Brenda Fassie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brenda Fassie
BrendaFassier.jpg

Statue de bronze de Brenda Fassie à Johannesburg

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 39 ans)
JohannesbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Genre artistique
Afro pop music (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Brenda Fassie (Langa, Le Cap, Johannesburg, ) était une chanteuse de variétés Sud africaine d'origine xhosa.

Son père mourut lorsqu'elle avait 2 ans, et elle commença tôt à gagner un peu d'argent en chantant pour les touristes, aidée par sa mère pianiste. Après avoir déménagé en 1981 à 16 ans à Soweto, et rejoignit le groupe Joy puis chanta dans le groupe Brenda and The Big Dudes à partir de 1983. Elle eut en 1985 un fils prénommé Bongani avec un des musiciens de Big Dudes. Elle fut mariée de 1989 à 1991 à Nhlanhla Mbambo. C'est vers cette époque qu'elle commença à consommer de la cocaïne, une addicton qui continuera à affecter sa carrière. En 1995, elle fut découverte dans un hôtel à côté du corps de sa compagne Poppie Sihlahla, décédée d'overdose. Elle se reprit et sa carrière commença à décoller, avec notamment le succès de l'album Memeza. Elle fut cependant internée pour désintoxication à une trentaine de reprises au cours de sa vie.

Avec ses opinions tranchées et de fréquentes visites aux bidonvilles les plus pauvres de Johannesburg, comme avec des chansons à propos de la vie dans ces townships, elle acquit une popularité hors du commun. Chantant en anglais et en langue zouloue, elle est connue pour ses chansons « Weekend Special », « Too Late for Mama », « Thola Amadlozi » et surtout « Vul'indlela ». Elle a été surnommée par Time Magazine en 2001 « La Madonna / Madone des bidonvilles ».

D'abord adepte d'un son funky proche de celui typique de la fin des années 1980 et du début des années 1990 (Janet Jackson, Full Force, Prince, ...), elle obtiendra ses plus grands succès en s'imposant dans le style kwaito. Son album Memeza, porté par le succès de Vul'indlela, fut la meilleure vente de 1998 en Afrique du Sud.

Brenda Fassie est décédée à l'âge de 39 ans le , d'une crise d'asthme à Johannesburg. On soupçonne à l'autopsie cette attaque d'être consécutive à une surdose de drogue.

Elle se classa 17e dans la liste du top 100 des Sud-africains les plus populaires (voir liste des personnalités sud-africaines).

Discographie partielle[modifier | modifier le code]

  • 1983: Weekend special
  • 1984: Let’s stick together
  • 1985: No no no senor
  • 1986: Brenda
  • 1988: Umumtu ngumuntu ngabantu
  • 1991: Bad Girl

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]