Canada Dry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canada Dry
Image illustrative de l’article Canada Dry
Une canette de Canada Dry.

Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis
Société Orangina Suntory France
Date de création 1904
Type Soda
Site web http://www.canadadry.ca/

Canada Dry (API : [kanada draj]) est une marque américaine de sodas mise sur le marché par la société Dr Pepper Snapple Group. Canada Dry est particulièrement connu pour son ginger ale (soda au gingembre). Bien que Canada Dry soit, comme son nom l’indique, originaire du Canada, ses quartiers généraux industriels sont actuellement situés à Plano, au Texas (États-Unis).

Historique[modifier | modifier le code]

Façade de la manufacture Canada Dry Ginger Ale Ltd à Saint-Laurent (Montréal), en mai 1946.

En 1934, Canada Dry est l'une des premières marques à proposer des comic books (création récente de 1933 imaginée par Max Gaines) comme cadeau pour attirer le consommateur[1].

En France, où il est aujourd'hui exploité par Orangina Suntory France, le seul ginger ale commercialisé à grande échelle est celui de la marque Canada Dry, dont le nom commercial a supplanté le nom générique. Cependant, on trouve également des sodas au gingembre sous le nom Ginger beer dans toutes les épiceries asiatiques[réf. nécessaire].

Slogan publicitaire et langage courant[modifier | modifier le code]

En France, le slogan publicitaire du Canada Dry a longtemps été : « Canada Dry est doré comme l'alcool, son nom sonne comme un nom d'alcool… mais ce n'est pas de l'alcool »[2], parfois déformé de la manière suivante : « Ça a la couleur de l’alcool, le goût de l’alcool… mais ce n’est pas de l’alcool ».

Sous l'angle rhétorique, ce procédé argumentatif, analogique a pari (par similitude) ou a comparatione (par comparaison)[3], constitue une forme inversée du test du canard. Le slogan a été d'une efficacité telle dans le monde francophone, qu'il a fait passer la marque dans le langage courant en français[4]. La locution « Canada Dry » est ainsi utilisée comme adjectif pour qualifier « une chose ou une personne qui a l'apparence de ce qu'elle prétend être sans en avoir les qualités »[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Arie Kaplan, From Krakow to Krypton : Jews and Comic Books, Philadelphie, The Jewish Publication Society, , 225 p. (ISBN 978-0-8276-0843-6, lire en ligne), p. 3.
  2. (en) Anne Holden Rønning et Lenne Johannessen, Readings of the Particular: The Postcolonial in the Postnational, Amsterdam, Brill, (lire en ligne), p. 27
  3. Christian Plantin, « Analogie et métaphore argumentatives », A contrario, no 16,‎ (lire en ligne)
  4. « Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles », sur webnext.fr (consulté le )
  5. Christophe Urios et Frédéric Rey-Millet, 15 Leçons de leadership par Christophe Urios, Paris, Eyrolles, (lire en ligne), p. 205

Lien externe[modifier | modifier le code]