Arlington Road

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arlington Road
Titre québécois Rue Arlington
Titre original Arlington Road
Réalisation Mark Pellington
Scénario Ehren Kruger
Acteurs principaux
Sociétés de production Screen Gems
Lakeshore Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Durée 117 minutes
Sortie 1999

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Arlington Road est un thriller américain, réalisé par Mark Pellington, sorti en 1999.

Résumé[modifier | modifier le code]

Arlington Road est une rue tranquille de la banlieue résidentielle de Washington. Très ébranlé par la mort brutale de son épouse survenue dans le cadre de son travail au FBI, Michael Faraday, professeur d'histoire à l'université George Washington et spécialiste du terrorisme international, tente tant bien que mal d'y reconstruire sa vie. Brooke Wolfe, sa nouvelle compagne, l'aide du mieux qu'elle peut à élever son fils de neuf ans, Grant. Un jour, Faraday sauve la vie d'un jeune garçon, Brady Lang, grièvement blessé en jouant avec des feux d'artifices. À la suite de cet événement, il se lie d'amitié avec ses nouveaux voisins, Oliver et Cheryl Lang, des gens charmants, parents de trois jeunes enfants. Cependant, l'expert qui sommeille en lui se réveille quand il découvre qu'Oliver Lang lui a menti sur quelques détails de sa vie. Les Lang sont-ils vraiment les braves gens qu'ils semblent être ?

Une rapide enquête l'amène à découvrir que Lang a changé de nom et qu'il a été condamné pour avoir posé une bombe artisanale quand il avait 16 ans. Lang, furieux, demande des explications à Faraday quand il apprend que celui-ci a fouillé dans son passé. Il lui raconte comment son père s'est suicidé quand le gouvernement l'a poussé à la faillite et qu'il a posé cette bombe pour se venger avant de changer de nom pour faire disparaître cette erreur de jeunesse. En dépit de cette explication convaincante, Faraday continue à se méfier de lui. Whit Carver, ancien partenaire de son épouse au FBI, ainsi que Brooke, pensent que Faraday est victime de la paranoïa qui le ronge depuis la mort de sa femme.

Un jour, Brooke voit par hasard Lang en train de se faire remettre un paquet dans un parking souterrain. Elle le suit en voiture puis, convaincue que le comportement de Lang cache quelque chose, laisse un message à Faraday depuis une cabine téléphonique. Quand elle raccroche, elle découvre Cheryl juste derrière elle. Faraday apprend peu après que Brooke est morte dans un accident de voiture. Quelques jours après, il découvre qu'un message a été effacé de son répondeur et reprend son enquête. On lui annonce que son fils, qu'il avait envoyé en camp de vacances, a été enlevé par des complices de Lang pour qu'il cesse d'enquêter. Mais Faraday n'abandonne pas et repère une camionnette dans laquelle il pense que son fils est retenu prisonnier. Après avoir suivi le van, Lang l'arrête et les deux hommes se battent. Lang, battu, lui dit qu'il a placé une bombe dans la camionnette et que celle-ci va au QG du FBI. Faraday reprend alors la poursuite et parvient à entrer au FBI par l'intermédiaire de Carver. Mais il y découvre que la camionnette qu'il a suivie n'est pas la même que celle qu'il suivait avant sa confrontation avec Lang et qu'elle est en règle. Saisi d'une révélation, il court jusqu'à sa voiture et trouve une bombe dans son coffre. La bombe explose, tuant Faraday, Carver et 182 autres personnes. Faraday est désigné comme le responsable de cet attentat, la vengeance à la suite de la mort de sa femme servant de mobile idéal. Leur mission accomplie, les Lang déménagent.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a rapporté 41 067 311 $ au box-office mondial, dont 24 756 177 $ aux États-Unis[2]. Il a réalisé 154 247 entrées en France, 58 102 en Belgique et 55 659 en Suisse[3].

Il recueille 61 % de critiques positives, avec une note moyenne de 6,1/10 et sur la base de 87 critiques collectées, sur le site internet Rotten Tomatoes[4]. Il obtient un score de 65/100, sur la base de 26 critiques, sur Metacritic[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le film a reçu trois nominations aux Saturn Awards 2000, dans les catégories du meilleur film d'action / aventures / thriller, du meilleur second rôle féminin (Joan Cusack), et du meilleur scénario[6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Cettl, Terrorism in American Cinema: An Analytical Filmography, 1960-2008, McFarland, (ISBN 0786454423), p. 30-31

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Arlington Road », sur The Numbers (consulté le 16 mai 2012)
  2. « (en) Arlington Road », Box Office Mojo (consulté le 14 février 2011)
  3. « Arlington Road », Lumière (consulté le 14 février 2011)
  4. « (en) Arlington Road », Rotten Tomatoes (consulté le 14 février 2011)
  5. « (en) Arlington Road », Metacritic (consulté le 14 février 2011)
  6. « (en) Awards for Arlington Road », Internet Movie Database