Aurélie Neyret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aurélie Neyret
Image dans Infobox.
Aurélie Neyret en 2017.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (38 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de

Aurélie Neyret, née le , est une illustratrice et dessinatrice de bande dessinée française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a suivi des cours à l'École Émile Cohl mais interrompt son cursus et se forme en autodidacte. Elle a collaboré avec la presse, en particulier les publications jeunesse. Elle participe à des albums collectifs puis, avec Joris Chamblain, publie son premier ouvrage : Les Carnets de Cerise, à partir de 2012[1]. La série rencontre un grand succès critique et remporte notamment le Prix Jeunesse lors du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême en 2014[2].

En février 2016, Aurélie Neyret refuse sa nomination dans l’ordre des Arts et des Lettres[3], comme trois autres auteures de bandes dessinées.

Publications[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

  • Contes et légendes des pays celtes en bande dessinées, Petit à petit, 2009.
  • Michael Jackson en bandes dessinées[4], Petit à petit, 2009.
  • Les Contes en bandes dessinées, Petit à petit, 2010.
  • The Rolling Stones en bandes dessinées[5],[6], Petit à petit, 2010.
  • Les Filles de Soleil, Soleil.
T.19 (2014), T.20 (2015), T.21 (2016), T.22 (2017), T.23 (2018), T.24 (2019).

Albums[modifier | modifier le code]

  1. Le Zoo pétrifié, 2012 ;
  2. Le Livre d'Hector, 2013 ;
  3. Le Dernier des cinq trésors, 2014 ;
  4. La Déesse sans visage[7], 2016 ;
  5. Des premières neiges aux perséides[8], 2017.
Hors Série : Les Carnets de Cerise et Valentin , 2018

Principaux prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Paul Giner, « Lulu et Nelson : ciao Cerise, bonjour Lulu », Casemate, no 130,‎ , p. 64.

Liens externes[modifier | modifier le code]