The Australian Cat Federation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Australian cat federation)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ACF.
The Australian Cat Federation (ACF)
Logo de l’association
Cadre
But Gestion australienne d'un registre d'élevage des chats de race
Zone d’influence Océanie
Fondation
Fondation 1972
Fondateur Harold Klopper
Origine Drapeau de l'Australie Australie
Identité
Siège Harlingen
Président Diana Fagan Davis
Vice-président Sandi Gemmell
Secrétaire général Nell Evans
Trésorier Margaret Bush
Site web www.acf.asn.au

The Australian Cat Federation (ACF) est un organisme australien créé en 1972 dont le but est d'améliorer l'élevage des chats de race, de reconnaître de nouvelles races et de veiller à garder des standards et des règles de compétition uniformes.

Historique[modifier | modifier le code]

L'association est créée en 1972 sous le nom de Australian National Cat Federation. La première exposition féline ANCF est organisée en 1973 à Adélaïde. La publication bi-mensuelle du National Cat, magazine officiel de l'association, est décidée la même année, même si le premier numéro ne paraît qu'en 1977. L'association prend son nom actuel Australian Cat Federation en 1975[1].

En 1982, l'association reconnaît le somali et les couleurs lilas et chocolat chez le persan. En 1984, l'ACF adopte les standards de la Fédération internationale féline (FIFé). Le balinais est reconnu en 1985. En 1986, l'ACF s'éloigne de la FIFé et ne s'en rapprochera à nouveau qu'en 1988. Cette année-là voit également une importante modification du standard de l'exotic shorthair[2].

En 1991, le ragdoll est reconnu par l'ACF. L'exposition féline de 1993 voit l'apparition de la méthode australienne de jugement des chats, où ce sont les juges qui se déplacent jusqu'aux box des félins plutôt que l'inverse (connu comme l'Australian open-style judging). Le turc de Van et l'australian mist (sous le nom de spotted mist) sont reconnus la même année. Le cymric est reconnu en 1995. Le bobtail japonais, le scottish fold à poil long, le singapura, le tonkinois et le bengal sont reconnus la même année 1997 et le sphynx, le burmilla et l'ocicat en 1999[3].

En 2001, l'ACF accueille le World Cat Congress (WCC) et enregistre les premiers selkirk rex[4]. Depuis la création de l'association, de nombreux débats sont lancés pour la création d'un registre d'élevage commun avec l'autre association féline australienne, le Coordinating Cat Council of Australia (CCCA)[1],[2],[3],[4].

Races reconnues par l'ACF[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

L'ACF divise les différentes en quatre groupes. Le premier groupe contient majoritairement les chats à poils longs, le deuxième des races de morphologie foreign et les autres races sont inclus dans le troisième groupe. Le quatrième groupe inclut des chats qui ne sont pas de race pure. Pour chaque groupe, une liste de robes est autorisée.

La liste des races reconnue par l'ACF en 2011 est donnée ci-dessous. Elle est susceptible d'être modifiée par l'entrée de nouvelles races[5].

Groupe 1[modifier | modifier le code]

Maine coon
Balinais
Australian mist
  1. Exotic shorthair
  2. Maine coon
  3. Norvégien
  4. Persan
  5. Ragdoll
  6. Sacré de birmanie
  7. Sibérien
  8. Turc de van

Groupe 2[modifier | modifier le code]

  1. Balinais
  2. Foreign white
  3. Oriental shorthair
  4. Oriental longhair
  5. Siamois

Groupe 3[modifier | modifier le code]

Groupe 4[modifier | modifier le code]

  1. Chat de gouttière
  2. Chat croisé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « In the beginning… the seventies », ACF (consulté le 9 mars 2011)
  2. a et b (en) « In the beginning… the eighties », ACF (consulté le 9 mars 2011)
  3. a et b (en) « In the beginning… the nineties », ACF (consulté le 9 mars 2011)
  4. a et b (en) « In the beginning… the current decade », ACF (consulté le 9 mars 2011)
  5. (en) « ACF Breeds », ACF (consulté le 9 mars 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]