Caniche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Caniche
Image illustrative de l’article Caniche
Région d’origine
Région Drapeau de la France France, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Caractéristiques
Silhouette variable
Robe Frisé : bouclé ou cordé
Caractère comique, calme, affectueux, sportif ou chien de salon en fonction de la taille
Nomenclature FCI
  • groupe 9
    • section 2
      • no 172

Le caniche est une race de chien. C'était autrefois un chien adapté à la chasse au canard dans l'eau, ce qui explique le toilettage « en lion » qui lui est souvent appliqué, et qui était fort à la mode à la Belle Époque, il descend du barbet[1],[2].

Régulièrement utilisé dans différents domaines : comme animal de cirque, chien de chasse, chien guide-aveugle, chien d'agility ou chien de recherche, il est très polyvalent et est classé parmi les trois races canines les plus intelligentes (the Intelligence of Dogs (en)).

Sa durée de vie varie entre 12 et 19 ans.

Histoire de la race[modifier | modifier le code]

La véritable ascendance de cette race de chien n'est pas claire et contestée, en grande partie parce que la race est très ancienne. Les clubs canins de France ont toujours pensé qu'il était un descendant du Barbet. Cependant, d'autres organisations ont également pensé que ce chien était un très vieux épagneul d'eau allemand, notamment en raison de l'étymologie de son nom en allemand et en anglais : «poodle» ou «pudelhund,» tous deux dérivés du Bas allemand pudeln, ce qui signifie" «éclabousser». Le mot apparaît plus tôt que le nom français de ce chien dans les textes. Il est vrai qu'en 1936, lorsque la norme a été créée par la FCI, la race a été reconnue d'origine française[3],[4] ; mais cette décision est en contradiction avec l'opinion actuelle d'autres clubs canins dans le monde et les cynologues modernes attribuent aux deux pays le développement du caniche et croient que le chien est lié à la fois au Barbet et aux chiens de chasse allemands datant du 14ème siècle, avec un croquis de Albrecht Dürer prouvant leur présence au minimum dans la Renaissance en Allemagne[5],[6],[7].Une autre preuve se trouve dans les écrits d'un médecin suisse Conrad Gessner, qui a fourni le premier traité connu sur la race en 1555. La description donnée correspond au caniche standard[8].

Une caniche dans la chasse, par Dürer


La race a rapidement franchi la frontière entre l'Allemagne et la France. C'était un favori des nobles français pendant des centaines d'années. Comme dans la plupart des pays européens, la chasse était un passe-temps des riches et, naturellement, le caniche était un chien précieux des riches qui se répandait en Allemagne au plus tard en 1600. Il existe des preuves que le caniche est devenu un chien de la royauté française à partir du règne d'Henri III. [9],[10] La tendance s'est poursuivie jusqu'au XVIIIe siècle jusqu'à la fin de la monarchie française, les trois derniers rois de France ayant chacun au moins un caniche, bien qu'au XVIIIe siècle pas nécessairement le chasseur de canard[11]. C'est à ce stade que les plus petits types de caniche commencent à apparaître dans les portraits et les enregistrements à Versailles, à la fois comme animaux de compagnie des rois et de ses courtisans. C'est également à cette période que les coupes de cheveux les plus étranges ont été accordées aux petits caniches, car il est devenu très à la mode chez les femmes de créer des looks bouffants pour que leurs chiens soient assortis à leurs cheveux[12].

Le caniche comme symbole de statut.

En 1621, Gervase Markham a publié un traité de chasse à la sauvagine à Londres qui comprenait une gravure sur bois de cette race de chien, indiquant leur présence en Angleterre à l'époque; une autre preuve de leur propagation à travers l'Europe se trouve dans un autoportrait de Rembrandt, créé environ une décennie plus tard. Les mots de Markham dans son traité décrivent le rasage pratique du caniche en été et aussi où et comment le chien a été tondu pour la chasse au canard, avec des poils supplémentaires sur ses chevilles pour plus de chaleur par temps frais[13]. Cela serait pris à cœur par de très riches Anglais de l'époque Stuart, dont le prince Rupert du Rhin: son chien Boye était son compagnon légendaire pendant la Guerre Civile Anglaise. Il faudra attendre le milieu du XVIIIe siècle pour que le caniche se transforme en chien de garde pour les aristocrates et suive les tendances en France.

Le 19e Siècle[modifier | modifier le code]

Le caniche est resté un chien de la bourgeoisie et des classes supérieures au cours du XIXe siècle.

Caractère[modifier | modifier le code]

Le caniche est connu pour être facile à dresser, malgré son fort caractère, mais également pour son énorme intelligence[14].

Son éducation se doit d'être cohérente, et toute commande bien exécutée récompensée par un geste affectueux ou une louange. Ne jamais user de force avec un caniche. Les petits, si faciles à vivre et donc souvent privés de l'éducation plus spontanément offerte aux moyens et aux grands, peuvent devenir jappeurs. Ils n'aboient guère. S'ils donnent de la voix à la maison, c'est bien pour alerter leur entourage d'une présence ou d'un bruit inhabituel. Excellents chiens de garde, ils s'adaptent facilement à de nombreuses situations et au rythme de vie de leur propriétaire. Le grand caniche quant à lui est d'une nature calme et n'aboie que très rarement.

Un caniche moyen gris et son jouet

Les caniches sont réputés pour être des chiens joyeux, curieux, sympathiques et intelligents[15]. Ils peuvent se contenter de peu d'exercice, mais les jeux feront leur bonheur et celui de leurs maîtres. Néanmoins, un caniche, quelle que soit sa taille, sera de bien plus agréable compagnie s'il lui est donné d'accompagner ses maîtres un peu partout et de se défouler régulièrement. Ce sont d'excellents chiens de jeux et de compagnie[14].

Standard (résumé)[modifier | modifier le code]

Caniche toiletté
Caniche gris toiletté « à la lion »

Le standard[16] selon la Fédération cynologique internationale (FCI) :

Taille :

  • Grands caniches : Au-dessus de 45 cm et jusqu'à 60 cm avec une tolérance de 2 cm en plus. Le grand caniche doit être la reproduction agrandie et développée du caniche moyen dont il garde les mêmes caractéristiques.
  • Caniches moyens : Au-dessus de 35 cm et jusqu'à 45 cm.
  • Caniches nains : Au-dessus de 28 cm et jusqu'à 35 cm. Le caniche nain doit offrir dans son ensemble l'aspect d'un caniche moyen réduit, en conservant autant que possible les mêmes proportions et en ne présentant aucun signe de « nanisme ».
  • Caniches toys : Au-dessus de 24 cm et jusqu'à 28 cm (idéal recherché : la taille de 25 cm) et jusqu'à 24 cm (tolérance de moins 1 cm). Le caniche toy conserve, dans son ensemble, l'aspect du caniche nain et les mêmes proportions générales répondant à toutes les exigences du standard. Tout signe de « nanisme » est exclu, seule la crête occipitale peut être un peu moins accusée.

Couleur :

  • Poil unicolore : noir, blanc, marron, gris, fauve orangé (abricot) et fauve rouge.
  • Le marron : doit être soutenu, assez foncé, uniforme et chaud. Le beige et ses dérivés plus clairs ne sont pas admis.
  • Le gris : doit être uniforme, d'un ton soutenu, ni noirâtre ni blanchâtre.
  • Le fauve orangé : doit être d'une teinte uniforme sans tirer sur le fauve pâle, ou sable, ni sur le fauve rouge.
  • Le fauve rouge : doit être d'une teinte uniforme sur toute la robe. Il ne doit en aucun cas tirer sur le fauve orangé.

Paupières, truffe, lèvres, gencives, palais, orifices naturels, scrotum, coussinets sont bien pigmentés.

Le standard selon le Club canin canadien (dit aussi Canadian Kennel Club ou CKC) prévoit trois tailles de caniche[17] :

  • Caniche (grand)

Mesure plus de 38,1 cm (15 po) au point le plus haut du garrot.

  • Caniche (moyen)

Mesure 38,1 cm (15 po) ou moins au point le plus haut du garrot avec une taille minimum supérieure à 25,4 cm (10 po).

  • Caniche (nain)

Mesure 25,4 cm (10 po) ou moins au point le plus haut du garrot.

Il existe six couleurs (robes) reconnues par la FCI :

  • Noir
  • Marron (brun pâle et brun foncé)
  • Gris
  • Abricot (ou fauve orangé)
  • Blanc
  • Rouge fauve

De plus, il existe deux types de poils, le caniche bouclé, le plus souvent représenté, et le caniche cordé, où des amas de poils frisés forment des petites cordes qu'on laisse grandir, à l'instar du chien « Komondor » ou du « Puli » hongrois.

Le Club du caniche de France détient le standard[16] de la race. Toutefois, certains pays ont sélectionné d'autres variantes qui ne sont pas reconnues par la FCI, notamment :

  • Le caniche bicolore ou arlequin (blanc et noir) (blanc et marron) (blanc et bleu) (blanc et gris) et (noir et feu)

est reconnu au Canada par le Club canin canadien comme un caniche de race pure, mais ne peut représenter sa race aux expositions[18]. Ce caniche bicolore a été retrouvé sur des toiles de peintres dans les années 1500. Provenant de parents à couleurs unies, certains éleveurs en ont fait une spécialité (chien de compagnie). Les motifs (marking) sur son pelage ne sont jamais identiques d'un chiot à l'autre dans la même portée.Très bon nageur, le toilettage en lion lui permettait d'avoir une flottaison adéquate, afin de récupérer le gibier dans les étangs à la chasse à la sauvagine.

Les caniches bicolores sont reconnus en France sous le nom de "chien particolore à poils frisés" ou CPPF.

Soins et santé[modifier | modifier le code]

Ce sont des chiens qui, en bonne santé, ne perdent pas leurs poils mais ont besoin d'être toilettés régulièrement. Cette race à un large choix de coupes comme la coupe « lion continental », « moderne », « puppy », etc[19]. Il est important de préciser que pour les concours, il n'y a que certaines coupes autorisées.

Un des gros points faibles du caniche est sans aucun doute ses oreilles. Très fragiles, elles demandent des soins réguliers et rigoureux. Sans cela, ces chiens peuvent développer de multiples otites plus ou moins importantes qui peuvent avoir de graves conséquences sur leur santé[15].

Son espérance de vie est en moyenne de 15 ans, c'est donc un chien très robuste mais qui demande tout de même des soins particuliers[20].

Photos[modifier | modifier le code]

Croisement[modifier | modifier le code]

Croisé avec le Labrador retriever, le caniche a donné naissance à une nouvelle race, le Labradoodle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE - fiche standard de la race
  2. « origine de la race » (consulté le 1er août 2016)
  3. [http: // www. fci.be/Nomenclature/Standards/172g09-fr.pdf], Fédération Cynologique Internationale: Poodle Breed Standard. Récupéré le 5 août 2016
  4. « Deutscher Pudel-Klub, Rasseportrait », Deutscher-pudel-klub.de (consulté le 15 janvier 2018)
  5. https://www.buntepudel.de/index.php/de/pudel/199-herkunft-geschichte
  6. https://www.thekennelclub.org.uk/services/public/breed/display.aspx?id=4097
  7. (en) ANITA COSTA, « When Did Wild Poodles Roam the Earth? », sur readersdigest.ca, Reader's Digest, (consulté le 4 octobre 2020).
  8. (en) Various, The Poodle : A Complete Anthology of the Dog, , 182 p. (ISBN 978-1-4474-8902-3, lire en ligne), p. 10.
  9. http://www.poodlehistory.org/PCOMPAN.HTM
  10. Chats et chiens régnants, Katharine McDonogh, 2000, p. 6
  11. « Dogs, Cats, Parrots : Pets at Versailles », sur blogspot.com (consulté le 4 octobre 2020).
  12. Jill Hunter Pellettieri, « The genesis of the poodle hairdo. », sur slate.com, (consulté le 4 octobre 2020).
  13. http://www.poodlehistory.org/MARKHAM.HTM
  14. a et b « Les qualités et les défauts du caniche », sur Le Caniche (consulté le 30 mars 2016)
  15. a et b « Caniche », sur wamiz.com (consulté le 4 avril 2020)
  16. a et b Club du caniche de France.
  17. « Home | CKC », sur www.ckc.ca (consulté le 30 mars 2016)
  18. « Splendide Caniche Royal Bicolore Bleu et Blanche…. », sur www.cfacaniche.org (consulté le 30 mars 2016)
  19. « Le toilettage du caniche », sur toilettage.bordeaux.free.fr (consulté le 30 mars 2016)
  20. « Le caniche - Fiche pratique », sur www.linternaute.com (consulté le 30 mars 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :