Bravely Second: End Layer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bravely Second
End Layer
Image illustrative de l'article Bravely Second: End Layer

Éditeur Square Enix
Nintendo
Développeur Silicon Studio
Concepteur Kensuke Nakahara
Tomoya Asano

Date de sortie
  • Japon 23 avril 2015
  • Europe 26 février 2016
  • Australie 27 février 2016
  • États-Unis Canada 15 avril 2016
Genre Rôle
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Nintendo 3DS
Média Cartouche
Langue Japonais, Français, Anglais
Contrôle Stick analogique, boutons

Bravely Second: End Layer (ブレイブリーセカンド エンドレイヤー?) est un jeu vidéo de rôle japonais développé par Silicon Studio et Square Enix et édité par Square Enix en Japon et par Nintendo en Amérique du Nord, Europe et Australie, pour la console Nintendo 3DS. Il sort le 23 avril 2015 au Japon, en février 2016 en Europe et Australie, ainsi qu'en avril 2016 en Amérique du Nord. Il est la suite de Bravely Default sorti en 2012 sur la même console.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le jeu prend place dans le même univers que Bravely Default, deux ans après les événements du premier jeu[1]. Le jeu décrira à nouveau un monde d'aventures, d'épées et de magie[2]. Ici, l'élément déclencheur de l'histoire est l'enlèvement d'Agnès lors d'une déclaration de paix publique entre l'Orthodoxie Cristalline et le Duché d'Eternia, elle est enlevée par le Kaiser Oblivion, qui est accompagnée d'une fée, Anne, ressemblant beaucoup à Airy, la fée qui accompagne Agnès et ses compagnons dans le premier opus. Magnolia Arch est l'une des nouvelles personnes introduites dans le jeu, en tant que nouvelle protagoniste[3]. Elle viendrait apparemment de la lune de ce monde, et est l'une des rares survivantes après l'attaque d'un Ba'al sur sa terre natale, dont elle souhaite se venger[4].

Personnages[modifier | modifier le code]

Yew Geneolgia : Yew est notre nouveau personnage principal. Descendant d'une grande famille, il fait partie de la Garde Cristalline, qui a pour mission de protéger sa Sainteté, Agnès Oblige, devenue Papesse. Il vit à Gathalagio, dans le manoir de sa famille, et a deux amis fidèles dans la Garde, Janne Angard, avec qui il a étudié à Al-Khampis, et Nikolai Nikolanikov. Très peureux et courageux à la fois, Yew est très attachant, il répète toujours la même phrase pour se motiver : "Mettons les KO, OK ?"

Edea Lee : Devenue Capitaine des chevaliers de la nouvelle garde, Edea, son père Braev, et Agnès, travaillaient ensemble depuis 2 ans pour garantir une paix durable entre l'Orthodoxie Cristalline et le Duché d'Eternia. Moins manichéenne que dans le premier opus, elle sera ici confronté à des choix difficiles, qui la forceront à endosser son rôle de futur dirigeante d'Eternia. En revanche, Edea aime la nourriture plus que jamais, ce qui offre des scènes parfois très drôles sous la tente où se repose les quatre compagnons.

Magnolia Arch : Casseuse de Ba'als, c'est Yew qui la découvre dans son vaisseau, alors qu'il est en route pour le Duché d'Eternia avec Edea. Magnolia est à ce moment inconsciente, Yew lui fait donc sentir une fleur qui a pour vertu de réveiller les gens, un Magnolia. Elle ne parle pas tout à fait la même langue (dans la version française, Magnolia parle justement français, alors que les autres personnages ont une voix anglaise), mais connaît tout de même la langue de Luxendarc, tout en ignorant un grand nombre de choses. On apprendra qu'elle vient de la Lune, de Moonhold, mais que son foyer a été détruit par un Ba'al, un monstre énorme, et que seule elle et Appleberry ont survécu. Elle a senti la présence du Ba'al qui a détruit son foyer sur Luxendarc, et se joint à Yew pour chercher ce Ba'al et se venger.

Tiz Arrior : Tombé dans une sorte de coma depuis 2 ans, Edea, Yew et Magnolia vont devoir trouver un moyen de le réveiller. Il a changé de style capillaire après cela, et gagne très rapidement l'admiration totale de Yew, qui l'érige au rang de héros. Lui et ses amis du premiers opus sont d'ailleurs maintenant appelé les "Chevaliers de la lumière", ce qui le gêne un peu, Tiz ne se voyant pas comme un héros.

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

Kaiser Oblivion : Coupable de l'enlèvement d'Agnès, le Kaiser Oblivion se trouve à bord d'une forteresse volante construite autour d'un immense diamant. Nous ne savons pas tout de suite quel est son but véritable, mais au fur et à mesure de l'histoire, nous comprenons que son intention est de détruire ce monde, et de retourner dans le passé pour le changer comme lui l'entend.

Anne : Fée qui accompagne le Kaiser Oblivion, elle se place tout de suite "du côté des méchants" contrairement à Airy dans le premier opus. Contrairement à elle, elle a les ailes et une robe noires, et ses cheveux sont légèrement bouclés aux pointes.

L'homme au stylo violet : Personnage mystérieux, qui aide les quatre compagnons en écrivant dans le journal de Yew. Lors de leur première rencontre, Yew est seul et entend juste sa voix sans le voir, il croit avoir entendu un fantôme, mais écoute tout de même ses conseils, ce qui sera bénéfique. L'homme fait souvent des métaphores en rapport avec la nourriture, et parle également la même langue que Magnolia par moments.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu est un jeu vidéo de rôle[5]. Il reprend une grande partie du système de jeu de son prédécesseur Bravely Default.

Là où le joueur devait avant reconstruire Norende, il doit désormais reconstruire Moonhold, le foyer de Magnolia, détruit par un Ba'al surpuissant. Le système de gestion est exactement le même que la reconstruction de Norende, avec des boutiques à faire monter de niveau afin d'obtenir de nouveaux objets, des armes, armures, coups spéciaux...

Un autre mini-jeu fait son entrée, il s'agit des Masticarts. Nos quatre héros peuvent désormais fabriquer des peluches à l'effigie de petits monstres du jeu, générer de l'argent à partir de ces peluches, et améliorer leurs outils de fabrication avec cet argent. Cet argent est différent de celui du jeu, mais il possible de payer pour pouvoir l'échanger contre des pg, la monnaie du jeu. Ainsi, le joueur peut se faire de l'argent au travers du mini-jeu.

Développement[modifier | modifier le code]

En décembre 2012, des rumeurs d'une suite à Bravely Default se font entendre, avec le producteur Tomoya Asano demandant des commentaires des fans, pour les utiliser dans une suite du jeu[6]. Les rumeurs ont refait surface en juin 2013, quand le développeur de jeu Yasumi Matsuno sur Twitter a mentionné que le designer de personnages et artiste principal Akihiko Yoshida travaillait actuellement sur la suite de Bravely Default[7]. En août 2013, Square Enix annonce Bravely Default: For the Sequel, une version mise à jour de l'originale qui implémente un nouveau gameplay développé pour une suite[8],[9]. Le nom Bravely Second a été enregistré tôt en septembre 2013[10]. Le nom du jeu a été officiellement annoncé en tant que Bravely Second en décembre 2013, dans le magazine Weekly Shōnen Jump[11], le nom étant originalement une mécanique du système de combat de Bravely Default: For the Sequel[12]. Le jeu a été annoncé uniquement sur Nintendo 3DS[13].

En décembre 2013, Yoshida a quitté Square Enix[14]. Malgré cela, il mentionne qu'il prévoit tout de même de continuer son travail sur les jeux Bravely, et que Bravely Second gardera le même style graphique établi dans le premier jeu[11], sauf pour les personnages qui arboreront des proportions plus réalistes, en étant moins chibi[15]. Au départ, il a été proposé que Magnolia porte un habit d'astronaute ou des oreilles de lapin, mais le concept a été mis de côté pour adopter un look plus mature, que les développeurs trouvaient trop absent du titre précédent[16]. Le jeu est complété à approximativement 30 % en date de décembre 2013[15]. En avril 2014, Asano annonce que le scénario du jeu est entièrement écrit[17]. En février 2015, le jeu prend le sous-titre End Layer[18].

La musique du jeu est composée par ryo du groupe supercell[19].

Le jeu est commercialisé le 23 avril 2015 au Japon[20], le 26 février 2016 en Europe[21], le 27 février 2016 en Australie et le 15 avril 2016 en Amérique du Nord.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kevin Ashcraft, « First Look at Bravely Second, the Totally New Bravely Default Sequel », Kotaku, (consulté le 4 décembre 2013).
  2. (en) Sal Romano, « Bravely Default sequel announced for 3DS », Gematsu, (consulté le 4 décembre 2013).
  3. (en) Ishaan, « Bravely Default Sequel, Bravely Second, Announced For 3DS », Siliconera, (consulté le 4 décembre 2013).
  4. (en) Spencer, « Bravely Second’s New Character Is A Devil Buster From The Moon », Siliconera, (consulté le 9 décembre 2013).
  5. (en) David Tach, « Bravely Second is a 3DS sequel to Bravely Default », Polygon, (consulté le 4 décembre 2013).
  6. (en) Sato, « Bravely Default Sequel In The Works », Siliconera, (consulté le 4 décembre 2013).
  7. (en) Ishaan, « Akihiko Yoshida Working On Next Bravely Default Says Yasumi Matsuno », Siliconera, (consulté le 4 décembre 2013).
  8. (en) Tamoor Hussain, « News: Bravely Default sequel announced for 3DS », ComputerAndVideoGames, (consulté le 4 décembre 2013).
  9. (en) Dale North, « Bravely Default For the Sequel expansion announced », Destructoid, (consulté le 4 décembre 2013).
  10. (en) Ishaan, « Hey, These Trademarks Sound Like Future Bravely Default Games », Siliconera, (consulté le 4 décembre 2013).
  11. a et b (en) Tom Phillips, « Bravely Default sequel announced for 3DS in Japan • News • 3DS • », Eurogamer (consulté le 4 décembre 2013).
  12. (en) Stephany Nunneley, « Bravely Second announced as sequel to Bravely Default », VG247, (consulté le 4 décembre 2013).
  13. (en) Thomas Whitehead, « Bravely Default Sequel Confirmed for 3DS in Japan », Nintendolife, (consulté le 4 décembre 2013).
  14. (en) Gera, Emily, « Bravely Default character designer leaves Square Enix », Polygon, (consulté le 5 décembre 2013).
  15. a et b (en) Ishaan, « Bravely Second Will Have Larger Fields, More Things To Do », Siliconera, (consulté le 14 décembre 2013).
  16. (en) Sato, « Bravely Second Producer Aims To Create A New Pillar Of Support For Square Enix », Siliconera (consulté le 14 décembre 2013).
  17. (en) Sato, « Bravely Second Scenario Is Complete, More To Come This Summer », Siliconera (consulté le 29 juillet 2014).
  18. « Bravely Second change de nom et devient Bravely Second : End Layer », sur Jeuxvideo.com,
  19. (en) Sato, « Supercell’s ryo In Charge Of Music For Bravely Second », Siliconera (consulté le 29 juillet 2014).
  20. « Bravely Second daté au Japon », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 11 décembre 2014).
  21. « Bravely Second sortira en Europe le 26 février 2016 », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 10 décembre 2015).

Lien externe[modifier | modifier le code]