Branko Lazitch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Branko Lazitch
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Branko Lazitch, né le et mort à Paris le , est un journaliste et historien serbe, spécialiste de l'histoire de l'Union soviétique et de l'Internationale communiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Serbie, Branko Lazitch participe à la résistance yougoslave, avant de s’expatrier en Suisse à la fin de la deuxième Guerre mondiale. Il soutient alors une thèse de doctorat sur Lénine et la IIIe Internationale. Proche de Boris Souvarine[1], il collabore notamment à L'Express et à la revue Est-Ouest, qu'il dirige de 1984 à 1993.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lénine et la IIIe Internationale, préface de Raymond Aron, La Baconnière, 1950.
  • Les Partis communistes d'Europe, Iles, 1956.
  • L'Afrique et les leçons de l'expérience communiste, Edimpra, 1961.
  • (en) Biographical Dictionary of the Comintern, Hoover Institution Press, 1973.
  • Le Rapport Khrouchtchev et son histoire, Seuil, 1976
  • Comment les démocraties finissent, avec Jean-François Revel, Grasset, 1983.
  • L'Échec permanent, Robert Laffont, 1999.
  • Boris Souvarine, Sur Lénine, Trotski et Staline (1978-79), entretiens avec Branko Lazitch et Michel Heller. Précédé de Boris par Michel Heller, éditions Allia, 1990.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. dont il préface les Chroniques du mensonge communiste, un recueil de textes choisis en collaboration avec Pierre Rigoulot (Plon, 1998))