Bob Gratton : ma vie, my life

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bob Gratton :
ma vie, my life

Titre original Bob Gratton :
ma vie, my life
Genre Série comique
Acteurs principaux Julien Poulin
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Chaîne d'origine TQS
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 41
Durée 23 minutes
Diff. originale

Bob Gratton : ma vie, my life est une série télévisée québécoise en 41 épisodes de 23 minutes, scénarisée par François Avard, Jean-François Léger, Daniel Chiasson et Daniel Gagnon, réalisée par Gabriel Pelletier (saison 1) et Sylvain Archambault (saison 2 et 3), et diffusée entre le et le sur le réseau TQS.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'émission nous raconte l'histoire de Bob Gratton, fédéraliste qui adore le Canada et a, selon lui, « un gros garage » avec comme employé son beau-frère et meilleur ami Méo, Steven, un adolescent avec des piercings (que Bob appelle parfois le jeune) et Mike, un paralytique cérébral loin d'être un deux de pique. Il a comme voisin un écologiste qui l'énerve, car ce dernier l'appelle toujours Robert, est séparatiste, déteste le Canada et est 100 % écologique.

Bob Gratton est le même personnage qu'Elvis Gratton des films de Pierre Falardeau. Par contre, dans cette série, il n'incarne plus le célèbre Elvis, mais est un simple garagiste semi-riche. Il est encore avec Méo son fidèle ami.

Distribution[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2007)[modifier | modifier le code]

  1. Bob rencontre son nouveau voisin arabe
  2. Bob rencontre son nouveau voisin environnementaliste
  3. Bob s’en va à la chasse aux canards avec Méo
  4. Lave Auto
  5. Bob se branche sur Internet
  6. Bob tombe amoureux d'une technicienne en service de garde
  7. Bob reçoit la visite de son frère Rodger
  8. L'encan des vedettes
  9. Méo est hospitalisé
  10. Bob part en camping
  11. Des voisins noirs
  12. Johnny le père de Bob
  13. Bob cherche l'âme sœur

Deuxième saison (2008)[modifier | modifier le code]

  1. Lune de miel
  2. Le golf
  3. Big W gaz
  4. Reprise du garage
  5. Amitié et pilosité
  6. On déménage
  7. Élection
  8. TV Gratton
  9. La sauce à Linda - 2e partie
  10. Big thérapie
  11. Ta-Bal-Nac
  12. Chirurgie piassetique
  13. La fuite

Troisième saison (2009)[modifier | modifier le code]

  1. Le Bobotel
  2. Rénos
  3. Motel motards
  4. Le mononke
  5. Le party
  6. Motel étouelle
  7. Éroticomotel
  8. Les folles
  9. Motel Wong
  10. Weekend at Maggy's
  11. Spa sérieux
  12. Santa Banana - 1re partie
  13. Santa Banana - 2e partie
  14. Le million du millionnaire - 1re partie
  15. Le million du millionnaire - 2e partie

Commentaires[modifier | modifier le code]

Cette série est classée « 13 ans et plus » par l'Office national du film du Canada.

Quelques citations[modifier | modifier le code]

  • « Voyons Big, on s’obstinera pas pour une piasse… »
  • « Voyons Méo, ça existe p'us un handicapé. À c't'heure, faut dire une personne infirme à mobilité réduite avec handicap apparent. »
  • « C’est les meilleures saucisses à hot-dog 100 % naturelles. Pas de gras trans, pas d’OGM, pas de cholestérol, pas de viande. »
  • « Ostie de sushi! En plus de pas être cuit, c’t’encore vivant. »
  • « Ça donne quoi de vivre longtemps si tu t’en rends pas compte. »
  • « Le sport, mets-en. Moi, une bonne game de hockey avec des nachos, des ailes de poulet épicées p'is une grosse caisse de 24, y’a rien qui bat ça. »
  • « Les arbres, c’est comme les totons, c’est mieux des vrais. »
  • « Osti de gang de séparatistes! »
  • « Eille, y'est pas normal ton poisson... Apporte-moé dont un grill-cheese à place. »
  • « Le gaz ça pousse dans terre! Kessé que ça leur fait que je le recâlisse d'où y vient? »
  • « He oui! L'hospice Saint-Charles ne veut plus du vieux, car il 'a pas assez de pension, alors, il n'a pas assez pour payer les personnes qui l'attachent sur le lit et qui lui donnent les pilules»
  • « Ils l'ont tu l'affaire les amaricains! »
  • « Les riches, c'est des pleins de marde, les pauvres c'est des trous de culs, pis un trou de cul tout ce que ça veut c'est être plein de marde. »
  • Tabarnak , «Ohhh tabarnak», «Tabarnak de tabarnak de tabarnak!», «ta...-ta....-tabarnak», «Ah le tabarnak!» et toutes les variantes possibles[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Samuel Bellerose, « Bob Gratton Tabarnak Compilation », (consulté le 11 janvier 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]