Boumnyébel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Boumnyébel
Boumnyébel
Atelier de réparation dans une ville-carrefour
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Centre
Département Nyong-et-Kéllé
Coordonnées 3° 53′ 01″ nord, 10° 50′ 56″ est

Géolocalisation sur la carte : Région du Centre (Cameroun)

Voir sur la carte administrative du Centre (Cameroun)
City locator 14.svg
Boumnyébel

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Boumnyébel

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Boumnyébel

Boumnyébel est une localité située au Cameroun à environ 120 km (75 miles) entre Yaoundé et Douala. Sur la route d'Edéa à Yaoundé, le village se situe très exactement à la jonction avec la route menant à Bafia.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le célèbre leader et membre fondateur du parti politique UPC (Union des Populations du Cameroun), Ruben Um Nyobé est né dans le petit village de Song Mpek au sud de Boumnyébel, dans la sous-division d'Eséka, département de la Sanaga-Maritime[1]. Après que l'UPC fut déclarée illégale par le gouvernement français le 13 juillet 1955, Ruben Um Nyobé entra, avec ses compagnons de lutte dans la clandestinité, dans la forêt entourant Boumnyébel[2] où il vécut jusqu'à sa mort. En 1956, le Premier ministre[2] André-Marie Mbida se rendit à Boumnyébel d'où il lança un ultimatum aux rebelles. Ahmadou Ahidjo, alors ministre de l'intérieur, s'y rendit en 1958 dans le but de lutter contre les rebelles[3]. Le 13 septembre 1958, Um Nyobé fut tué et son corps exposé devant les bureaux des Travaux Publics de Boumnyébel[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prévitali 1999, p. 10-11.
  2. a et b Bouopda 2008, p. 94.
  3. Forest 1984, p. 74.
  4. Prévitali 1999, p. 11.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Kamé Bouopda, Cameroun du protectorat vers la démocratie: 1884-1992, Harmattan, (ISBN 978-2-296-19604-9, lire en ligne)
  • Alain Forest, Racines du présent, l'Harmattan, (lire en ligne)
  • Stéphane Prévitali, Je me souviens de Ruben : Mon témoignage sur les maquis du Cameroun, 1953-1970, KARTHALA Editions, (ISBN 978-2-86537-807-4, lire en ligne)
  • Clément Yonta Ngoune, Le contexte géologique des indices de talc de la région de Boumnyebel (Chaîne panafricaine d'Afrique Centrale, Cameroun), Université Henri Poincaré, Nancy, 2010, [lire en ligne]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]