Bart De Clercq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bart De Clercq
Bart-de-clercq-1302972982.jpg

Bart De Clercq en 2011

Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (31 ans)
ZottegemVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Grimpeur-Baroudeur
Équipes amateurs
2008 Onder Ons Parike
2009 Davo-Lotto-Davitamon
2010 Davo-Lotto
Équipes professionnelles
Principales victoires
7e étape du Tour d'Italie (2011)

Bart De Clercq, né le à Zottegem, est un coureur cycliste belge, membre de l'équipe Lotto-Soudal et professionnel depuis 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

2011 : Révélation sur le Giro[modifier | modifier le code]

Coureur, de 2009 à 2010, dans l'équipe Davo-Lotto-Davitamon puis Davo-Lotto, antichambre d'Omega Pharma-Lotto, il devient coureur professionnel en 2011 dans cette équipe, aux côtés entre autres et Philippe Gilbert et André Greipel.

Il fait partie des dix Belges engagés sur le Tour d'Italie 2011 et se voit attribuer un rôle d'équipier pour son compatriote Jan Bakelants. Déjà à l'offensive lors de la tragique troisième étape où sa prestation est effacée par le décès de son compatriote Wouter Weylandt, il persévère durant la septième étape en portant une attaque dans la dernière ascension menant à Montevergine et, contrairement aux offensives précédentes, il parvient à creuser l'écart. Sous la flamme rouge, il possède encore 24 secondes d'avance et finit par s'imposer d'une roue devant les favoris du Giro tels Michele Scarponi ou Vincenzo Nibali. Il revêt le maillot vert de leader du classement de la montagne à l'issue de l'étape. Il le perd deux jours plus tard. Il termine la course à la 27e place du classement général.

Fin 2011, Les sponsors Omega Pharma et Lotto se séparent : Omega Pharma devient le sponsor principal de l'équipe Quick Step, qui prend le nom d'Omega Pharma-Quick Step, tandis que la loterie nationale forme une nouvelle équipe. Comme une majorité des coureurs et des membres de l'encadrement de l'équipe, Bart De Clercq rejoint cette dernière, nommée Lotto-Belisol.

2012-2017 : Une progression régulière[modifier | modifier le code]

En début de saison 2012, il participe à Paris-Nice, au Tour du Pays Basque, puis au Tour d'Italie, dont il prend la 40e place. En juin, une chute durant le Tour de Suisse lui occasionne un pneumothorax, diagnostiqué après la course. Il parvient tout de même à prendre la 12e place de classement général, performance que le médecin de l'équipe juge « phénoménale », étant donnée sa blessure[1]. Il reprend la compétition au mois d'août, à la Classique de Saint-Sébastien puis au Tour d'Espagne[2], dont il termine 17e.

Bart De Clercq débute la saison 2013 par une 9e place au Tour de San Luis, puis par une 5e place au Tour d'Andalousie. Régulier tout au long de l'année, il découvre le Tour de France dans le rôle d'équipier de Jurgen Van den Broeck. Suite à l'abandon de ce dernier dès la première semaine, il obtient une carte blanche pour se glisser dans les échappées montagnardes. 11e au sommet du Ventoux, il termine 6e de la dix-neuvième étape au Grand-Bornand.

En 2014, Bart De Clercq est suivi par la malchance et ses résultats réguliers laissent place à des abandons réguliers. En fin de saison, il accompagne à nouveau Jurgen Van den Broeck sur un grand Tour : la Vuelta cette fois. À nouveau, le leader quitte la course et offre à son coéquipier la possibilité de se battre pour une victoire d'étape. Bart De Clercq ne parviendra pas, toutefois, à faire mieux qu'une 6e place, lors de la quatorzième étape vers La Camperona.

En 2015, il termine 3e de la première étape du Tour de Catalogne, ce qui lui permettra, trois jours plus tard, d'endosser le temps d'une journée le maillot de leader de l'épreuve, qu'il terminera à la 16e place. En août, il s'adjuge la seconde place du Tour de Pologne, à deux petites secondes de Ion Izagirre, après en avoir remporté la cinquième étape. De nouveau aligné sur le Tour d'Espagne, Bart De Clercq fait partie des potentiels leaders de la formation belge. Suite à un nouvel abandon de Jurgen Van den Broeck, il se retrouve dans la position de l'homme fort de l'effectif. Il termine l'épreuve à la 14e place, le meilleur résultat de sa carrière sur une course de trois semaines.

La saison 2016 signe le retour de Bart De Clercq sur un podium. Après quelques bonnes performances, dont une 18e place au Critérium du Dauphiné et une 11e place au Tour de Pologne 2016, c'est au Tour de l'Ain que le grimpeur de 29 ans fut sur le devant de la scène. 3e à Lélex-Mont Jura et 2e à Belley, il prend la 2e place du classement général, à une seconde du vainqueur Sam Oomen. Pourtant, le bilan de sa saison, suite à une quatrième participation à la Vuelta, qui ne lui a guère souri comme l'année précédente, est relativement maigre.

L'année suivante n'est pas beaucoup plus fructueuse pour le Belge. Parfois classé, souvent contraint de jeter l'éponge, Bart De Clercq s'accroche comme souvent à des épreuves qui lui réussissent pour jouer les premiers rôles. Il termine notamment à une timide mais respectable 15e place du Tour de Pologne. Sur le Tour d'Espagne, il prend quelques cassures dès les premiers jours, mais ne parvient pas à concrétiser cette opportunité dans les échappées.

Début octobre, l'équipe Pro-Continentale Wanty-Groupe Gobert annonce avoir signé Bart De Clercq pour la saison 2018. Au sein de la formation belge, il aura un rôle de cadre et devrait alterner entre le statut de leader et celui d'équipier de luxe pour Guillaume Martin[3].

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Bart De Clercq au mont Ventoux lors de la 15e étape du Tour de France 2013.

2 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

6 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
UCI World Tour 135e[4] 165e[5] nc[6] nc[7] 43e[8] nc[9]
UCI Europe Tour 832e[10] 751e[11] 395e[12]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bart De Clercq souffre d’un pneumothorax », sur dhnet.be, (consulté le 8 septembre 2012)
  2. « Mark Sergeant outlines plan for Lotto Belisol at Vuelta », sur cyclingnews.com, (consulté le 8 septembre 2012)
  3. « Bart De Clercq quatrième renfort pour 2018 | WANTY-GROUPE GOBERT », sur wanty-groupegobert.be (consulté le 1er octobre 2017)
  4. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  5. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  6. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  7. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  8. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  9. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  10. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  11. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :