Auguste Vidal de Cassis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Auguste Vidal de Cassis
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Auguste Vidal, dit de Cassis, né le , mort le à Paris, fut un chirurgien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Cassis (Bouches-du-Rhône), il commença ses études médicales à Marseille et alla les terminer à Paris, où il fut reçu docteur en 1828. Agrégé de la Faculté en 1832, il fut nommé chirurgien des hôpitaux l'année suivante, et envoyé à Aix-en-Provence pour soigner les cholériques. Il resta ensuite toute sa vie chirurgien de l'hôpital du Midi[1].

Vidal a publié un grand nombre d'observations et de mémoires. Il inventa les serres fines et soutint une célèbre dialectique contre Ricord[2], qui n'admettait pas, au début, la contagiosité de la syphilis par les plaques muqueuses. L'opinion de Vidal fut reconnue exacte, même par son contradicteur.

Ses publications[modifier | modifier le code]

  • Anatomie élémentaire et descriptive de toutes les parties du corps humain, 1830 [1]
  • De la Cure radicale du varicocèle par l'enroulement des veines du cordon spermatique, suivi d'une note sur le débridement du testicule dans les cas d'orchite parenchymateuse, 1850 [2]
  • Des Inoculations syphilitiques, lettres [I-IV], 1849 [3]
  • Du Cancer du rectum et des opérations qu'il peut réclamer, parallèle des méthodes de Littré et de Callisen pour l'anus artificiel,1842 [4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Hôpital du Midi (ancien hôpital des Capucins puis hôpital des Vénériens) avait été fondé le 12 mars 1792 à l'emplacement de l'ancien noviciat des Capucins du faubourg Saint-Jacques pour accueillir les malades de maladies vénériennes. En 1893, il est renommé hôpital Ricord, et est annexé en 1902 à l'hôpital Cochin.
  2. Philippe Ricord (1800-1889), vénérologue et chirurgien de l'hôpital du Midi de 1832 à 1861, qui donnera son nom à ce dernier en 1893.