Bruno Jasieński

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bruno Jasieński
Bruno Jasieński portrait.jpg

Bruno Jasieński

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 37 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Wiktor ZysmanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Poète, écrivain, écrivain de science-fiction, dramaturgeVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Date de baptême
Membre de
Œuvres réputées
Nuż w bżuhu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Bruno Jasieński (Бруно Ясенский, de son vrai nom Wiktor Zysman) est un écrivain polonais né le à Klimontów, et mort le à Moscou[1].

Il était l'initiateur du mouvement littéraire du Futurisme en Pologne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de médecin Jakub Zysman (1861-1926), Bruno Zysman sort diplômé de l'Université Jagellon en 1922. Ses œuvres sont publiées dès 1918. Ses opinions politiques se forment sous influence de l'insurrection de Cracovie de novembre 1923. L'ouvre majeure de cette période est son poème Slowo о Jakubie Szeli consacré au soulèvement de paysans polonais en 1846-1848. Il émigre en France en 1925 et adhère au parti communiste, mais sera expulsé en 1929, du fait de son activisme communiste[1]. Accueilli en URSS, il rejoint le PCUS et se voit offrir le poste de rédacteur du journal Internatsionalnaïa Literatura. Deux voyages au Tadjikistan lui inspirent en 1932, son roman le plus célèbre L'Homme change de peau qui raconte la construction d'un canal sur le Vakhch. En 1934, il devient membre de l'Union des écrivains soviétiques. On retrouve son nom parmi les auteurs de l'ouvrage collectif Le Canal Staline, histoire de la construction de la voie d’eau Baltique-mer Blanche (Maxime Gorki, Leopold Awerbach, Semion Firine, 1934), présentant le concept de rééducation des prisonniers soviétiques par le travail. En 1935, sur invitation des ouvriers de l'usine Ouralmach il visite Sverdlovsk et se prépare à la rédaction d'un nouveau roman Complot d'indifférents sur la base des éléments collectés, mais ce projet ne verra pas le jour[2].

En été 1937, il est démis de toutes ses fonctions et exclu de l'Union des écrivains soviétiques, accusé d'activité contre-révolutionnaire. Arrêté le 31 août 1937, il est condamné par le Collège militaire de la Cour suprême de l'URSS le 17 septembre 1938, pour l'appartenance à une organisation terroriste, et fusillé le jour même. Il sera réhabilité en 1955[1].

Son roman L'Homme change de peau est porté à l'écran par Boris Kimiagarov (ru) dans un téléfilm du même nom en 1979.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Bruno Jasieński est marié avec Klara Jaworski à son arrivé en URSS. Ensemble, ils ont un fils prénommé Andrei. Il la quitte pour épouser la journaliste et écrivain Anna Berzin, née Folomeïeva[3],[4]. Après l'exécution de son mari, Anna Berzin est également arrêtée et condamnée à huit ans de détention dans un camps de travail. Elle est réhabilitée à l'époque de la destalinisation, en 1956, et réussit à publier dans Novy Mir le dernier roman de Jasieński Complot d'indifférents dont elle avait conservé le manuscrit.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Je brûle Paris (1929)
  • L'Homme change de peau (1932)
  • Complot d'indifférents (1937)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en)Emmanuel Waegemans, Daniel Cunin, Histoire de la littérature russe de 1700 à nos jours, Presses Universitaires du Mirail, (ISBN 9782858165872, lire en ligne), p. 249
  2. (en)Nina Kolesnikoff, Bruno Jasienski: His Evolution from Futurism to Socialist Realism, WLU Press, (ISBN 9780889207417, lire en ligne), p. 110
  3. Tania Müller, À destins mêlés, T&V Media, (ISBN 9781937124175, lire en ligne), p. 314
  4. (en)Agata Krzychylkiewicz, The Grotesque in the Works of Bruno Jasieński, vol. 76, Peter Lang, coll. « European University Studies », (ISBN 9783039112173, lire en ligne), p. 314

Liens externes[modifier | modifier le code]