Bataille de la Nive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bataille de la Nive
Informations générales
Date 9 - 12 décembre 1813
Lieu Rives de la Nive
Issue Victoire des alliés
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni
Flag of Spain (1785-1873 and 1875-1931).svg Espagne
Drapeau du Royaume du Portugal Royaume de Portugal
Commandants
Nicolas Jean-de-Dieu Soult Arthur Wellesley de Wellington
Forces en présence
62 000 hommes 64 000 hommes
Pertes
3 000 morts ou blessés Grande-Bretagne:
278 morts
2 185 blessés
209 disparus

Portugal :
409 morts
1 602 blessés
287 disparus

Espagne :
5 morts
21 blessés

Guerre d'Espagne (Empire)

Batailles

Campagne de Vitoria et des Pyrénées (1813-1814)

Vitoria · Saint-Sébastien (1er) · Pyrénées · Sorauren · Buenza · Saint-Sébastien (2e) · San Marcial · Bidassoa · Pampelune · Nivelle · Nive

Traité de Valençay
Garris · Orthez · Bayonne · Toulouse

La bataille de la Nive est une bataille de la Guerre d'indépendance espagnole et de la Guerre péninsulaire du Portugal, qui s'est déroulée en décembre 1813.

Les pertes[modifier | modifier le code]

« État des tués, blessés et manquans dans les actions des 9, 10, 11, 12 et 13 décembre 1813. Anglais : Un lieutenant-colonel, un major, trois capitaines, dix lieutenans, trois enseignes, huit sergens, deux tambours, deux cent cinquante soldats, dix-neuf chevaux, tués. Deux officiers de l'état-major de l'armée, trois lieutenans-colonels, six majors, trente capitaines, soixante-sept lieutenans, vingt-deux enseignes, cent trente-un sergens, vingt tambours, mille neuf cent quatre soldats, quarante chevaux, blessés. Un major, un capitaine, cinq lieutenans, un enseigne, dix sergens, trois tambours, cent quatre-vingt-huit soldats, un cheval, manquans. Portugais : Dix officiers et trois cent quatre-vingt-dix-neuf soldats tués. Cent quatre officiers et mille quatre cent quatre-vingt-huit soldats blessés. Huit officiers et deux cent soixante-dix-neuf soldats manquans. Espagnols : Cinq soldats tués, vingt-un soldats blessés[1]. »

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alphonse de Beauchamp Histoire de la campagne de 1814: et de la restauration de la Restauration de la monarchie française, tome I, p.552-553
  • (en) David Chandler, Dictionary of the Napoleonic Wars, Wordsworth Editions, 1999. (ISBN 1-84022-203-4)
  • (en) Michael Glover, The Peninsular War 1807-1814. London: Penguin, 2001. (ISBN 0-141-39041-7)
  • (en) Elizabeth Longford, Wellington: The Years of the Sword, Panther Books Ltd., 1971. (ISBN 0-586-03548-6) (OCLC 56243056)
  • (en) Digby Smith, The Napoleonic Wars Data Book. London: Greenhill, 1998. (ISBN 1-85367-276-9)