Arsace Ier d'Arménie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arsace.

Arsace Ier
Titre
Roi d'Arménie
34/35
Prédécesseur Artaxias III Zénon
Successeur Orodès Ier / Mithridate
Biographie
Dynastie Arsacides
Date de décès 34/35
Père Artaban III

Arsace, Aršak, Archak ou Arshak Ier (en arménien Արշակ Ա) est un roi d'Arménie de la dynastie des Arsacides ayant régné en 34[1]/35[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après la mort du roi Artaxias III Zénon, vassal des Romains[1], le roi des Parthes Artaban III impose comme roi aux Arméniens son fils aîné Arsace[3], qui se rend en Arménie accompagné d'une forte armée[4]. L'empereur romain Tibère refuse toutefois d'accepter cette remise en cause du protectorat romain sur l'Arménie et suscite un autre candidat en la personne de Mithridate d'Arménie, soutenu par son frère le roi Pharsman Ier d'Ibérie[1].

À la cour d'Arménie, le parti pro-romain fait empoisonner Arsace après moins d'un an de règne ; Tacite attribue l'empoisonnement à des serviteurs soudoyés[5]. Artaban envoie alors un autre de ses fils, Orodès, succéder à Arsace et affronter Mithridate[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c René Grousset, Histoire de l'Arménie des origines à 1071, Paris, Payot, (réimpr. 1984, 1995, 2008) (ISBN 978-2-228-88912-4), p. 105.
  2. Marie-Louise Chaumont, « L'Arménie entre Rome et l'Iran : I de l'avènement d'Auguste à l'avènement de Dioclétien », dans Aufstieg und Niedergang der römischen Welt, II, 9.1, 1976, p. 88.
  3. Tacite, Annales [lire en ligne], VI, 31.
  4. Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Éd. Privat, (1re éd. 1982), 991 p. [détail de l’édition] (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 138.
  5. Tacite, op. cit., Livre VI, chapitre 33.
  6. Marie-Louise Chaumont, op. cit., p. 89.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]