Blaise Charlut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Blaise Charlut
Biographie
Naissance
Décès
Domicile
La Réole (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Blaise Hercule Dominique Charlut (né en 1715 dans la région de Dijon[1]- mort à La Réole[2] durant la Révolution française en 1792, est un Maître ferronnier d'art réolais et artisan de renom[3] dans toute la Guyenne[4].

Son enfance[modifier | modifier le code]

Troisième enfant d'Isidore et de Mathilde Charlut, Blaise Charlut grandit dans la forge familiale de son père située à La Réole (Gironde). Il fut très tôt initié au travail du fer forgé par son père, avec lequel il forgeait des enclumes destinées à l'exportation vers les colonies des Amériques[réf. souhaitée].

Sa formation[modifier | modifier le code]

Après sa formation initiale auprès de son père dans la forge familiale, Blaise Charlut fit un tour d'Europe pour renforcer sa maîtrise du travail du fer[5]. L'étape déterminante de ce voyage fut la rencontre avec Abraham Darby (1711 - 1763), célèbre métallurgiste anglais, en 1735 à Manchester. En 1737, il épousa la fille d'Abraham Darby, Priscilla Darby, lors de son second voyage en Angleterre.

Ses grandes œuvres[modifier | modifier le code]

L'œuvre la plus représentative de Blaise Charlut est sans doute son travail pour le Prieuré de La Réole[6] (réalisé en 1748) : rampes des escaliers extérieur et intérieur, grilles[7],[8],[9],[10].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Hommage[modifier | modifier le code]

L'école Primaire Publique Blaise Charlut, 28 Rue Camille Braylens à La Réole porte son nom[11].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dupouy (P.) : Blaise Charlut, Revue des Amis du Musée de Bordeaux, n° 15, juillet 1955, p. 9 à 11.
  • Dupouy (P.) : Blaise Charlut, ferronnier des Bénédictins, Les Cahiers du Réolais, n° 19, 1954.
  • Dupouy (P.) : Blaise Charlut, ferronnier réolais et bordelais, La revue des Musées de Bordeaux, 1967.
  • Blue Guides Southwest France , Charlut, Blaise (1715–92), p. 34, 42, 88, 89.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]