Baudonivie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Baudonivie
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activités

Baudonivie est une historienne des VIe et VIIe siècles de Poitiers, compagne et biographe de sainte Radegonde, morte après 614[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Franque issue d'une famille aristocratique, elle entre vers 570 au monastère de Sainte-Croix de Poitiers[2].

Travail[modifier | modifier le code]

Elle se consacre à l'étude du trivium pour lequel elle enrichit la lingua rustica romana d'éléments celtiques[2]. Elle s'occupe de transcriptions de manuscrits latins, notamment tirés des éléments d'Euclide[2].

Elle transcrit les Etymologies d'Isidore de Séville auxquelles elle rajoute les savoirs de son temps[2]. Elle écrit, sur demande de l'abbesse de Sainte-Croix en 600, la biographie de Radegonde, fondatrice du monastère ; la précédente version, de Venance Fortunat, étant jugée trop peu vivante ; la version de Baudonie est moins figée et met en avant la dimension géopolitique de la vie de Rosemonde[2].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Noces de Mercure et de la philologie
  • De vita sancta Radegundis, libri duo, Monumenta Germaniae Historica, in Scriptores Rerum Merovingicarum, B. Krusch, tome II, Hanovre, 1888, p. 358-395.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvie Joye, « Baudonivie », notice biographique, Dictionnaire des femmes de l'Ancien Régime, Société internationale pour l'étude des femmes de l'Ancien Régime (SIEFAR), .
  2. a, b, c, d et e Jean-Pierre Poirier, Histoire des femmes de science en France : Du Moyen-Âge à la Révolution, Pygmalion, (ISBN 2-85704-789-4), p. 37-42

Bibliographie[modifier | modifier le code]