Canal du Centre (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canal du Centre.

Canal du Centre
Illustration.
Géographie
Pays Belgique
Coordonnées 50° 28′ 41″ N, 4° 06′ 36″ E
Début Canal Bruxelles-Charleroi
Fin Canal Nimy-Blaton-Péronnes
Traverse Hainaut
Caractéristiques
Longueur 24 km
Gabarit Classe IV
Infrastructures
Écluses 4
Hauteur des chutes d'écluses Moyenne : 16,50 m
Maximale : 16,93 m
Histoire
Année début travaux 1882
Année d'ouverture 1917
Site web voiesdeau.hainaut.beVoir et modifier les données sur Wikidata

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Canal du Centre (Belgique)

Géolocalisation sur la carte : Hainaut

(Voir situation sur carte : Hainaut)
Canal du Centre (Belgique)
Strépy-Bracquegnies, le nouvel ascenseur à bateaux du canal du Centre.
Strépy-Bracquegnies, le nouvel ascenseur à bateaux du canal du Centre.
Nouvelle section du Canal du Centre (Belgique) à Thieu.
Ancienne section du Canal du Centre et, à l'horizon, l'ascenseur n°4 de Thieu.

Le canal du Centre est un canal de Belgique qui reliait le canal Bruxelles-Charleroi, au niveau de Seneffe, à l'ancien canal Mons-Condé (actuellement comblé) et qui le relie maintenant au canal Nimy-Blaton-Péronnes à grand gabarit. La longueur totale du canal du Centre est de 20,9 kilomètres. Le Centre est un des grands bassins industriels du sillon Sambre-et-Meuse, entre le Borinage et Charleroi.

La section La Louvière-Thieu héberge les quatre ascenseurs à bateaux du Canal du Centre. Le premier permet de rattraper une dénivellation de 15,40 mètres, les trois autres de 16,93 mètres chacun. Au total, ils permettent de rattraper une dénivellation de 66 mètres. Ces ascenseurs pour bateaux, entièrement mus par la force hydraulique, font désormais partie du patrimoine mondial de l'UNESCO. Ils ne sont toutefois plus utilisés que pour le tourisme, depuis la mise en service, en 2002, du nouvel ascenseur de Strépy-Thieu, construit en parallèle à l'ancien canal, pour de grands gabarits (1350 tonnes).

Trafic[modifier | modifier le code]

Le trafic a beaucoup augmenté depuis l’ouverture du nouvel ascenseur de Strépy-Thieu.

  • 1987 - Tonnage: 498.000 Ton – Qté péniches: 2853
  • 1990 - Tonnage: 335.000 Ton - Qté péniches: 2103
  • 2000 - Tonnage: 282.000 Ton - Qté péniches: 1531
  • 2004 - Tonnage: 1.513.000 Ton - Qté péniches: 4041
  • 2005 - Tonnage: 1.870.000 Ton - Qté péniches: 4941
  • 2006 - Tonnage: 2.295.000 Ton

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Le canal du Centre en Belgique et l'ascenseur pour bateaux », dans Le Génie civil, 5 janvier 1889, tome XIV, no 10, p. 145-147, planche X
  • Michel Maigre, Le canal du centre historique, Agence Wallonne du patrimoine, coll. « Carnets du patrimoine » (no 141), , 60 p. (ISBN 978-2-87522-189-6)
  • Jacques Laurent, Raymond De Fays et Michel Dambrain, Le Canal du Centre : Chronique d'une construction, Éditions MET, coll. « Traces » (no 1), , 120 p. (ISBN 2-930148-02-0).

Liens externes[modifier | modifier le code]