Arsenio Rodriguez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arsenio Rodriguez
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Cimetière de Ferncliff (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Label
Genre artistique
Son montuno (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Discographie
Discographie d'Arsenio Rodríguez (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Arsenio Rodríguez (né Ignacio de Loyola Rodríguez Scull) le (30 août 1911 - mort le 31 décembre 1970) est un musicien cubain qui a inventé le son montuno, mélange de son cubain et du guaguanco. C'est un compositeur prolifique qui a écrit presque deux cents chansons.

Il est né à Güira de Macurijes dans la province de Matanzas. Enfant en bas âge, un cheval (ou mule) lui a donné un coup de pied dans la tête et il est devenu aveugle. Ceci lui vaudra plus tard le surnom de "ciego maravilloso" 'l'aveugle merveilleux.

Plus tard, il est devenu un des joueurs de tres (une guitare à 3 cordes doublées qui deviendra l'instrument phare du son) les plus renommés sur l'île.

Rodríguez a quitté Cuba au début des années 1950 pour se rendre aux États-Unis. Il est mort dans un relatif oubli à Los Angeles en 1971.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Dame un cachito pa huele/Cangrejo fue a… (RCA, 1946)
  • Semilla de caña brava (RCA, 1946)
  • Lo dicen todos: La vida es un sueño (RCA, 1947)
  • Serenede (SMC, 1947)
  • El cerro tiene la llave/No vuelvo a Morón (RCA, 1948)
  • Esa china tiene coimbre/A Belén le toca ahora (RCA, 1948)
  • Rumba palo cucuye/Tintoere ya llegó (SMC, 1948)
  • Yo no engaño a las nenas/Tecoloro (SMC, 1948)
  • Palo tiene curey/Él (RCA, 1949)
  • Anabacoa (RCA, 1950)
  • Caminante y labori/Mira que soy chambelón (RCA, 1951)
  • Pa que gocen/Jagüey (Tico, 1952)
  • Mambo en la cueva (RCA, 1956)
  • Buenavista en guaguancó/Carraguao alante (Puchito, 1957)
  • Tribilín cantore (Blue Note, 1958)
  • Son pachanga (SMC, 1962)
  • La pachanga (Tico, 1963)
  • Arsenio dice (Tico, 1968)
  • Primitivo (Tico)
  • Sabroso y caliente (Antilla, 1992)
  • Los barrios de La Habana (Orfeon, 2003)
  • Vol. 2 (Ansonia)

Albums dédiés en son hommage[modifier | modifier le code]

  • Orquesta Harlow: Tribute to Arsenio Rodríguez (Fania, 1971)
  • Marc Ribot y los Cubanos Postizos: The Prosthetic Cubans (Atlantic, 1998)
  • Marc Ribot y los Cubanos Postizos: ¡Muy divertido! (Very Entertaining!) (Atlantic, 2000)

Lien externe[modifier | modifier le code]