Carlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carlin (homonymie).
Carlin
image illustrative de l’article Carlin
Région d’origine
Région Chine
Caractéristiques
Taille 30-40cm
Poids 8 à 12 kg
Poil Court
Robe Sable ou noire ou marron très foncé ou argent ou rarement blanche (albinos)
Tête Ronde avec le dessus plat
Yeux Globuleux
Oreilles Douces, noires, petites, en forme de rose ou de bouton
Queue En tire bouchon à une ou deux boucles
Caractère Sociable et très joueur, gourmand et très attaché et dévoué à son maître. Il aime la compagnie et n'aime donc pas rester seul la journée, très expressif et a du caractère. Doux et gentil
Nomenclature FCI
  • groupe 9
    • section 8
      • no 253

Le carlin (vient du nom du comédien Carlo Antonio Bertinazzi) est une race de chien provenant de Chine[1] et existant en Europe depuis au moins le XVIe siècle. Il est connu sous l'appellation de Pug (carlin) aux États-Unis, au Brésil en Australie et en Angleterre (du fait de son profil en poing) et de Mops (fâché) en Allemagne et en Russie. Il appartient à la catégorie des chiens de compagnie et des molossoïdes ou molosses.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un chien de taille moyenne : environ 30 cm au garrot pour un poids moyen de 6 à 10 kg. Il existe différentes couleurs de robe : sable avec masque noir, abricot avec masque noir,blanc(albinos) et noire. L'origine du carlin noir serait différente de celle du carlin sable.[réf. nécessaire]

C'est un chien à face plate réputé pour ses ronflements, voire des ronronnements[2].

Pug-puppies-mops-welpen-beige.jpg

Il est très apprécié pour sa douceur et son esprit joyeux ainsi que sa vivacité[3]. C'est un chien adapté aux jeunes enfants[4], qui n'est pas agressif et apprécie la compagnie humaine[2]. Il est toutefois également connu pour être parfois têtu et glouton[3].

Ce fut le chien de compagnie de princesses ou d'aristocrates, telles que la reine Marie-Antoinette, Madame Élisabeth, la princesse Catherine Galitzine, la marquise de Pompadour, Joséphine de Beauharnais[5]. Les carlins étaient aussi les chiens favoris du duc et de la duchesse de Windsor qui adoraient se faire photographier avec eux.

Toilettage[modifier | modifier le code]

Le carlin est d'entretien relativement aisé: s'il perd régulièrement ses poils et nécessite donc un brossage régulier, le bain n'est pas particulièrement nécessaire en conditions normales[6].

Santé[modifier | modifier le code]

Du fait de leur museau aplati, les carlins sont sujets à l'insuffisance respiratoire et à l'hypoxie chronique comme toutes les espèces brachycéphales.

Le museau comportant de nombreux plis et ridules, le carlin est aussi confronté à la pyodermite du pli facial[7].

Son espérance de vie moyenne est d'environ 11 ans[8].

Carlins célèbres[modifier | modifier le code]

Peinture de Carl Reichert : Jeune carlin (sans date)

Fortuné, chien de Joséphine de Beauharnais.

Dans les films Men in Black et Men in Black 2 le personnage de Franck est interprété par un carlin.

Dans les films Kingsman : Services secrets (Kingsman: The Secret Service) et Kingsman : Le Cercle d'or (Kingsman: The Golden Circle), JB est le carlin d’Egssy, principal agent du Kingsman. Ce dernier meurt durant une attaque d’un gang rival dans le début de l’épisode 2.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Barbier, Nadège. Le Carlin à travers son histoire, son standard, son importance actuelle et ses pathologies.Thèse d'exercice, Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2002, page 6
  2. a et b « Pug Temperament, Personality and Character », sur www.puginformation.org (consulté le 23 mars 2018)
  3. a et b « Pugminded, For Pug Lovers Pug Personality », sur pugminded.com (consulté le 23 mars 2018)
  4. Histoire et caractère du Carlin, sur le site de DistribEco.
  5. Du nom de Fortuné, cité dans la correspondance de Napoléon à Joséphine
  6. (en-US) « Pug Dog Breed Information », American Kennel Club,‎ (lire en ligne)
  7. [PDF] Barbier, Nadège. Le Carlin à travers son histoire, son standard, son importance actuelle et ses pathologies.Thèse d'exercice, Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2002, page 97 à 99
  8. Carlin sur le site Wamiz, consulté le 8 septembre 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]