Canicross

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cani-cross)
Aller à : navigation, rechercher

Le canicross (plus rarement orthographié cani-cross; on emploie aussi parfois le mot canicourse) est un sport canin ayant comme spécificité l’union d’un seul chien et d’un coureur à pied reliés entre eux de façon bien définie effectuant de concert le même effort physique.

Cette activité qui a pour origine l’entraînement des mushers et les courses d’attelage de chiens de traîneaux est progressivement devenue un sport à part entière qui peut être pratiqué comme un simple loisir ou en compétition. Depuis quelques années, ce sport évolue et désormais il attire de plus en plus d'athlètes[réf. nécessaire], cyclistes et triathlètes qui, en compagnie de leur chien, trouvent une alternative intéressante à la pratique de leur sport en y apportant de nouvelles méthodes d'entraînement. On assiste donc à une inévitable scission depuis ses origines et à une nouvelle orientation, plus proche de la pratique d'un sport individuel avec un chien.

Le matériel[modifier | modifier le code]

Le matériel réglementaire qui se trouve être aussi le matériel idéal à la fois pour le confort du maître que pour celui du chien se compose de 3 parties :

  • Le harnais : il permet au chien d'être à l'aise dans ses mouvements et sa respiration n'est pas gênée pendant l'activité. Adapté à sa taille et ajusté au mieux, il lui permet de se mettre en traction en utilisant tout le poids de son corps et en particulier son torse.
  • La longe extensible : elle relie le chien au maître. Elle est d'une longueur maximum de 2 mètres pour le canicross et la canimarche et de 2,50 mètres pour le caniVTT
  • La ceinture ou le baudrier : le maître peut porter au choix une ceinture ou un baudrier avec un anneau qui permet l'attache de la longe extensible.

Pour le confort et la santé du chien, les colliers semi-étrangleurs, étrangleurs et/ou à pointes sont interdits.

Quel que soit l'équipement utilisé, le chien doit toujours être tenu à l'attache.

La discipline[modifier | modifier le code]

La discipline sportive est ouverte à tous (personnes licenciées ou non) et aux chiens de toutes tailles et de toutes races (LOF ou non).

Un contrôle vétérinaire a lieu le jour de l’épreuve (vaccins, tatouage ou puce électronique, bon état de santé, chaleurs, etc).

Aucun niveau minimum n'est requis pour le maître (sauf un certificat médical de non contre-indication à la pratique sportive de compétition). Le parcours varie de 1,5 à 9 km selon les conditions météorologiques, le type de parcours, la catégorie et le pays ou le type de compétition.

Pendant la course, le chien doit en permanence être devant, la limite maximale autorisée pour le coureur étant la hauteur des épaules de l’animal. Il est interdit de tirer le chien sauf pour le remettre dans le sens de la course.

Les institutions[modifier | modifier le code]

Depuis janvier 2013, la représentation nationale est dorénavant assurée par la Fédération Française des Sports de Traîneau [1] (FFST)qui est titulaire de la Délégation ministérielle pour l'ensemble des disciplines des sports canins de traineaux, ski-joëring et pulka, canicross, bike-joëring... De ce fait, la FFST est seule autorisée à organiser les Championnats de France, sélectionner les Equipes de France, reconnaître les titres de Champions d'Europe, du Monde acquis lors des épreuves internationales organisées par sa fédération de tutelle, l'IFSS et d'élaborer les règlements nationaux qui régissent les disciplines du périmètre de sa Délégation.

la Fédération des sports et loisirs canins, www.fslc-canicross.net (FSLC) successeur de la Fédération athlétique canine (FAC), est devenue en l'espace de quelques mois leader [réf. nécessaire] des disciplines mono-chien en France, grâce notamment à son dynamisme [réf. nécessaire], à un calendrier bien garni [réf. nécessaire], des parutions régulières[réf. nécessaire] dans la presse[réf. nécessaire] de ses activités.

En Belgique, c'est la Fédération de canicross belge (FCB-BCF) dont le président est Jean-Pierre Talbot, qui a incarné le personnage de Tintin au cinéma.

Depuis 1998, un site web, indépendant des fédérations, regroupe tous les amoureux de ce sport : www.canicross.com [2] - En effet suite aux différentes modifications dans les organismes qui gèrent le canicross, une communauté inter-fédérations s'est formée pour partager la passion de ce sport, en dehors de toutes les problématiques {lesquelles ?} mentionnées ci-dessus.

L'une des épreuves phares de cette discipline à l'échelle mondiale se déroule chaque mois d'août dans les Alpes Françaises (Trophée des Montagnes), elle voit la participation des meilleurs européens ( Site : club.quomodo.com/tropheedesmontagnes/ )

Quelques grands noms[modifier | modifier le code]

Quelques athlètes sont à retenir, dont notamment les belges Philippe Wéry, Milly Caudron et Robin Leyon, le slovaque Jaroslav Jakubasek, la tchèque Sona Klikarova, les français Alain Liotard, Damien Vernimont, Philippe Fournis, Vereecke Christophe, Antony Lemoigne, Benoît Delaplace et Jean-Philippe Deshayes,en femmes : Anne Vanhove, Anne Bazot et Manue Grisius, les suisses Dominique Crettenand, Alexandre Fay [réf. nécessaire].

http://en.wikipedia.org/wiki/Cani_cross

Liens externes[modifier | modifier le code]