Néarctique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte du Néarctique
Ce type de projection cartographique surestime les surfaces des hautes latitudes

Le néarctique est l'une des huit écozones ou régions biogéographiques terrestres. Elle est parfois regroupée avec le paléarctique et forme alors l'holarctique. Elle couvre l'essentiel de l'Amérique du Nord, et inclut le Groenland et la partie nord du Mexique. Les parties plus au sud du Mexique et de la Floride, l'Amérique centrale et les Îles Caraïbes font partie de l'écozone néotropique, avec le reste de l'Amérique du Sud.

Caractéristiques climatiques et géologiques[modifier | modifier le code]

Carte des écorégions du Canada, des États-Unis et du Mexique.

Bien que l'Amérique du Nord et celle du Sud soient à présent réunies par l'Isthme de Panama, ces continents ont été séparés l'un de l'autre pendant des dizaines de millions d'années, et leur faune et flore ont évolué indépendamment l'une de l'autre. Lorsque l'ancien supercontinent, la Pangée, s'est séparée en deux, il y a 200 millions d'années, l'ancêtre de l'Amérique du Nord était relié à l'Eurasie, et formait la Laurasia, alors que la partie devenue l'Amérique du Sud faisait partie du Gondwana. L'Amérique du Nord s'est ensuite séparée de l'Eurasia et des ponts se sont formés avec l'Asie et l'Amérique du Sud, ce qui a autorisé des échanges d'espèces animales et végétales entre les deux continents.

Le Détroit de Béring a permis le passage de nombreuses espèces entre l'Asie et l'Amérique du Nord ; ainsi, le néarctique partage-t-il de nombreuses plantes et espèces animales avec le paléarctique. Ces deux écozones sont souvent réunies et appelées écozone holarctique.

La région s'étend du niveau de la mer à 1 000 m d'altitude. Elle est surtout constituée de forêts tropicales et subtropicales. Les températures sont de 20 °C à 26 °C en moyenne pendant toute l'année. Les précipitations annuelles moyennes varient entre 1 500 et 3 000 mm, bien qu'elles puissent dépasser 4 000 mm à certains endroits. Le nombre de mois secs est en général inférieur à trois.

Le néarctique est surtout métamorphique (période pré-cénozoïque) et recouvert d'une mince couche d'alluvions. La plaine du golfe du Mexique comprend de nombreux cours d'eau. La péninsule du Yucatán montre plutôt un relief karstique.

Histoire biologique[modifier | modifier le code]

De nombreuses grandes espèces animalières (mégafaune) se sont éteintes en Amérique du Nord à la fin de l'époque pléistocène, parmi lesquels le cheval, le chameau, le mammouth... Cela correspond à l'apparition de l'homme. On a longtemps pensé que le changement climatique était à l'origine de cette extinction massive. De nombreux scientifiques attribuent aujourd'hui ces disparitions avant tout à la chasse des hommes (directement ou par intermédiaire, par la disparition par la même cause des proies de certaines espèces), puis seulement au climat. Le bison américain, l'ours brun ou grizzly et le wapiti sont arrivés en Amérique du Nord plus ou moins au même moment que les premiers humains, et se sont rapidement étendus, en remplissant les « trous » laissés dans l'écosystème suite à la récente extinction de la mégafaune de l'Amérique du Nord.

Parmi les animaux étant à l'origine uniques au Néarctique :

Écorégions terrestres[modifier | modifier le code]

L'écozone néarctique est divisée en 119 écorégions terrestres appartenant à 11 des 14 biomes terrestres.

Flore du Néarctique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)World Wildlife Fund, « The Terrestrial Ecoregions of the World Base Global Dataset », sur http://worldwildlife.org (consulté le 29 septembre 2012). Disponible alternativement sur: Loyola RD, Oliveira-Santos LGR, Almeida-Neto M, Nogueira DM, Kubota U, et al., « Integrating Economic Costs and Biological Traits into Global Conservation Priorities for Carnivores », sur PLoS ONE,‎ 2009 (consulté le 20 octobre 2012), p. Table S1.

Liens externes[modifier | modifier le code]