Bécasse d'Amérique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Scolopax minor

La Bécasse d'Amérique (Scolopax minor) est une espèce d'oiseaux limicoles néarctiques de la famille des Scolopacidae. Elle a un très long bec brun, le ventre roux et un dos brun. Elle ressemble à la Bécassine des marais.

La bécasse d'Amérique est adapté à la vie dans les bois, très bien camouflée par ses couleurs, même très jeune

Répartition[modifier | modifier le code]

La Bécasse d'Amérique peuple principalement l'est de l'Amérique du Nord (au Canada et aux États-Unis). Elle hiverne aux États-Unis[1].

Comportement[modifier | modifier le code]

Avec son plumage camouflé, elle reste immobile et peut surprendre en s'envolant in extremis[2].

État des populations, menaces[modifier | modifier le code]

C'est une espèce qui est depuis plusieurs décennies « en déclin régulier sur toute son aire de répartition »[3], probablement pour plusieurs raisons qui sont la dégradation de ses habitats et de ses zones de reproduction (qu'on cherche à mieux inventorier et évaluer, via l'imagerie satellitaire notamment[4]), la chasse et le saturnisme aviaire, induit par l'ingestion de grenaille de plomb (lors de l'une des premières expérimentation d'utilisation volontaires de cartouches sans plomb par certains groupes de chasseurs en Amérique du Nord dans les années 1990-2000 le taux moyen de plomb osseux avait été plus que divisé par deux chez 3 espèces de canards suivis entre 1989 et 2000 dans les zones-test en Ontario et Colombie-Britannique, alors que dans le même temps la bécasse américaine que l'on a continué à chasser au plomb ne voyait pas sa situation s'améliorer du point de vue de son risque de saturnisme[5]. Alors que l'attention des chasseurs était focalisée vers le gibier d'eau supposé bien plus à risque au regard du saturnisme, on a découvert à cette occasion (puis confirmé par d'autres études[6]) que cette espèce était également fortement exposée au plomb de chasse[7] ingéré sur le sol dans les zones d'alimentation où elle est abondamment chassée. Ce saturnisme est une source de risque pour les consommateurs de gibier[8] ; il a notamment été associé à une réduction du quotient intellectuel (QI) des enfants exposés (y compris in utero), à des maladies rénales et à un risque d'avortement spontané accru et à un risque accru de criminalité[9].

On sait que le saturnisme induit aussi une baisse de l'immunité qui expose les animaux à un risque accru d'infections bactériennes ou virales (par exemple par les réovirus qui sont source de mortalité pour cette espèce[10].

Des préoccupations ont été également émise vis à vis d'une exposition au cadmium[3] puissant toxique rénal, notamment présent dans certains engrais et sols pollués et qui est facilement bioaccumulé par les vers de terre. Sa toxicité peut s'ajouter à celle du plomb fréquemment ingéré par les bécasses comme grit sur leur aire d'alimentation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.oiseaux.net/oiseaux/becasse.d.amerique.html
  2. Brûlotte, S. (2006), Les oiseaux du Québec. Broquet
  3. a et b Hiller B.J (2011). The Occurrence and Effects of Cadmium Uptake in American Woodcock, Scolopax minor. University of Connecticut. ; Archives of Environmental Contamination and Toxicology ; April 2005, Volume 48, Issue 3, pp 405–413 (résumé)
  4. Babin M (1987) Évaluation de l'utilisation de la télédétection comme outil d'inventaire des habitats de reproduction de la bécasse d'Amérique (Scolopax minor) (Doctoral dissertation, Université du Québec à Trois-Rivières)
  5. Stevenson A.L, Scheuhammer A.M & Chan H.M (2005) Effects of nontoxic shot regulations on lead accumulation in ducks and American woodcock in Canada. Archives of Environmental Contamination and Toxicology, 48(3), 405-413.
  6. Strom, S.M, Patnode K.A, Langenberg J.A, Bodenstein B.L & Scheuhammer A.M (2005) Lead contamination in American woodcock (Scolopax minor) from Wisconsin. Archives of environmental contamination and toxicology, 49(3), 396-402
  7. Scheuhammer A.M, Rogers C.A & Bond D (1999). Elevated lead exposure in American woodcock (Scolopax minor) in eastern Canada. Archives of Environmental Contamination and Toxicology, 36(3), 334-340|résumé
  8. Tranel M.A & Kimmel R.O (2009) Impacts of lead ammunition on wildlife, the environment, and human health—a literature review and implications for Minnesota. Ingestion of lead from spent ammunition: implications for wildlife and humans. The Peregrine Fund, Boise, Idaho, USA, 319.
  9. Nevin R (2000) How lead exposure relates to temporal changes in IQ, violent crime, and unwed pregnancy. Environmental Research, 83(1), 1-22.
  10. Docherty, D. E., Converse, K. A., Hansen, W. R., & Norman, G. W. (1994) American woodcock (Scolopax minor) mortality associated with a reovirus. Avian Diseases, 899-904 |résumé

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Yves Ferrand, François Grossmann, Yvon Guillaud-Rollin et Frédéric Jiguet, « Première mention de la bécasse d'Amérique Scolopax minor pour la France et le paléarctique occidental », Ornithos, Rochefort, Ligue pour la protection des oiseaux, vol. 15-2,‎ , p. 128-131 (ISSN 1254-2962)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • French, A. D., Conway, W. C., Cañas-Carrell, J. E., & Klein, D. M. (2017). Exposure, Effects and Absorption of Lead in American Woodcock (Scolopax minor): A Review. Bulletin of environmental contamination and toxicology, 99(3), 287-296|résumé.
  • Pace III, R. M., & Wood, G. W. (1985). Diurnal habitat characteristics of woodcock wintering in coastal South Carolina. Forestry Bulletin, Department of Forestry, Clemson University, (43)|résumé.
  • Sullins, D. S. (2013). Habitat use and origins of American Woodcock (Scolopax minor) wintering in East Texas (Doctoral dissertation, Stephen F. Austin State University)résumé.