Beriev Be-42

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beriev Be-42
Be-42 décollant d'un plan d'eau
Be-42 décollant d'un plan d'eau

Constructeur Drapeau : URSS Beriev Aircraft Company
Rôle Avion de transport et de patrouille maritime
Statut Prototype
Premier vol Décembre 1986
Mise en service Jamais
Nombre construits 2
Équipage
4 personnes
Motorisation
Moteur Soloviev D-36KPV + Kolesov RD36-35
Nombre 2 + 2
Type Turboréacteur à double flux
Poussée unitaire 117,7 kN + 23 kN
Dimensions
Envergure 42,5 m
Longueur 45,7 m
Hauteur 11,0 m
Surface alaire 200 m2
Masses
À vide 43 900 kg
Maximale 86 000 kg
Performances
Vitesse maximale 800 km/h
Plafond 8 000 m
Rayon d'action 5 500 km

Le Beriev Be-42 / A-40 Albatros était le prototype d’un avion amphibie lourd qui n’a jamais atteint le stade de la fabrication en série.

Le Beriev Be-42

Historique[modifier | modifier le code]

Après une longue période intermédiaire, le bureau d’études (OKB) Beriev développa dans les années 1980 sous la direction de A. K. Konstantinov le véhicule amphibie A-40.

Il s’agissait d’un hydravion lourd à coque et à moteurs à réaction. Sa voilure en flèche avait une grande envergure. Les deux moteurs à double flux Soloviev D-36KPV étaient fixés au fuselage par des mâts réacteurs immédiatement à l’arrière du bord de fuite des ailes. Deux autres réacteurs d’appoint pour le décollage (des RD-60 / R-60K) étaient disposés dans le prolongement des nacelles du train d’atterrissage fixées à la voilure.

En décembre 1986, l'A-40 décolla d’une base à terre pour son premier vol, le premier décollage à partir d’un plan d’eau eut lieu en novembre 1987. À l’été 1988, la presse occidentale parla de l’appareil et le dénomma Taganrog Tag-D en l’absence de confirmation officielle. Il reçut plus tard le nom de code OTAN Mermaid (sirène).

Ce n’est que le que le secret fut dévoilé lors d’un meeting aérien à Touchino près de Moscou. À la grande surprise du public, on y vit évoluer le prototype A-40 en cours de mise au point.

L’A-40 fut ensuite présenté sous la désignation Be-42 lors du salon aéronautique du Bourget de 1991, puis à Singapour en 1992.

Cet appareil de fort tonnage, le plus puissant dans sa catégorie, qui établit de nombreux records mondiaux pour hydravions à coque et avions amphibies, fut construit au moins en 144 exemplaires.[réf. nécessaire]

Malgré ces performances imposantes et bien que diverses versions civiles et militaires fussent développées, l’avion ne fut pas un succès. Il fut le précurseur du Beriev Be-200, légèrement plus petit.

Les différentes versions développées[modifier | modifier le code]

  • Be-40P – version transport de passagers (105 sièges)
  • Be-40P – version mixte transport de fret et de passagers (37 à 70 sièges plus fret)
  • Be-42 - SAR - version tout temps destinée à recueillir jusqu’à 54 personnes (naufragés), équipée d’un important matériel de sauvetage et de navigation.
  • Version de lutte anti-sous-marine (ASW) destinée à remplacer les Iliouchine Il-38 Code OTAN "May", équipée de divers armements modernes pour la lutte anti-surface et anti-sous-marine.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Distance de décollage : 1 000 m (sur piste) / 2 000 m (sur plan d’eau)
  • Longueur nécessaire à l’atterrissage/amerrissage : 700 m (sur piste) / 900 m (sur plan d’eau)

Liens externes[modifier | modifier le code]