Berlux Z

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Berlux Z
Informations
Espèce
Race
Couleur
Sexe
Date de naissance
Lieu de naissance
Taille
1,7 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Dame de la Cour (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Berlux Z (né le ) est un cheval hongre Zangersheide de robe grise, monté en saut d'obstacles par le cavalier français Simon Delestre. Il participe notamment aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021, où il réalise une très bonne performance au regard de son jeune âge. Après cette édition olympique, il est vendu aux écuries du cavalier irlandais Cian O'Connor.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il naît le [1], à l'élevage de NV Laveco, en Belgique[2].

L'achat de Berlux Z, alors âgé de 5 ans, est conseillé par Gilles Bertrand à la cavalière Julie Simone, qui en devient propriétaire[3]. Il est repéré à l'âge de 7 ans par le cavalier international français Simon Delestre, et vendu[3]. Berlux Z devient la propriété de Nicholas Hochstadter et est depuis monté par Simon Delestre[4]. Malgré l'absence de concours en 2020 due au contexte sanitaire[5], le cheval progresse beaucoup entre son rachat et le début de l'année 2021, ce qui permet d'envisager une sélection pour les Jeux olympiques de Tokyo[6]. Le couple participe au concours de Valkenwaard mi-juillet 2021, qui constitue leur dernier gros concours avant les Jeux olympiques[7].

Participation aux Jeux olympiques de Tokyo 2020[modifier | modifier le code]

Berlux Z a 10 ans lors de sa participation aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021, ce qui en fait un jeune cheval à ce niveau de compétition[7]. Le couple est préservé en raison du format des JO afin d'être frais pour l'épreuve par équipes[8]. Delestre et Berlux Z démarrent l'épreuve par équipe aux JO de Tokyo sur un parcours sans fautes[9], avec un seul point de temps dépassé, que Delestre décrit comme un « parcours d'anthologie »[7].

Vente aux écuries de Cian O'Connor[modifier | modifier le code]

Deux semaines après les Jeux olympiques, Berlux Z est vendu aux écuries de l'Irlandais Cian O'Connor, qui annonce le confier à l'un de ses élèves[10].

Description[modifier | modifier le code]

Berlux Z est un hongre de robe grise claire, inscrit au stud-book du Zangersheide[1]. Il mesure 1,70 m[2]. Delestre le décrit comme « un cheval hors norme, c’est un vrai crack qui est en train d’écrire sa légende »[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Il atteint un indice de saut d'obstacles (ISO) de 161 en 2020[2].

Origines[modifier | modifier le code]

C'est un fils de l'étalon Berlin[11]. Sa mère Dame de la Cour est une fille de l'étalon Selle français Major de la Cour[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Berlux Z », sur www.fei.org, Fédération équestre internationale (consulté le ).
  2. a b c et d « Berlux Z (Bel) », sur infochevaux.ifce.fr, Institut français du cheval et de l'équitation (consulté le ).
  3. a et b Vinces, « Berlux Z : sa vie avant de passer entre les rênes de Simon Delestre - Cheval Référence » (consulté le ).
  4. « BERLUX Z », sur Ride to Tokyo, Fédération française d'équitation, (consulté le ).
  5. leperon.fr, « Sophie Dubourg : « Un scenario terrible » / JOP Tokyo / Sport / Accueil - leperon.fr », sur leperon.fr (consulté le )
  6. « Équitation. Simon Delestre apprécie la progression de Berlux Z », sur www.republicain-lorrain.fr, (consulté le ).
  7. a b c et d Sophie Feltesse, « Simon Delestre : "Berlux a fait un parcours d’anthologie" », sur www.leperon.fr, L'Éperon, (consulté le ).
  8. « Sophie Dubourg : “Simon Delestre et Berlux Z ont été préservés pour entrer dans l'équipe” », sur grandprix.info, Grand Prix magazine, (consulté le ).
  9. « Jeux olympiques / équitation. Delestre et Berlux Z portent la France », sur www.lalsace.fr (consulté le ).
  10. (en) « “Si j’avais conservé Berlux, j’aurais dû tout construire autour de lui, avec l’ensemble des risques que cela comporte”, Simon Delestre », sur grandprix.info, Grand Prix magazine (consulté le ).
  11. (nl) « Berlux Z », sur Horsetelex (consulté le ).