Archon: The Light and the Dark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Archon
The Light and the Dark
Image illustrative de l'article Archon: The Light and the Dark

Éditeur Electronic Arts
Développeur Free Fall Associates

Date de sortie 1983
Genre Jeu de stratégie au tour par tour
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme Atari 8-bit, Apple II, Commodore 64, Amstrad CPC, ZX Spectrum, Amiga, IBM PC, Macintosh, PC-88, NES

Archon: The Light and the Dark est un jeu vidéo de stratégie au tour par tour développé par Free Fall Associates et publié par Electronic Arts en 1983. Il reprend le principe des échecs en y ajoutant des phases de combat. Le jeu est à l'origine développé pour l'Atari 8-bit puis est porté sur Apple II, Commodore 64, Amstrad CPC, ZX Spectrum, Amiga, IBM PC, Macintosh, PC-88 et NES.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Chaque pièce est placée sur l'échiquier en fonction de sa portée de déplacement et compose une armée qui représente la lumière ou l'ombre. Lorsqu'une unité tente d'en prendre une autre, les deux sont transportées dans une arène de combat pour déterminer le vainqueur. Une unité peut rester blessée même après avoir remporter son duel ce qui réduit ses chances de victoires lors d'un prochain combat. On peut également assister à l'élimination des deux pièces simultanément. Des obstacles apparaissent lors de l'affrontement et offrent une couverture aux combattants. Chaque pièce possède des capacités différentes telles que la vitesse de déplacement, la vie, la puissance de l'arme ou d'autres attributs. Un cycle jour-nuit affecte certaines zones de l'échiquier, procurant une amélioration provisoire aux unités situées sur ces cases. Certaines pièces ont des capacités spéciales. Le phénix peut se transformer en boule de feu et le métamorphe peut prendre la forme et les pouvoirs de n'importe quelle autre unité ennemie. Le roi est représenté par une sorcière pour le côté de l'ombre et par un magicien pour le côté de la lumière. Ils maîtrisent sept sorts qui permettent de soigner, de se téléporter ou d'invoquer des monstres. Chaque sort n'étant disponible qu'une seule fois par partie. Le jeu est gagné lorsque toutes les unités adverses sont détruites ou lorsqu'un joueur occupe cinq points stratégiques. Plus rarement, on peut emprisonner la dernière pièce ennemie et attendre qu'elle se fasse recouvrir par la nuit[1].

Adaptations[modifier | modifier le code]

Le jeu a bénéficié d'une suite, intitulée Archon II: Adept et publié en 1984. Il a également bénéficié de deux remakes, Archon Ultra (1994) et Archon: Classic (2010)[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Le jeu est l'une des entrées de l'ouvrage Les 1001 jeux vidéo auxquels il faut avoir joué dans sa vie[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Tony Mott, Les 1001 jeux vidéo auxquels il faut avoir joué dans sa vie, Flammarion, , 960 p. (ISBN 978-2-0812-6217-1), p. 60
  2. (en) Matt Fox, The Video Games Guide: 1,000+ Arcade, Console and Computer Games, McFarland, , 416 p. (ISBN 9780786472574), « Archon », p. 13.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Archon: The Light and the Dark sur MobyGames