, Journal Men and Masculinities, Cuddling and Spooning: Heteromasculinity and Homosocial Tactility among Student-athletes, UK, 12 mars 2014
  10. HENRY ALFORD, Journal nytimes.com, The Bro Hug: Embracing a Change in Custom, USA, 26 septembre 2014

11. Les Ateliers Câlin en France

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :