Arakaldo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Arakaldo
Escudo de Arakaldo.svg
Image dans Infobox.
Nom officiel
(eu) ArakaldoVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Communauté autonome
Province
Comarque
Partie de
Superficie
2,65 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
150 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Bizkaia municipalities Arakaldo.PNG
Démographie
Population
165 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
62,3 hab./km2 ()
Gentilé
ArakaldarVoir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Victor Egia Larrakoetxea (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identité
Langue officielle
Identifiants
Code postal
48498Voir et modifier les données sur Wikidata
INE
48005Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Arakaldo en basque ou Aracaldo en espagnol est une commune de Biscaye dans la communauté autonome du Pays basque en Espagne.

Le nom officiel de la ville est Arakaldo[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom du village a été traditionnellement écrit comme Aracaldo jusqu'à ce qu'en 1996 la mairie adopte la dénomination officielle Arakaldo. Arakaldo est l'adaptation d'Aracaldo conformément aux règles orthographiques modernes de la langue basque.

La signification étymologique d'Arakaldo est inconnue. Il convient de le mettre en rapport avec celui de la proche Barakaldo.

Démographie[modifier | modifier le code]

Quartiers[modifier | modifier le code]

Les quartiers d'Arakaldo sont: Elexalde, Etxebarri, Ibertxe, Iturriaga, Madariaga et La Isla[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Arakaldo a été séparé de l'elizate voisine d'Arrankudiaga en 1520 en se constituant en paroisse et elizate indépendante. Toutefois, cette séparation s'est produite sans autorisation de la seigneurie de Biscaye, ce pourquoi Arakaldo n'a jamais disposé de représentants dans les Juntes Générales de Biscaye et par conséquent a continué à dépendre dans la comarque politique de la représentation de la localité voisine. Durant le XIXe siècle, Arakaldo a acquis la condition de municipalité à la suite de la réforme municipale et a conservé cette condition jusqu'à nos jours malgré sa faible population.

Pendant les guerres carlistes, elle a été incendiée et n'ont résisté que l'église et deux maisons.

Dans les années 1970, on a construit l'autoroute AP-68, traversant son territoire municipal. Ce sera la modification la plus importante effectuée dans son paysage pendant les dernières décennies.

Économie[modifier | modifier le code]

Arakaldo est un village avec un produit intérieur brut par habitant qui est le triple du reste du Pays basque. Cela est dû au fait à la faible population et une industrie implantée dans la municipalité.

Secteur primaire : a été le moteur de l'économie d'Arakaldo jusqu'à quelques décennies. La population d'Arakaldo était consacrée aux tâches traditionnelles de culture des terres - blé, maïs, fruits, légumes et à l'élevage, dans les fermes qui composaient la municipalité. Toutefois, même si la municipalité maintient son aspect rural, selon le recensement de 2001, il ne restait déjà aucun habitant qui se consacrerait professionnellement à l'agriculture. Le secteur primaire a représenté durant l'année 2000 seulement 2,77 % de la valeur ajoutée de la municipalité.

En 1999, il y avait 25 exploitations agricoles-d'élevage recensées dans la municipalité occupant 230 hectares. Près de 77 % du territoire municipal (quelque 203 hectares) est occupé par des plantations de pins de Monterrey destinés à la construction.

Secteur secondaire : En 1971, on a transféré à Arakaldo la firme Postensa, appelée Norten PH depuis 2000. Cette entreprise se consacre à l'élaboration de béton préfabriqué et emploie plus de 100 personnes, un chiffre qui est supérieur à toute la population de la municipalité. La plupart des travailleurs de cette entreprise proviennent d'autres municipalités, puisque selon les données du recensement de 2001, seulement 8 habitants travaillaient dans le secteur industriel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (eu) Toponymes officiels du Pays basque de l'Académie de la langue basque ou Euskaltzaindia, avec la graphie académique actuelle ainsi l'équivalent en français ou espagnol. Autres sources: Euskal Herriko udalerrien izendegia [PDF] ou directement sur le site d'Euskaltzaindia (EODA).
  2. Towns Basque Country

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]