Atretochoana eiselti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les amphibiens
Cet article est une ébauche concernant les amphibiens.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet Herpétologie.

Atretochoana eiselti, unique représentant du genre Atretochoana, est une espèce de gymnophiones de la famille des Typhlonectidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique du Brésil. Elle se rencontre au Pará et au Rondônia[1].

Sa présence en Bolivie est incertaine.

Description[modifier | modifier le code]

L'amphibien tire sa popularité de sa ressemblance frappante avec le pénis humain[réf. nécessaire], ce qui lui vaut le surnom de « serpent pénis ». L'espèce atteint une longueur de 75 cm.

Jusqu'en 2011, il n'y avait que deux spécimens connus[2]. En 2013, d'autres individus ont été découverts dans le rio Madeira, un affluent de l'Amazone[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur de Josef Eiselt.

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Nussbaum & Wilkinson, 1995 : A new genus of lungless tetrapod: a radically divergent caecilian (Amphibia: Gymnophiona). Proceedings of the Royal Society of London, Series B, Biological Sciences, vol. 261, p. 331-335.
  • Taylor, 1968 : The Caecilians of the World: A Taxonomic Review. Lawrence, University of Kansas Press.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Hoogmoed, Maciel & Coragem, 2012 "2011" : Discovery of the largest lungless tetrapod, Atretochoana eiselti (Taylor, 1968) (Amphibia: Gymnophiona: Typhlonectidae), in its natural habitat in Brazilian Amazonia. Boletim do Museu Paraense Emílio Goeldi. Ciências Naturais, vol. 6, p. 241–262 (texte intégral).
  3. Le « serpent pénis » découvert au Brésil est en fait une espèce rare d'amphibie, sur mongabay.com, consulté le 18 août 2013