Black Hole Recordings

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Black Hole.
Black Hole Recordings B.V.
Fondation 1997
Fondateur Arny Bink
Tijs Verwest (1997-2009)
Statut Label indépendant
Maison de disques E1 Entertainment Distribution
Genre Trance
Pays d'origine Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Siège Bréda (Pays-Bas)
Site web blackholerecordings.com

Black Hole Recordings B.V. est un label néerlandais fondé par Tijs Verwest (Tiësto) et Arny Bink en 1997. Le label est actuellement distribué par E1 Entertainment Distribution, connu en tant que Koch Entertainment Distribution jusqu'au . En août 2009, Tiësto vend ses parts de Black Hole Recordings, et fonde le label Musical Freedom (en collaboration avec le label indépendant Play It Again, Sam) qui devient une filiale de Spinnin' [1],[2].

Actuellement, les sous-labels de Black Hole les plus importants sont :

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Au cours de l'année 1994, Tiësto signe chez Basic Beat et y rencontre Arny Bink, Tiësto sort des titres sur le sous-label Trashcan, fondé par Arny. Plus tard il créé le sous-label Guardian Angel avec Arny où il commenceront à sortir la fameuse série de mix "Forbidden Paradise" ainsi que deux autres sous-labels qui auront un grand impact dans le futur SongBird et In Trance We Trust. De 1998 à 1999 Tiësto sort ses titres sur Planetary Consciousness, époque où il rencontre Hardy Heller qui l'invite à sortir quelques titre sur Black Hole Recordings. Quelques années plus tard Tiësto sort la série de compilation In Search of Sunrise sur Songbird et en 2001 il créé un nouveau label sur Black Hole Recordings appelé Magik Muzik.

Magik Muzik est le temple des titres majeurs Tiësto, le sous-label va ensuite s'ouvrir à plus d'artistes.

1997–2004[modifier | modifier le code]

En 1997 quand le label est créé par Tiësto et Arny Bink, il n'est pas connu et est axé sur les productions de Tiesto ainsi que ses mixes. Après la sortie de Magik One: First Flight et Space Age 1.0 Tiësto commence à se faire connaître et le label trouve un public[3]. En 1998, en raison du succès des deux premières compilations, ils décident de travailler avec d'autres artistes et sortent "In Trance We Trust 001" mixée par Misja Helsloot, qui devient l'une des premières compilations trance de l'Histoire lancée sur le marché. Avec le support des fans ils donne à Misja, et d'autres dj's et producteurs la possibilité de travailler avec eux. Black Hole Recordings sort sa première compilation mixée rassemblant de nombreux artistes tels que DJ Stigma, Ferry Corsten, Armin van Buuren, Johan Gielen, Mark Norman Cor Fijneman, DJ Montana, et Ton TB.[4] Tiësto sort un 33 tours intitulé "In Trance We Trust" et y présente de nombreux artistes venant de labels et univers différents. Tiësto vend près d'1,000,000 de copies de cette compilation qui deviendra l'une des références historique pour la trance. Misja Helsloot sera le premier à travailler avec Tiësto sur In Trance We Trust, Tiësto l'a seulement aidé à choisir les titres et à les agencer jusqu'au dernier en 2001.

Dans les premier jours de 2001, Prime Time Management devient l'agent officiel de Tiësto et a pour objectif principal le développement de la carrière de Tiesto[5]. En 2001Jonas Steur rejoint le label et sort un titre sous le nom de Estuera[6]. La même année Ralphie B signe sur le label de Tiësto après une seule écoute il l'inclue sur le label "In Trance We Trust".

En 2004 Black Hole Recordings sort une double compilation, "Black Hole Recordings: Best of 1997-2004"; le premier CD contient les titres originaux et le second les mêmes titres mixés par DJ Ton T.B. Il s'agit d'un best of du label de 1997 à 2004[7].

2005–2008[modifier | modifier le code]

En 2005 Sander van Dien et Ralphie B collaborent sur plusieurs titres sous le nom de Midway avant de devenir "First State" qui sera un tournant selon le label[8]. En 2006 Black Hole recordings demande à Jonas Steur de faire un album, ce qui sera fait l'année suivante avec "Born for the night"[9]. En 2007, Barcelona Urban Sound sort Trance World Series: Black Hole In Session composé de 2 CD, un mixé par T4L et l'autre par Slamm! Cette compilation rassemble des artistes du catalogue du label[10].

Iwan de Kuijper, le nouvel attaché de presse de Black Hole Recordings devient le manager général d'une nouvelle branche du label qui a pour fonction de proposer des titres pour des jeux vidéos, TV ou films. L'équipe se compose de Iwan de Kuijper, Tom Pearce (directeur musical), le producteur Geert Huinink et Tiësto.

Christopher Norman qui a déjà un bon pédigré sort plusieurs titres et collabore avec Topher Jones sur le titre « Otherside », ce titre sera joué dans l'émission de radio de Tiësto Tiësto's Club Life sur Radio 538[11]. Par la suite Jones sera joué de très nombreuses fois par Tiësto avec « Castaway »' et son remix pour Tyler Michaud vs. JPL's "Five Days Till Sunrise" ainsi que "Young Life" qui fera partie de la compilation In Search of Sunrise 6: Ibiza [12]

Le 24 mai 2008, Black Hole recordings fait sensation pour les 10 ans du label dans le club hollandais « "The Matrixx » à Nijmegen en rassemblant Cor Fijneman, Cosmic Gate, First State, Mark Norman, Mr. Sam, Phynn, Progression and Ton TB.[13] Après cet évènement un CD exclusif sortira 10 Years of Black Hole Recordings[14]. Black Hole fêtera aussi l'événement à Taiwan avec la soirée « Black Hole Label Night » qui sera enregistrée et publiée sur le label Avex Taiwan Inc., les bénéfices de cette sortie seront laissés à DJ J-Six qui a simplement enregistré la soirée et n'avait aucune relation avec le label. Tous les titres sont de la propriété de Black Hole Recordings à l'exception d'un Josh Millstone - « As The Day Fades ». Black Hole Recordings créé un nouveau label "Fris!" axé sur la progressive house. En janvier 2009, Black Hole Recordings publie Captivate, son premier magazine gratuit en ligne avec Myebooks contenant des informations sur les sorties à venir, les nouveaux albums et sur les artistes. En mars 2009, après avoir signé Richard Durand sur Magik Muzik, Black Hole recordings décide de mettre fin au label Terminal 4 sur lequel il avait sorti ses meilleurs titres.

2009–2010: Départ de Tiësto et suite d'In Search of Sunrise[modifier | modifier le code]

En août 2009 Tiësto decide de mettre fin à son contrat avec Black Hole Recordings, il créé le label Musical Freedom en association avec [PIAS] Entertainment Group[1],[2],[15]. En avril 2010 Black Hole Recordings annonce que le 8e opus de la compilation In Search of Sunrise sera dirigée par le producteur hollandais trance Richard Durand, elle sort en mai 2010[16]. Il continue à diriger In Search of Sunrise jusqu'en 2015 avec "In Search of Sunrise 13.5: Amsterdam". Markus Schulz, Gabriel & Dresden et Andy Moor prendront le relais en 2018 avec "In Search of Sunrise 14".

Récompenses[modifier | modifier le code]

Black Hole Recordings a été nommé aux WMC Awards de Miami comme Meilleur label mondial de musique Dance (Best Global Dance Record Label) en 2008 et 2009.

Sous-labels[modifier | modifier le code]

Actifs[modifier | modifier le code]

Cette liste présente les sous-labels actifs de Black Hole Recordings triés par date de création ou d'acquisition.

  • In Trance We Trust (1998) - Trance
  • SongBird (1998) - House progressive, trance
  • AVANTI (1999 en tant que Black Hole Avanti, relancé en 2008) - House progressive, techno, trance
  • Wildlife (1999) - House, house progressive, tech house, trance
  • Magik Muzik (2001) - Chill-out, electronica, house progressive, trance
  • Outstanding Dirigé par Cor Fijneman (2001–2006, relancé en 2009) - Trance
  • Jacuzzi Records (2002) - House
  • Tunes For You Dirigé par Johan Gielen (2005 par Fundamental, acquis en 2006) - Trance
  • Streamline Records (2008) - Trance
  • APPIA Music Dirigé par Mr. Sam (2008) - Techno, trance
  • Fris! (2008) - House progressive
  • Terminal 4 (2006, acquis en 2009) - Electro house, house progressive, tech house, techno, trance
  • First State Music Dirigé par First State (Lancé en septembre 2010) - Trance, trance progressive, house progressive

Morts[modifier | modifier le code]

Cette liste présente les sous-labels morts de Black Hole Recordings triés par date de mort.

  • Bite The Dust (1998)
  • Heartbeatz (2001)
  • I.C.E. (Illicit Cool Experiments) (2001)
  • Maxim Editions Créé pour sortir des CD conjointement avec Maxim (magazine) (2001)
  • Fatal Tracks (2001–2003)
  • Black Hole UK Filiale britannique de Black Hole Recordings (2002–2003)
  • Slice! (2003)
  • Magik Muzik UK Filiale britannique de Magik Muzik (2002–2003)
  • Multitracks Records (1998–2005)
  • Black Hole CC (2001–2005)
  • Black Hole Recordings Download Only Sorties numériques uniquement (2006–2007)
  • F.B.I. (Future Beat Instructions) Dirigé par DJ Preach (2005–2008)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]