Bataille de Molins de Rei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bataille de Molins de Rey)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Espagne
Cet article est une ébauche concernant l’Espagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bataille de Molins de Rey
Description de cette image, également commentée ci-après

Le général Gouvion-Saint-Cyr à la bataille de Molins de Rei, le 21 décembre 1808.

Informations générales
Date 21 décembre 1808
Lieu Molins de Rei
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français
Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Drapeau de l'Espagne Royaume d'Espagne
Commandants
Laurent de Gouvion-Saint-Cyr
Joseph Chabran
Théodore de Reding de Biberegg
Forces en présence
18 000 hommes 15 000 hommes
Pertes
400 tués ou blessés 1 000 tués ou blessés
1 200 prisonniers
25 canons

Guerre d'indépendance espagnole

Batailles

Campagne de Napoléon Ier en Espagne (1808-1809)
Durango · Valmaseda · Burgos (1re) · Roses · Espinosa · Tudela · Bubierca · Somosierra · Cardedeu · Saragosse (2e) · Sahagún · Molins de Rey · Gérone · Benavente · Castellón · Mansilla · Cacabelos · Lugo · Astorga (1er) · La Corogne
Coordonnées 41° 24′ 52″ nord, 2° 01′ 07″ est

Géolocalisation sur la carte : Catalogne

(Voir situation sur carte : Catalogne)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Molins de Rei.

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Molins de Rei.

La bataille de Molins de Rei est un épisode de la guerre d'indépendance espagnole ayant eu lieu le 21 décembre 1808. Après sa victoire lors de la bataille de Cardedeu en Catalogne, le 16 décembre 1808, une armée française menée par le général Laurent de Gouvion-Saint-Cyr attaque une armée espagnole menée par le comte de Caldagues. Les soldats français, italiens et suisses forcent l'aile droite de l'armée espagnole à battre en retraite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]