Cameo (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cameo.
Cameo
Pays d'origine New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical P-Funk, rhythm and blues, disco
Années actives Depuis 1974
Labels Chocolate City, Atlanta Artists, Reprise, Way 2 Funky, Raging Bull, Crash, Private I
Composition du groupe
Membres Larry Blackmon
Tomi Jenkins
Anthony Lockett
Aaron Mills
Charlie Singleton
Anciens membres Jeryl Bright
Michael Burnett
Thomas Campbell
Wayne Cooper
Merve de Peyer
Gary Dow
Eric Durham
Gregory Johnson
Kurt Jeter
John Kellogg
Kevin Kendrick
Arnett Leftenant
Nathan Leftenant
Damon Mendes
Stephen Moore
William Morris
Eric Nelson
Jeff Nelson
William Revis
Charles Sampson
Robert L. Smith
Melvin Wells

Cameo est un groupe américain de funk et R&B, fondé en 1974.

Histoire[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Le batteur Larry Blackmon et le claviériste Gregory Johnson jouent dans le groupe East Coast avant de former les New York City Players en 1974[1]. La formation est également composée des chanteurs Tomi Jenkins et Nathan Leftenant et d'une dizaine d'autres musiciens. Ils sont signés par le label Chocolate City, filiale de Casablanca Records, et adoptent le nom Cameo[2],[3].

Chocolate City[modifier | modifier le code]

Leur premier album, Cardiac Arrest, sort en 1977. Entre 1979 et 1982, Cameo place plusieurs singles dans le Top 10 du classement R&B. Secret Omen, sorti en 1979, est le premier d'une série de cinq albums certifiés « disque d'or ». L'année suivante, Cameosis est leur premier album à figurer dans le Top 30 du Billboard 200, qui recense les meilleures ventes aux États-Unis tous styles musicaux confondus[4].

En 1981, le groupe quitte New York pour Atlanta. Larry Blackmon établit son propre label discographique, Atlanta Artist. Il enregistre l'album Alligator Woman avec Tomi Jenkins, Nathan Leftenant et deux autres musiciens. Le disque se classe 23e du Billboard 200[4].

Atlanta Artists[modifier | modifier le code]

Style sort en 1983 sans rencontrer le succès[5]. Leur 10e album, She's Strange, est édité en 1984. Le morceau-titre séduit un large public. no 1 du classement R&B, il entre dans les 50 premières places du Billboard Hot 100[3]. Au Royaume-Uni, la chanson figure dans le Top 40[6]. Leur succès se confirme avec l'album Single Life, dont sont extraits les singles Single Life et Attack Me With Your Love, qui accèdent au Top 5 du classement R&B[3]. L'album Word Up!, sorti en 1986, est certifié « disque de platine »[5]. Le morceau-titre devient leur plus grand succès en atteignant la 1re place du classement R&B et la 6e du Hot 100. Durant l'été 1986, il se classe 3e des ventes de singles au Royaume-Uni[2],[4]. Deux autres singles, Candy et Back and Forth, parviennent dans le Top 5 du classement R&B[3] et dans le Top 30 des charts britanniques[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Album studio[modifier | modifier le code]

  • 1977 : Cardiac Arrest (Chocolate City)
  • 1978 : We All Know Who We Are (Chocolate City)
  • 1978 : Ugly Ego (Chocolate City)
  • 1979 : Secret Omen (Chocolate City)
  • 1980 : Cameosis (Chocolate City)
  • 1980 : Feel Me (Chocolate City)
  • 1981 : Knights of the Sound Table (Chocolate City)
  • 1982 : Alligator Woman (Chocolate City)
  • 1983 : Style (Atlanta Artists)
  • 1984 : She's Strange (Atlanta Artists)
  • 1985 : Single Life (Atlanta Artists)
  • 1986 : Word Up! (Atlanta Artists)
  • 1988 : Machismo (Atlanta Artists)
  • 1990 : Real Men… Wear Black (Mercury)
  • 1992 : Emotional Violence (Reprise)
  • 2000 : Sexy Sweet Thing

Albums live[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Nasty (Intersound)
  • 1998 : Live: Word Up (Universal)
  • 2003 : Original Artist Hit List Intersound)
  • 2007 : Nasty, Live & Funky (Prestige)
  • 2007 : Word Up! Greatest Hits – Live (Silver Star)
  • 2007 : Keep It Hot (Sheridan Square)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Shake Your Pants (PolyGram)
  • 1993 : The Best of Cameo (Mercury)
  • 1996 : The Best of Cameo, Volume 2 (Mercury)
  • 1998 : Best of Cameo (Universal)
  • 1998 : The Ballads Collection (Mercury)
  • 1998 : Greatest Hits (PolyGram)
  • 1999 : 12" Collection and More (Mercury)
  • 2001 : The Hits Collection (Universal)
  • 2001 : The Millennium Collection: The Best of Cameo (Mercury)
  • 2002 : Anthology (Mercury)
  • 2003 : Original Artist Hit List (Intersound)
  • 2003 : Classic Cameo (Mercury)
  • 2004 : The Best of Cameo (Collectables)
  • 2005 : Gold (Mercury)
  • 2006 : 'The Definitive Collection (Mercury)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Frank Hoffmann, Rhythm and Blues, Rap, and Hip-hop American Popular Music, Infobase Publishing,‎ , 353 p. (ISBN 9780816069804, lire en ligne), p. 34
  2. a et b (en) Colin Larkin, The Encyclopedia of Popular Music, Omnibus Press,‎ (ISBN 9780857125958, lire en ligne), p. 992-993
  3. a, b, c et d (en) Andy Kellman, « Biographie de Cameo », Allmusic
  4. a, b et c (en) Stephen Wasserstein (dir.), Baker's Biographical Dictionary of Musicians Since 1990, G. Schirmer,‎ , 880 p. (ISBN 9780028657998, lire en ligne), p. 558 (inscription nécessaire)
  5. a et b (en) Michael Goldberg, « Cameo Leader Rejects R&b Label », Sun-Sentinel,‎
  6. a et b (en) « Cameo », The Official Charts Company

Liens externes[modifier | modifier le code]