Bas-Intyamon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bas-Intyamon
Blason de Bas-Intyamon
Héraldique
Vue de la vallée de l'Intyamon
Vue de la vallée de l'Intyamon
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Fribourg
District Gruyère[1]
Syndic Roland Kaeser
NPA 1665 Estavannens, 1666 Villars-sous-Mont, 1667 Enney
N° OFS 2162
Démographie
Population 1 242 hab. (31 décembre 2014)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 33′ 58″ N 7° 05′ 01″ E / 46.566108, 7.08360246° 33′ 58″ Nord 7° 05′ 01″ Est / 46.566108, 7.083602
Superficie 3 331 ha = 33,31 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg

Voir sur la carte administrative du Canton de Fribourg
City locator 14.svg
Bas-Intyamon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Bas-Intyamon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Bas-Intyamon
Liens
Site web www.bas-intyamon.ch
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Bas-Intyamon est une commune suisse du canton de Fribourg, située dans la vallée de l'Intyamon, dans le district de la Gruyère.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Bas-Intyamon mesure 3 331 ha[3]. 2,8 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 48,8 % à des surfaces agricoles, 39,8 % à des surfaces boisées et 8,7 % à des surfaces improductives[3].

Bas-Intyamon est limitrophe de Grandvillard, Gruyères, Haut-Intyamon et Val-de-Charmey.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Bas-Intyamon compte 1 242 habitants en 2014[2]. Sa densité de population atteint 37,3 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Bas-Intyamon entre 1850 et 2008 (incluant les communes fusionnées pendant cette période)[4] :

Histoire[modifier | modifier le code]

Bas-Intyamon est issue de la fusion effectuée en 2004 entre les communes d'Enney (appelée Innê Écoutez en patois fribourgeois[5]), Estavannens (appelée Thavanin ou Èthavanin Écoutez en patois fribourgeois[6]) et Villars-sous-Mont (appelée Velâchemon Écoutez en patois fribourgeois[7]).



Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Franz Kuenlin, Dictionnaire géographique, statistique et historique du canton de Fribourg, 1832

Références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 15 décembre 2008)
  2. a et b « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le lieu de naissance et la nationalité », sur Office fédéral de la Statistique.
  3. a, b et c « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  4. [xls] « Evolution de la population des communes 1850-2000: Canton de Fribourg », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 20 décembre 2008)
  5. Dictionnaire-Dikchenéro: Français-Patois/Patê-Franché. Société cantonale des patoisans fribourgeois. Fribourg: 2013. p. 163
  6. Dictionnaire-Dikchenéro: Français-Patois/Patê-Franché. Société cantonale des patoisans fribourgeois. Fribourg: 2013. p. 170
  7. Dictionnaire-Dikchenéro: Français-Patois/Patê-Franché. Société cantonale des patoisans fribourgeois. Fribourg: 2013. p. 377

Sur les autres projets Wikimedia :