Benjamin Antier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Antier et Chevrillon.
Benjamin Antier
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Benjamin Chevrillon, dit Benjamin Antier, né à Paris le et mort à Paris le , est un dramaturge français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Auteur de mélodrames et de vaudevilles, écrits en collaboration avec d'autres auteurs, il est surtout connu pour son drame L'Auberge des Adrets, représenté pour la première fois en 1823. Y figure le bandit Robert Macaire, incarné sur scène par Frédérick Lemaître, qui écrit avec Benjamin Antier une deuxième pièce intitulée Robert Macaire en 1835. Le personnage est ensuite popularisé par les caricatures de Daumier pour devenir, selon le mot de James Rousseau dans sa Physiologie du Robert Macaire, « l'incarnation de notre époque positive, égoïste, avare, menteuse, vantarde.. essentiellement blagueuse. » En 1945, L'Auberge des Adrets servira de trame au film de Marcel Carné, Les Enfants du paradis, avec Jean-Louis Barrault et Arletty.

La plupart de ses pièces sont signées « Benjamin », car il était alors d'usage que les auteurs et les acteurs de mélodrame ne se fissent connaître que par leur prénom.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Haguenier ou l'Habit de cour, vaudeville en un acte, avec Pierre-Jean de Béranger et Ludwig Benedict Franz von Bilderbeck, Paris, théâtre de la Porte-Saint-Martin, 10 juillet 1818.
  • M. Duquignon, comédie en 1 acte, mêlée de couplets, avec Frédéric Dupetit-Méré, Paris, théâtre de la Porte-Saint-Martin, 16 janvier 1821.
  • Frank, ou l'Homme de la montagne, drame en 3 actes et en prose, avec Rigaud (jeune), Paris, théâtre de la Porte-Saint-Martin, 20 décembre 1821.
  • La Pauvre Famille, mélodrame en 3 actes, avec Melchior Boisset, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 9 novembre 1822.
  • Elfride ou la Vengeance, mélodrame en 3 actes, avec Martin Deslandes, théâtre de la Porte-Saint-Martin, 28 décembre 1822.
  • La Lanterne sourde, ou les Deux porte-faix, vaudeville-féerie en un acte, avec Marc-Antoine Désaugiers, Paris, théâtre des Nouveautés, 20 mars 1923.
  • L'Auberge des Adrets, drame en 3 actes à spectacle, avec Saint-Amand et Polyanthe, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 2 juillet 1823 Texte en ligne.
  • Le Quartier du Temple, ou Mon ami Beausoleil, pièce grivoise en 1 acte, mêlée de vaudevilles, avec Louis Ponet, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 13 août 1823.
  • La Maison de plaisance, vaudeville en 1 acte, avec Pierre-Jean de Béranger et Jean Baptiste Rose Bonaventure Violet d'Épagny, Paris, théâtre du Vaudeville, 8 octobre 1823.
  • Attila et le Troubadour, comédie-vaudeville en 1 acte, avec Pierre-Jean de Béranger et Ludwig Benedict Franz von Bilderbeck, Paris, théâtre du Vaudeville, 7 février 1824.
  • Le Grenier du poète, vaudeville en 1 acte, avec Louis Portelette, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 13 mai 1824.
  • Les Femmes, ou le Mérite des femmes, comédie en 2 actes, avec Pierre-Jean de Béranger, Paris, théâtre de la Gaîté, 20 avril 1824.
  • Le Garçon de noce, vaudeville en 1 acte, avec Charles Mourier, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 24 novembre 1824.
  • Les Deux Écots, à propos vaudeville en 1 acte, avec Melchior Boisset, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 22 janvier 1825.
  • Albert, ou le Rêve et le réveil, mélodrame en 3 actes, avec Melchior Boisset, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 25 janvier 1825.
  • Le Point d'honneur, vaudeville en 1 acte tiré des Contes d'Adrien de Sarrasin, avec Gabriel-Alexandre Belle, Paris, théâtre du Vaudeville, 8 août 1825.
  • Le Cocher de fiacre, mélodrame en 3 actes, avec Alexis Decomberousse et Naigeon, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 25 août 1825.
  • Gustave, ou le Napolitain, mélodrame en 3 actes, avec Anicet Bourgeois et Philippe-Jacques de Laroche, Paris, théâtre de la Gaîté, 4 octobre 1825.
  • Le Nouvelliste, ou le Plan de campagne, comédie-vaudeville en 1 acte, avec Félix de Croisy, Martin Deslandes, théâtre de la Porte-Saint-Martin, 2 juillet 1826.
  • Le Pauvre de l'Hôtel-Dieu, mélodrame en 3 actes, avec Alexis Decomberousse et Naigeon, Paris, théâtre de la Gaîté, 16 août 1826.
  • La Liquidation, comédie-vaudeville en 1 acte et en prose, avec Charles-Victor-Armand Séville et Louis Ponet, Paris, théâtre du Vaudeville, 17 novembre 1826.
  • Le Garçon de recette, ou la Rente, comédie en 1 acte, mêlée de couplets, avec Édouard Damarin, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 12 décembre 1826.
  • Poulailler, mélodrame en 9 petits actes, avec Théodore Nézel, Paris, théâtre de la Gaîté, 21 février 1827.
  • Mandrin, mélodrame en 3 actes, avec Étienne Arago et Edmond Crosnier, Paris, théâtre de la Porte-Saint-Martin, 3 avril 1827.
  • Antonia, ou Milan et Grenoble, mélodrame en 3 journées, avec Naigeon, Paris, théâtre de la Gaîté, 13 septembre 1827.
  • La Muette de la forêt, mélodrame en 1 acte, tiré du roman intitulé Sœur Anne, avec René-Charles Guilbert de Pixérécourt, Paris, théâtre de la Gaîté, 29 janvier 1828.
  • Le Chasseur noir, mélodrame en 3 actes à spectacle, avec Frédérick Lemaître et Théodore Nézel, Paris, théâtre de la Porte-Saint-Martin, 30 janvier 1828.
  • Guillaume Tell, mélodrame en 6 parties, imité de Schiller, avec Pixérécourt, Paris, théâtre de la Gaîté, 3 mai 1829 Texte en ligne.
  • Bisson, mélodrame en 2 actes et en 5 parties, à grand spectacle, avec Théodore Nézel et Henri Villemot, Paris, Cirque olympique, 13 juin 1828.
  • Le Remplaçant, mélodrame en 3 actes, avec Saint-Amand et Henri Villemot, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 26 juin 1828.
  • Les Lanciers et les marchandes de modes, pièce en 1 acte, mêlée de couplets, avec Armand-Joseph Overnay, Théodore Nézel et E.-F. Varez, Paris, théâtre de la Gaîté, 3 novembre 1828.
  • Bugg, ou les Javanais, mélodrame en 3 actes, avec Félix de Croisy et marquis de Flers Hyacinthe-Jacques de La Motte-Ango, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 18 septembre 1828.
  • Rochester, drame en 3 actes et en 6 parties, avec Théodore Nézel, Paris, théâtre de la Porte-Saint-Martin, 17 janvier 1829.
  • Le Jeune Médecin, comédie en 1 acte, avec Anicet Bourgeois, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 3 septembre 1829.
  • Isaure, drame en 3 actes, mêlé de chants, avec Francis Cornu et Théodore Nézel, Paris, théâtre des Nouveautés, 1er octobre 1829.
  • L'Enragée de Chaumont, comédie en 1 acte, avec Antoine Simonnin, Paris, théâtre de la Porte-Saint-Martin, 2 novembre 1829.
  • Le Fils de Louison, mélodrame en 3 actes, avec Alexis Decomberousse, Paris, théâtre de la Gaîté, 19 décembre 1829.
  • Les Massacres, fièvre cérébrale en 3 actes et en vers sacrés, précédé de : Le Diable au spectacle, prologue avec Théodore Nézel et Antoine Simonnin, Paris, théâtre de la Gaîté, 19 juin 1830.
  • Jeffries, ou le Grand Juge, mélodrame en 3 actes, avec Ludwig Benedict Franz von Bilderbeck, Paris, théâtre de la Gaîté, 14 juillet 1830.
  • Napoléon en paradis, vaudeville en 1 acte, avec Théodore Nézel et Antoine Simonnin, Paris, théâtre de la Gaîté, 17 novembre 1830.
  • Le Pâtissier usurpateur, pièce historique en 5 petits actes, avec Théodore Nézel et Antoine Simonnin, Paris, théâtre de la Gaîté, 4 décembre 1830.
  • Benjamin Constant aux Champs-Elisées, tableau en 1 acte mêlé de couplets, avec Victor Lottin de Laval et Édouard Damarin, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 8 janvier 1831.
  • Joachim Murat, drame historique en 4 actes et 9 tableaux, avec Alexis Decomberousse et Théodore Nézel, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 12 février 1831.
  • L'Incendiaire, ou le Curé et l'archevêché, drame en 3 actes à grand spectacle, avec Alexis Decomberousse, Paris, théâtre de la Porte-Saint-Martin, 24 mars 1831.
  • Mademoiselle de La Vallière et Madame de Montespan, drame historique en 3 actes, suivi d'un Épilogue ou Dix-huit ans après, avec Lagrange, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 21 mai 1831.
  • L'Irlandais, ou l'Esprit national, comédie-vaudeville en 2 actes, traduit de l'anglais, avec Eugène Scribe, Paris, Gymnase dramatique, 6 septembre 1831.
  • Le Watchman, drame en 3 actes et 6 tableaux, avec Armand Overnay et Adrien Payn, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 16 septembre 1831.
  • Les Six degrés du crime, mélodrame en 3 actes, avec Théodore Nézel, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 30 novembre 1831.
  • L'Abolition de la peine de mort, drame en 3 actes et en 6 tableaux, avec Alexis Decomberousse et J.-S. Raffard-Brienne, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 22 février 1832.
  • Le Suicide d'une jeune fille, drame en 3 actes, imité de l'allemand, avec Alexis Decomberousse et Théodore Nézel, Paris, théâtre du Panthéon, 19 juin 1832.
  • Le Te-Deum et le De Profundis, vaudeville en 1 acte, avec Vicor Ratier, Paris, théâtre du Panthéon, 13 décembre 1832.
  • Le Cinquième actedrame-vaudeville en 3 actes, avec Hyacinthe-Jacques de La Motte-Ango de Flers, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 9 février 1833.
  • La Salle de bains, vaudeville en 2 actes, avec Alexis Decomberousse, Paris, théâtre des Variétés, 21 août 1833.
  • Aimer et mourir, drame en 3 actes, avec Alexis Decomberousse, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 19 novembre 1833.
  • Le Capitaine de vaisseau, ou la Salamandre, vaudeville nautique en 2 actes, avec Alexis Decomberousse et Mélesville, Paris, Gymnase-dramatique, 24 juillet 1834.
  • Les Tours de Notre-Dame. Anecdote du temps de Charles VII, avec Alexis Decomberousse, Paris, théâtre des Variétés, 3 novembre 1834.
  • Les Beignets à la Cour, comédie en 2 actes mêlés de chants, avec Hyacinthe-Jacques de La Motte-Ango de Flers, Paris, théâtre du Palais-Royal, 25 mars 1835.
  • Robert Macaire, pièce en 4 actes et 6 tableaux, avec Saint-Amand et Frédérick Lemaître, Paris, théâtre de la Porte-Saint-Martin, septembre 1835.
  • Héloïse et Abeilard, drame en 5 actes, avec Anicet Bourgeois et Francis Cornu, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 26 mars 1836.
  • L'Homme des rochers, ou les Islandais, mélodrame en 3 actes, à grand spectacle, avec Edmond Rochefort, Paris, théâtre de la Gaîté, 14 mai 1836.
  • La Reine d'un jour, chronique mauresque en 2 actes, mêlée de chants, avec Alexis Decomberousse, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 16 mai 1836.
  • Le Colleur, comédie-vaudeville en 1 acte, avec Alexis Decomberousse, Paris, théâtre du Palais-Royal, 20 août 1836.
  • Pierre-le-Rouge, comédie en 3 actes, mêlée de chant, avec Charles Dupeuty et Michel-Nicolas Balisson de Rougemont, Paris, théâtre du Vaudeville, 12 octobre 1836.
  • À quoi ça tient !, avec Ernest Antier et Eugène Sandrin, comédie-vaudeville en 1 acte, Paris, théâtre du Palais-Royal, 23 juillet 1837.
  • L'Agrafe, drame en 3 actes, avec Ernest Antier, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 31 juillet 1837.
  • Plock le pêcheur, vaudeville en 1 acte, avec Louis Couailhac, Paris, théâtre du Palais-Royal, 1er août 1838.
  • Les Chiens du Mont Saint-Bernard, mélodrame en 5 actes, avec Hyacinthe-Jacques de La Motte-Ango de Flers, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 24 août 1838.
  • Le Marché de Saint-Pierre, mélodrame en 5 actes, avec Alexis Decomberousse, Paris, théâtre de la Gaîté, 20 juillet 1839.
  • Les Héritiers du comte, comédie-vaudeville en 3 actes, avec Louis Couailhac, Paris, théâtre de la Porte Saint-Antoine, 12 octobre 1839.
  • Les Trois Muletiers, mélodrame comique en 3 actes, avec Marchal, Paris, théâtre de la Porte-Saint-Martin, 9 novembre 1839.
  • Un Bal aux Vendanges de Bourgogne, folie-vaudeville en 2 actes, avec Louis Couailhac, Paris, théâtre de la Porte-Saint-Antoine, 24 février 1840.
  • L'Honneur d'une femme, drame en 3 actes, avec Alexis Decomberousse, Paris, théâtre de l'Ambigu-Comique, 14 juin 1840.
  • Les Filets de Saint-Cloud, drame en 5 actes, avec Alexis Decomberousse, Paris, théâtre de la Gaîté, 17 février 1842.
  • Les voilà bien tous ! vaudeville en 1 acte, avec Hyacinthe-Jacques de La Motte-Ango de Flers, Paris, théâtre de la Gaîté, 6 novembre 1844.
  • Le Mannequin du prince, drame-vaudeville en 3 actes, avec Henri Meyer et Jean Baptiste Rose Bonaventure Violet d'Épagny, Paris, théâtre de la Gaîté, 11 décembre 1844.
  • La Carotte d'or, comédie-vaudeville en 1 acte, avec Alexis Decomberousse et Mélesville, Paris, théâtre des Variétés, 2 juin 1846.
  • Le Masque de poix, drame en 5 actes et 8 tableaux tiré d'un ouvrage de M. Mocquard intitulé Les Fastes du crime, Paris, théâtre de la Gaîté, 27 janvier 1855.
  • Mon gigot et mon gendre, vaudeville en 2 actes, avec Marchal, Paris, Folies-Dramatiques, 19 septembre 1861.

Liens externes[modifier | modifier le code]