Arvīds Pelše

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arvīds Pelše
Fonction
Parlementaire du Soviet suprême de l'Union soviétique
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Membre de
Conflit
Distinctions
Liste détaillée
Jubilee Medal "60 Years of the Armed Forces of the USSR" (en)
Jubilee Medal "50 Years of the Armed Forces of the USSR" (en)
Médaille du Mérite au travail de la Grande Guerre patriotique (en)
Jubilee Medal "In Commemoration of the 100th Anniversary of the Birth of Vladimir Ilyich Lenin" (en)
Médaille du Jubilé des « 20 ans de la victoire dans la Grande guerre patriotique de 1941-1945 » (en)
Médaille de Vétéran du Travail (en)
Médaille commémorative de l'anniversaire des 1500 de Kiev (en)
Jubilee Medal "50 Years of the Soviet Militia" (en)
Médaille pour la victoire sur l'Allemagne dans la Grande guerre patriotique de 1941-1945
Médaille du 30e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne
Ordre de Lénine (, , , , , et )
Médaille pour le Mérite au Travail (en) ()
Héros du travail socialiste ( et )
Médaille « marteau et faucille » (d) ( et )
Ordre de la Révolution d'Octobre ()
Ordre de Klement Gottwald (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Arvids Pelše, né le à Iecava et mort le à Moscou, est un homme politique soviétique d'origine lettone. De 1966 jusqu'à sa mort, membre du bureau politique du Comité central du PCUS[1]. Deux fois héros du travail socialiste (1969, 1979), il reçoit sept ordres de Lénine et un ordre de la Révolution d'Octobre[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Arvīds Pelše nait à Iecava dans une famille paysanne. En 1915, l'invasion de la Kurzeme par l'armée allemande pendant la Première Guerre mondiale, le pousse à fuir à Riga, où il rejoint le parti bolchevique. Il fait connaissance de Lénine en 1916, en Suisse. En 1918, il rentre en Lettonie et devient agent de la Tchéka, puis en 1919, retourne en Russie soviétique. De 1919 à 1929, il est commissaire politique dans l'Armée rouge. Diplômé de l'Institut des professeurs rouges en 1931, il enseigne l'histoire du parti communiste à l'école centrale du NKVD tout en préparant sa thèse.

En 1959-1966, Arvīds Pelše est le premier secrétaire du comité central du parti communiste de la RSS de Lettonie[3],[4]. À partir de 1966, il dirige la Commission centrale de contrôle au sein du Politburo remplaçant à ce poste Nikolaï Chvernik.

Il meurt des suites d'un cancer du poumon à Moscou le [5]. Après les funérailles nationales, il est inhumé dans la nécropole du mur du Kremlin[6]. Il sera remplacé au Politburo par Mikhaïl Solomentsev[7].

Hommages[modifier | modifier le code]

Université technique de Riga porte son nom en 1983-1991.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thomas Remeikis, Lithuanian Quarterly Journal of Arts and Sciences, « A Latvian in the Politureau. A Political Portrait of Arvids Pelše », Lituanus, vol. 12, no 1,‎ (ISSN 0024-5089, lire en ligne)
  2. (en) John F. Burns, « Arvid Y. Pelshe of Soviet, 84; Latvian member of Politburo », sur nytimes.com, The New York Times, (consulté le 15 avril 2018)
  3. (en)Aldis Purs, Andrejs Plakans, Historical Dictionary of Latvia, Rowman & Littlefield, (ISBN 978-1-538-10221-3, lire en ligne), p. 251
  4. (en)Mara Kalnins, Latvia: A Short History, Oxford University Press, (ISBN 978-1-849-04606-0, lire en ligne)
  5. (en) Dusko Doder, « Soviet Official Arvid Pelshe Dead at 84 », sur washingtonpost.com, The Washington Post, (consulté le 19 avril 2018)
  6. (en)John Miller, All Them Cornfields and Ballet in the Evening, Hodgson Press, (ISBN 9781906164126, lire en ligne), p. 287
  7. (en)Archie Brown, Seven Years that Changed the World: Perestroika in Perspective, OUP Oxford, (ISBN 978-0-191-56935-7, lire en ligne), p. 50

Liens externes[modifier | modifier le code]