Région minière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bassin minier)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Bassin houiller.
Carte indiquant de grandes exploitation minières dans le monde.

Une région minière ou un bassin minier est une région regroupant un grand nombre de mines. Cela peut concerner tant les mines souterraines que les mines à ciel ouvert, mais également les gisements d'hydrocarbures. Généralement, la concentration de richesses souterraines induit également un grand nombre d'industries de transformation proches des mines, et ainsi une polarisation importante de l'économie du bassin autour de ce secteur.

Exemples de régions minières[modifier | modifier le code]

Impact environnementale[1][modifier | modifier le code]

Pollution des ressources :

Lors des exploitations des régions minières, très souvent, les mineurs jettent leurs déchets dans les ressources naturels, ce qui entrainent une destruction massive de l'environnement.

Cette destruction peut se traduire de différentes manières :

  • L'omniprésence des pollutions ( sous terre, dans l'air et dans l'eau)[2].
  • Destruction des forêts[3].
  • Disparition des espaces florales.[4]
  • Contamination des rivières par une multitude de substances, ce qui empêche la population locale d'avoir accès à l'eau potable[5].
  • Glissement de terrain[6].

Certaines organisations tentent de protéger ces ressources, en signant avec les autorités locales la création d'une parc nationale.

Autres impacts

Sous la menace des autorités locales, certaines populations sont contraints de vendre leurs terres riches en biodiversité à de grandes entreprises et cela pour une bouchée de pain.

Les autorités locales prennent le contrôle des sites miniers par la violence, ils abattent la population, ils violent les femmes.

  • Génocide de certains peuple au Brésil, une ruée vers l'or a entravé un génocide des peuples Yanomami.
  • Exploitation des enfants qui sont soumi à des pires formes de travail[7].
  • Il y a également l'esclavage moderne[8].

Les principaux bassins miniers[modifier | modifier le code]

En Amérique
  • Canada : Mine de Cigar Lake[9] (uranium).
  • Pérou : Mine de Yanacocha[10] (or).
  • Chili : Mine de Chuquicamata[11] (cuivre).
En Asie
  • Russie : Mine de Mir[12] (diamant).
  • Pakistan : Mine de Khewra[13] (sel)
En Afrique
  • Afrique du Sud : Mine de Big Hole[14] (diamant).
  • Afrique du Sud : Mine de Palabora [15](Cuivre).
En Europe
  • France : Mine de Salsigne[16] (or)
  • Suède : Mine de Kiruna[17] (fer)

L'impact géopolitique[modifier | modifier le code]

Les enjeux géopolitiques[modifier | modifier le code]

En Europe

L'Union Européenne cherche des solutions pour réduire sa dépendance envers la Chine en matière de métaux, en lançant "l'initiative Matières premières" elle tente une relance minière. La Commission a dressé une liste de métaux critique, composée essentiellement des Terres rares, des métaux utilisés pour produire des produits de haute technologie comme les LED, les écrans d'ordinateurs etc. L'union européenne en étant 100% dépendante indique qu'elle n'en recycle pourtant que 8%[18].

Les difficultés de l'industrie minière[modifier | modifier le code]

L’industrie minérale est critiquée depuis longtemps du fait de sa dangerosité pour les travailleurs, les populations riveraines et l’environnement, mais également du fait des conflits qu’elle amène. Des critiques se développant de puis les années 1970 avec la prise de conscience des enjeux du développement durable à l’échelle internationale[19].

Pour prendre exemple, en Amérique latine où de nombreux projets miniers sont développés, l'exploitation des mines peut mener au déplacement de village, la réduction de forêts, l'assèchement de lacs et rivières, ce qui cause le soulèvement des citoyens. En 2012, l'observatoire des conflits miniers en Amérique latine (OCMAL) comptait plus de 120 conflits en cours sur l'ensemble de la région. Pourtant, près d’un tiers des investissements mondiaux pour l’exploration de nouveaux gisements se font en Amérique latine, dans des pays où le secteur minier peut représenter 20% du PIB[20].

Il est également possible de voir des conflits autour des zones minières en Afrique, cependant il y a des différences de revendications. En Amérique latine la conservation de l'environnement était la cause de la plupart des revendications, cependant en Afrique il s'agit plutôt de problèmes sociaux-économiques. L'Afrique exporte énormément ses matières mais consomme une petite partie de ce qu'elle produit (idem pour l'Amérique latine qui ne consomme que 13% des métaux de base qu'elle produit)[21].

La mauvaise image de la mine étant présente en amont, de nouveaux concept ont été développé :

  • Stratégie institutionnelle, principalement nationale, pour un développement durable de l’industrie extractive. Ainsi, on voit une politique minière, une stratégie Recherche et Développement, en particulier sur le recyclage, un cadre législatif incluant des mesures pour le respect de l’environnement et des communautés[19].
  • Mine responsable, visant à réduire les impacts environnementaux, sanitaires ainsi que les nuisances. Concept évoqué par Emmanuel Macron en 2015 voulant le développer[22].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Un guide pour la résistance : Protégez votre communauté contre l'exploitation minière ! | ISF SystExt », Ingénieurs sans frontières - Systèmes extractifs et environnements,‎ (lire en ligne)
  2. « Pollution minière : les habitants vivant à proximité de milliers de sites s'inquiètent face à un possible scandale sanitaire », Franceinfo,‎ (lire en ligne)
  3. AfricaNews, « RDC : les effets de l'exploitation minière sur la nature | Africanews », Africanews, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  4. FTV Education, « Disparition des espèces : la planète en danger », sur education.francetv.fr (consulté le 27 novembre 2018)
  5. « Australie : L'Unesco dénonce l'exploitation minière de la grande barrière de corail », La Tribune, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  6. « Le risque mouvement de terrain à Saint-Étienne | Site Internet de la ville de Saint-Etienne », sur www.saint-etienne.fr (consulté le 27 novembre 2018)
  7. « Cobalt et travail des enfants : Amnesty note les grands groupes et épingle Renault », leparisien.fr,‎ 2017-11-15cet14:37:00+01:00 (lire en ligne)
  8. « Enfants des mines d’or, esclaves et invisibles », UNICEF France,‎ (lire en ligne)
  9. « La mine géante d'uranium d'Areva au Canada démarre sa production - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 26 novembre 2018)
  10. « Le BRGM tire un trait sur la mine d'or de Yanacocha - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 26 novembre 2018)
  11. Des Chiliennes au fond des mines de cuivre, 18 avril 2015, Paola Martinez Infante
  12. « 1200 mètres de profondeur : la mine de Mir, en Russie, est l'une des plus grandes mines du monde creusées par l'homme ! Les photos sont vertigineuses ! », sur www.demotivateur.fr (consulté le 27 novembre 2018)
  13. « La surprenante provenance du sel rose de l’Himalaya - Sérendipité », Sérendipité,‎ (lire en ligne)
  14. Futura, « Diamant : la mine de Kimberley (Big Hole), en Afrique du Sud », Futura, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  15. Futura, « Le plus grand trou artificiel au monde surveillé depuis l'espace en images », Futura, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  16. « Faut-il rouvrir la mine d’or de Salsigne ? », sur CNRS Le journal (consulté le 27 novembre 2018)
  17. « Kiruna, la ville qui disparaît », Slate.fr,‎ (lire en ligne)
  18. « La France veut relancer son industrie minière, au prix notamment d'une "Montagne d'or" controversée en Guyane », France Culture,‎ (lire en ligne)
  19. a et b Mineralinfo; brgm, La mine en France (lire en ligne), Tome 9
  20. « Le boom minier en Amérique latine à l'origine de nombreux conflits locaux », Sciences et Avenir,‎ (lire en ligne)
  21. « Exploitation minière au Sud : enjeux et conflits | Pambazuka News », sur www.pambazuka.org (consulté le 27 novembre 2018)
  22. « Emmanuel MACRON engage la démarche « mine responsable » | Minéralinfo », sur www.mineralinfo.fr (consulté le 27 novembre 2018)