Artifices et techniques pyrotechniques Maurice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maurice.

A.T.P.M
logo de Artifices et techniques pyrotechniques Maurice
Logo d'A.T.P.M figurant tel que sur les factures

Création (22 ans)
Dates clés
Fondateurs Philippe Maurice
Personnages clés Philippe Maurice
Corinne Maurice[1]
Les employés d'A.T.P.M
Forme juridique SARL
Siège social Hautefage-la-Tour
Drapeau de France France
Direction Corinne Maurice
Activité Feux d'artifice
Produits Articles pyrotechniques de divertissement
Effectif Entre 3 et 5 ETP[2]
Artifices et techniques pyrotechniques Maurice 403449788
Site web Aucun

A.T.P.M (Artifices et techniques pyrotechniques Maurice) est une société française de fabrications d'artifices de divertissement, basée à Hautefage-la-Tour[3].

Son unique usine[4] se trouve à Frespech à quelques kilomètres du siège social[5].

Historique[modifier | modifier le code]

Créée en janvier 1996 à Hautefage-la-Tour (Lot-et-Garonne) par Philippe Maurice[6], la société prend un nouveau chemin suite au décès[7] le de son gérant et fondateur dans un accident de production[8].

Aidée par différents acteurs institutionnels et économiques de la pyrotechnie, A.T.P.M redémarre son activité grâce à l'implication de Corinne Maurice[9],[10], femme de Philippe Maurice[11], qui en reprend la gérance en cessant son métier d'institutrice[12].

Les employés de la société perpétuent également le savoir-faire.

Organisation et activité[modifier | modifier le code]

A.T.P.M se singularise de l'ensemble des fabricants français et étrangers d'artifices de divertissement car cette entreprise fait primer la maîtrise de toutes les étapes de fabrication de ses articles sur l'augmentation de chiffre d'affaires.[13] Ainsi le nombre d'équivalent temps plein oscille d'année en année entre 3 et 5[14].

Réalisant l'essentiel de ses ventes en France[15], A.T.P.M ne possède pas de site Internet. Son activité résulte en partie du bouche-à-oreille qui résulte de la qualité de ses produits[16].

A.T.P.M réalise également quelques spectacles pyrotechniques locaux[17].

L'usine exploitée, la seule usine de fabrication d'artifice sur le territoire français, est classée « Seveso seuil haut », comme le sont aussi les dépôts les plus importants de ses principaux concurrents importateurs d'artifices fabriqués à l'étranger.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/8-mars-journee-internationale-des-droits-des-a3847.html
  2. https://www.petitbleu.fr/article/2018/05/31/89023-des-aides-pour-l-economie-du-lot-et-garonne.html
  3. Arrêté du 10 février 2000 relatif à l'autorisation de production et de vente de poudres et substances explosives destinées à un usage civil (lire en ligne)
  4. « Accueil - Inspection des Installations Classées »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.installationsclassees.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 9 février 2017)
  5. « Artifice technique pyrotechnique Mauri (Hautefage La Tour) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur Societe.com - 403449788 », sur www.societe.com (consulté le 9 février 2017)
  6. « ATPM ou l’histoire d’une étoile - La Vie Economique du Sud-Ouest »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), La Vie Economique du Sud-Ouest, (consulté le 8 mai 2017)
  7. http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/IMG/pdf/discours_droit_des_femmes_-_08-03-16.pdf
  8. « Accident N° 15658 survenu le 20/06/1999 (FRANCE - 47 - FRESPECH) »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer - base de données ARIA (consulté le 9 février 2017)
  9. « Corinne Maurice ne garde pas tout le mérite pour elle », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne)
  10. https://www.sudouest.fr/2013/03/08/tout-feu-tout-femme-987944-3713.php
  11. « Une usine bleu-blanc-rouge », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  12. « Accueil »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.lepetitjournal.net (consulté le 9 février 2017)
  13. « Premium - ladepeche.fr »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur premium.ladepeche.fr (consulté le 9 février 2017)
  14. « Hautefage-la-Tour : les derniers feux 100 % made in France », sur SudOuest.fr (consulté le 9 février 2017)
  15. « CCI47 - Savoir-faire Industriels & Innovation en Lot-et-Garonne - Les entreprises sur Innovation 47 », sur www.innovation47.fr (consulté le 9 février 2017)
  16. « Des feux d’artifice pleins d’éclat », sur Frankreich in Deutschland (consulté le 8 mai 2017)
  17. [PDF] « Mairie de Talange - Compte-rendu du conseil municipal du 31 mars 2005 », sur http://www.talange.com (consulté le 9 février 2017)