Begotten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Begotten est un film d'avant-garde américain réalisé par E. Elias Merhige, sorti en 1991.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film Begotten n'est pas facile d'approche, car il est totalement exempt de dialogues et présente des symboles culturels implicites, mais difficilement perceptibles. Ceci étant dit, le film fait de nombreuses références aux mythes religieux et païens. Par exemple, le mythe chrétien d'imprégnation de la Terre-Mère par Dieu, apparentée à l'imprégnation de Marie par l'Esprit-Saint. Ce mythe est également présent dans la mythologie égyptienne antique, où Isis s'imprègne elle-même du pénis d'Osiris, une fois celui-ci assassiné, pour donner naissance à Horus.

Le film Begotten semble ainsi mettre en scène au travers d'une poésie macabre, la naissance du Monde et l'apparition de la vie. La première scène débute avec la mise en scène d'un dieu suicidaire, saignant et s'étripant lui-même afin d'aboutir à sa propre mort (Dieu est mort et de sa mort naît le Monde). Une femme apparait (La Terre-Mère) de ses restes, s'éveille du corps gisant et s'imprègne de son éjaculat (représenté par son sang). Une fois enceinte, elle se met en route vers un paysage sans fin et complètement stérile, puis la grossesse se manifeste par l'avènement d'un adulte avec qui elle restera liée.

"Le Fils de la Terre" rencontre par la suite un groupe de nomades sans visage, qui le saisissent avec ce qui semble être des cordes. Le Fils de la Terre vomit ensuite plusieurs organes que les nomades acceptent alors comme des présents, avec frénésie. Les nomades apportent finalement l'homme à un feu puis le brûlent.

"La Terre-Mère " retrouve ensuite son enfant ressuscité et le console. Elle l'attache alors par le cou (avec une corde) comme pour ne plus le laisser partir. Les nomades réapparaissent cependant pour la violer. Le "Fils de la Terre" est laissé seul pour pleurer sur le corps sans vie de sa génitrice. Un second groupe de personnages rentre en scène pour l'emporter et la démembrer. Ils reviennent ensuite pour s'emparer du "Fils de la Terre" et, après l'avoir également démembré, le groupe enterre les restes dans le sol, ce qui a pour effet de rendre le site luxuriant de vie (naissance de la vie par le sacrifice de la mère et l'enfant). Et un peu avant la fin, l'écoulement d'eau signifie la création de la vie humaine.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Begotten a reçu des avis plutôt positifs de la part des critiques. Le site internet de commentaires de films Rotten Tomatoes a déclaré une note de cœur de 67 %, fondée sur 9 avis, avec une note moyenne de 6,3 / 10. En 2012, Complex a intégré le film dans sa liste des 50 films les plus dérangeants.

Marc Savlov de l'Austin Chronicle a décrit le film comme "Expérimental, obsédant, onirique, et intentionnellement confondant". «Le cauchemar / rêve stylisé de Merhige est un récit de voyage mal calculé à travers l'Enfer, accompagné d'une bande sonore étouffée de grillons caterwauling, d'âmes condamnées et pire encore.» Horror News.net a donné une critique positive au film "difficile à consommer à plusieurs niveaux, bien que dans cette consommation soit aussi une poignée de brillance ". Jonathan Rosenbaum du Chicago Reader a salué le film en le qualifiant de «caractéristique expérimentience remarquable, voire extrêmement bouleversante et sanglante en noir et blanc», affirmant en outre : «Si vous êtes facilement écœurés, vous devriez éviter cela comme la peste, d'autres peuvent trouver difficile de passer à cotê du talent artistique et de l'originalité de cet effort visionnaire, si vous cherchez à vous effrayer, vous ne devriez pas le laisser passer. » Susan Sontag l'a qualifié de « l'un des 10 films les plus importants des temps modernes ».

Angelo de BloodyGoodHorror.com a donné une critique positive au film ; "Dans un sens, ça inspire tellement d'émotion à un niveau si profond et si brutal, c'est un film émouvant et poignant, mais le message qu'il délivre n'est pas joli, vous verrez les horreurs de cet homme. Mais si vous êtes comme moi et que vous vous demandez si vous avez été désensibilisé après des années de films d'horreur, cela vous montrera si vous pouvez toujours sentir ou non ". L'auteur et cinéaste indépendant John Kenneth Muir a décerné au film deux ans et demi sur quatre étoiles possibles, l'appelant «une expérience cinématographique expérimentale et unique en son genre». Dans sa critique, Muir a fait l'éloge de l'originalité et de l'imagerie puissante du film, tout en critiquant la durée de la course comme étant trop longue.

Le film est actuellement interdit à Singapour en raison de son contenu graphique et inquiétant.

Distribution[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]