Briga Novarese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Briga Novarese
Vue panoramique
Vue panoramique
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région du Piémont Piémont 
Province Novare 
Maire Chiara Barbieri
05/2014
Code postal 28010
Code ISTAT 003026
Code cadastral B176
Préfixe tel. 0322
Démographie
Gentilé brighesi
Population 3 038 hab. (31-12-2010[1])
Densité 640 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 44′ 00″ nord, 8° 27′ 00″ est
Altitude Min. 345 m – Max. 345 m
Superficie 475 ha = 4,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Piémont

Voir sur la carte administrative du Piémont
City locator 14.svg
Briga Novarese

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Briga Novarese

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Briga Novarese
Liens
Site web http://www.comune.briga-novarese.no.it/

Briga Novarese est une commune italienne de la province de Novare dans la région Piémont en Italie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Briga est mot d'origine celtique qui signifie colline. Un oppidum gaulois se trouvait sur la colline San Colombano sur laquelle, plus tard, a été construit un fort romain. La ville était une colonie romaine au premier siècle avant JC comme attesté par la présence dans la région de nombreuses découvertes de l'époque pré-romaine et romaine, des pierres, des pièces et des bracelets en bronze.

En 1070, Elle est devenue un fief des comtes de Biandrate puis des comtes de Pombia avant d'être répartie entre ceux de l'Ossola et de Verceil. Vers la fin du XIIIe siècle, après que le cœur du château a été détruit par les milices de Novare en lutte avec le comte de Biandrate, les habitants ont érigé une tour entourée de douves et dominant l'actuelle via Antibo, il n'en reste aucune trace aujourd'hui. Détruite en 1331 au cours des luttes entre les Guelfes et gibelins, elle fut intégrée aux possessions des milanais. En 1483, elle fut donnée en fief par le duc Jean Galéas Sforza à Luigi Terzaghi.

De 1590 à 1690, elle fut inféodée au village d'Arrigoni, puis en 1765 au maître espagnol Leruella Caxa. Après avoir pillée par le français et les espagnols en 1814, le pays passa comme tout le territoire environnant sous la domination de la maison de Savoie puis suivit le destin du Piémont et de l'Italie réunifiée.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014   Chiara Barbieri    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de Borgomanero

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Borgomanero, Gozzano, Invorio

Notes et références[modifier | modifier le code]