Bataille de Pecos River

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de Pecos River
Description de cette image, également commentée ci-après
« Le peuple indigène du nord du Nouveau-Mexique » par Balduin Möllhausen (en), 1861.
Informations générales
Date
Lieu Rivière Pecos, État du Nouveau-Mexique
Issue Victoire des États-Unis
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-UnisNavajos
Commandants
Charles Newbold (en)
Forces en présence
15 cavaliers
~10 fantassins
~60 Éclaireurs apaches (en)
~100 guerriers
Pertes
Aucune~40 tués
~25 blessés

Guerres najaros (en)

Batailles

Guerres Navajos
1re fort Defiance (en) · 2e fort Defaince (en) · Pecos River · Canyon de Chelly (en) · Longue marche · Black Hawk · Padre Canyon (en) · Bai-a-lil-li (en) · Bluff (en)

Colonne de Californie
Stanwix Station · Picacho Pass · Tucson · Apache Pass · La Paz · Pecos River · Mount Gray · Doubtful Canyon · Fort Buchanan

Batailles au Nouveau Mexique unioniste

Glorieta Pass · Albuquerque · Peralta · Big Bug · Pecos River · Canyon de Chelly

La bataille de Pecos River s'est déroulée en 1864 pendant les guerres navajos. Les troupes de armée des États-Unis et les éclaireurs apaches (en) battent une force de guerriers Navajos près de la rivière Pecos au Nouveau-Mexique. Elle est remarquabls pour être l'une des batailles des guerres indiennes impliquant la colonne de Californie[1].

Bataille[modifier | modifier le code]

L'agent indien Lorenzo Labadie commande une force d'apaches mescaleros d'environ soixante éclaireurs apaches (en)et le chef tribal (en) Cadete qui traque une partie de guerre najaro d'environ 100 hommes vers le sud le long de la rivière Pecos après qu'elle a fait un raid contre le bétail sur la réserve de Bosque Redondo. Des douzaines de mules et de chevaux ont été volées par les navajos mais ils sont poursuivis de près. Le navajos réalisent finalement qu'ils ne peuvent pas s'échapper sans laisser le bétail aussi ils choisissent de combattre et de se positionner le long de la rivière pour attendre les américains et les apaches. Lorsque quinze soldats du 2nd California Cavalry avec au moins dix hommes du 5th U.S. Infantry arrivent pour renforcer Labadie, ils sont sous le commandement du lieutenant Charles Newbold (en). Il est 11 heures du matin et il fait au environ de moins dix degrés en dessous de zéro lorsque les américains découvrent l'ennemi qui les attend dans une petite vallée. Les navajos ouvrent le feu à 80 yards (73 m) et les américains et les apaches se mettent rapidement à couvert et commence à retourner le feu. Newbold ordonne alors à ses soldats de prendre leur revolvers et de charger qui selon Newbold « sont descendus comme une tornade ». Neuf navajos sont tués dans l'attaque[1].

Des escarmouches s'ensuivent pendant plusieurs heures après et durent toute la journée jusqu'à la tombée de la nuit. L'engagement se fait pour la majeure partie à longue portée signifiant qu'il est difficile pour les deux camps de se voir l'un l'autre et le froid terrible hivernal cause des gelures qui ralentissent la capacité des soldats et des éclaireurs à recharger. À cause de cela, les apaches finissent par abandonner leurs fusils et s'arment avec des arcs et des flèches. Les américains ont aussi deux colt six coups chacun. Le combat se termine lorsque les navajos s'enfuient, les soldats estiment que quarante guerriers navajos ont été tués et gisent sur le champ de bataille et qu'au moins vingt-cinq autres sont blessés. Ils rapportent aussi qu'environ vingt-cinq autres se sont enfuis. Après un combat long et sanglant, pas un seul américain ou apache est blessé. Cinquante chevaux et mules sont récupérées. Moins de deux semaines plus tard le colonel Kit Carson ménera les troupes américaines dans le chute du canyon de Chelly (en) qui aboutira à la longue marche vers le fort Sumner (en)[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Michno 2003, p. 128–129.
  2. Michno 2003, p. 130.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Gregory Michno, Encyclopedia of Indian wars: western battles and skirmishes, 1850–1890, Mountain Press Publishing, (ISBN 0-87842-468-7).