Bill Brady

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bill Brady
Image illustrative de l'article Bill Brady
Fonctions
Membre du Sénat de l'Illinois
(44e district)
En fonction depuis le 4 janvier 2003
Prédécesseur John Maitland, Jr.
Membre de la
Chambre des représentants de l'Illinois

(88e district)
Prédécesseur Gordon Ropp
Successeur Dan Brady
Biographie
Nom de naissance William E. "Bill" Brady
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Bloomington (Illinois)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Parti politique Parti républicain
Conjoint Nancy
Profession Politicien, agent immobilier
Religion catholique

William E. "Bill" Brady, né le 15 mai 1961, est un homme politique américain, membre du parti républicain, il fut représentant de 1993 à 2001 puis sénateur à partir de 2003 à l'assemblée générale de l'Illinois.

En 2010, Brady remporte l'investiture républicaine pour le poste de gouverneur, et, il fut favori dans les sondages face au gouverneur démocrate sortant Pat Quinn[1][2][3]. Il perdit pourtant à 0,5 % des voix.

Carrière à l'assemblée générale de l'Illinois[modifier | modifier le code]

Membre de la chambre des représentants de l'Illinois (1993-2001)[modifier | modifier le code]

Brady est élu en 1992 à la chambre basse de l'Illinois pour le quatre-vingt-huitième district, avec 62 % des voix[4], puis il réélu en 1994, 1996 et 1998.

En 2000, il tente de se faire élire à la chambre des représentants des États-Unis dans le 15e district congressionnel de l'Illinois, mais il est battu par Tim Johnson (44 % contre 36 %) lors de l'investiture républicaine[5].

Membre du sénat de l'Illinois (depuis 2003)[modifier | modifier le code]

Bill Brady est élu en 2002 au Sénat de l'Illinois pour le quarante-quatrième district, avec 63 % des voix[6]. Il sera réélu en 2004 et en 2008. Son mandat expire le 3 janvier 2013.

Candidatures au poste de gouverneur de l'Illinois[modifier | modifier le code]

2006[modifier | modifier le code]

Candidat à l'investiture républicaine pour le poste de gouverneur, Bill Brady finit troisième et obtient 135,370 voix soit 18,40 % des suffrages[7]. En novembre, le gouverneur démocrate Rod Blagojevich est alors réélu face à la républicaine Judy Baar Topinka.

2010[modifier | modifier le code]

De nouveau candidat à l'investiture républicaine pour le poste de gouverneur, Brady remporte cette fois l'investiture sur le fil du rasoir avec seulement 155,527 voix soit 20,27 % des suffrages[8]. Après plusieurs semaines de contestation et de recomptage, son principal concurrent Kirk Dillard concède alors sa défaite et apporte son soutien à Brady. Finalement l'écart entre Brady et Dillard est de seulement 193 voix[9].

Brady devra donc affronter le gouverneur démocrate Pat Quinn lors de l'élection générale, prévue le 2 novembre 2010. Au 1er juin 2010, le site indépendant RCP attribue à Bill Brady une avance moyenne 6.6 points sur le démocrate Pat Quinn[10].

Opinions politiques[modifier | modifier le code]

Brady est considéré comme un républicain utra-conservateur.

  • Brady est pro-vie et favorable à l'avortement uniquement si la vie de la mère est danger.
  • Brady est contre la légalisation de la marijuana dans l'Illinois.
  • Brady est opposé à toute restriction sur le port d'arme.
  • Brady soutient l'amendement constitutionnel qui définit le mariage comme étant l'union d'un homme et d'une femme, Brady a voté contre la loi de 2005 qui interdit les discriminations contre les gays et les lesbiennes dans l'attribution d'un logement ou d'un travail.
  • Brady est favorable à la suppression de l'Illinois State Board of Education.
  • Brady a voté contre la législation fédérale augmentant le financement de la recherche sur les cellules souches.
  • Brady est favorable aux baisses d'impôts.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Bill et sa femme Nancy ont trois enfants : Katie, William et Duncan.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]