Blankey Jet City

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blankey Jet City
Pays d'origine Drapeau du Japon Japon
Genre musical Rock, punk rock, rock alternatif, hard rock
Années actives 19872000
Labels Toshiba EMI (1990-1997), Polydor (1997-2000)
Site officiel bjc.wilddisk.com
Composition du groupe
Anciens membres Kenichi Asai
Toshiyuki Terui
Tatsuya Nakamura

Blankey Jet City est un groupe de hard rock japonais, originaire de Tokyo. Il est l'un des groupes de rock de son pays à être reconnu pendant les années 1990[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé par Kenichi Asai en 1987[2]. Leur parcours commence officiellement en 1990, alors qu'il apparait dans une émission de groupes amateurs sur TBS. Leurs performances attirent l'attention des majors, et le groupe décide de signer avec Toshiba EMI, qui enverra le groupe enregistrer son premier album à Londres. Publié en 1991, leur premier album, Red Guitar and the Truth, traite de sujets comme la délinquance juvénile, les familles brisées, et la souffrance subie pendant une enfance négligée.

Ils sont classés en 79e position, sur la liste des 100 musiciens les plus influents au Japon selon HMV[3]. Leur premier album Red Guitar and the Truth produit à Londres par Jeremy Green et lancé en 1991 remporte un succès commercial.

Se séparant de Blankey Jet City, Asai fonde son propre label indépendant, Sexy Stone Records, en 1996, et forme le groupe de dream pop Sherbets, dans le même temps. Entretemps, Nakamura lance son propre groupe Losalios, avec des membres de la Tokyo Ska Paradise Orchestra. Après des désaccords avec Toshiba EMI, Blankey Jet City quitte le label et signe avec Polydor pour sortir l'album Love Flash Fever en 1997.

En 1998, une autre compilation est publiée, en parallèle à leur huitième album Romeo's Heart (ロメオの心臓?). Après quatre autres hit singles, ils publient leur dernier album, Harlem Jets, en mai 2000, suivi par la chanson Saturday Night le mois suivant. Leur dernière performance se déroule au festival Fuji Rock en 2000, alors qu'ils annonçaient leur désir de poursuivre leur carrières solo respectives.

Par la suite, le batteur Tatsuya Nakamura montera Los Allios, un groupe principalement instrumental, réunissant divers musiciens suivant les albums. Le bassiste Toshiyuki Terui quant à lui se joindra à Yusuke Chiba (alors encore membre de Thee Michelle Gun Elephant) pour former Rosso.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Red Guitar and the Truth'
  • 1992 : Bang!
  • 1992 : LIVE!!!
  • 1993 : C.B. Jim
  • 1993 : METAL MOON
  • 1994 : 幸せの鐘が鳴り響き 僕はただ悲しい振りをする
  • 1995 : The Six
  • 1995 : SKUNK
  • 1997 : LOVE FLASH FEVER
  • 1998 : 国境線上の蟻
  • 1998 : ロメオの心臓
  • 2000 : HARLEM JETS
  • 2000 : LAST DANCE
  • 2000 : BLANKEY JET CITY 1990-1995
  • 2000 : BLANKEY JET CITY 1997-2000

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1991 : 不良少年のうた
  • 1991 : TEXAS
  • 1991 : 冬のセーター
  • 1992 : 悪いひとたち
  • 1994 : 青い花
  • 1994 : 風になるまで
  • 1995 : Girl/自由
  • 1995 : くちづけ
  • 1997 : ガソリンの揺れかた
  • 1997 : 左ききのBaby
  • 1998 : 赤いタンバリン
  • 1998 : 小さな恋のメロディ
  • 1998 : ダンデライオン
  • 1998 : SWEET DAYS
  • 1999 : ペピン
  • 2000 : SEA SIDE JET CITY
  • 2000 : SATURDAY NIGHT

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Steve McClure, « Music Scenes Thrive in Asia », Billboard Magazine, no 30,‎ , p. 60.
  2. (ja) « Blankey Jet City », goo (consulté le 17 octobre 2009).
  3. (ja) 音楽 情報ニュース/Top 100 Japanese pops Artists - No.73/HMV