Antonio Scurati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Antonio Scurati
Naissance (50 ans)
Naples
Activité principale
écrivain
Distinctions
prix Viareggio
Auteur
Langue d’écriture italien
Genres
roman

Antonio Scurati, né le à Naples, est un écrivain italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient le prix Campiello en 2005 pour Il sopravvissuto (Le Survivant), le prix Viareggio en 2015 pour Il tempo migliore della nostra vita et le prix Strega en 2019 pour M. Il figlio del secolo (Bompiani).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Il rumore sordo della battaglia, 2002, vincitore del "Premio Letterario Edoardo Kihlgren Opera Prima".
  • Guerra. Narrazioni e culture nella tradizione occidentale, 2003
  • Il sopravvissuto, 2005
- traduit en français sous le titre Le Survivant par Dominique Vittoz, Paris, Éditions Flammarion, 2008, 363 p. (ISBN 978-2-08-120575-8)[1]
  • La letteratura dell'inesperienza, 2006
  • Una storia romantica, 2007
- traduit en français sous le titre Une histoire romantique par Dominique Vittoz, Paris, Éditions Flammarion, 2014, 455 p. (ISBN 978-2-0812-1372-2)
  • Il bambino che sognava la fine del mondo, 2009
- traduit en français sous le titre L’enfant qui rêvait de la fin du monde par Dominique Vittoz, Paris, Éditions Flammarion, 2011, 301 p. (ISBN 978-2-08-124916-5)[2]
  • Gli anni che non stiamo vivendo. Il tempo della cronaca, 2010
  • La seconda mezzanotte, 2011
  • Il padre infedele, 2013
  • Il tempo migliore della nostra vita, 2015
  • M. Il figlio del secolo, Milano, Bompiani Collana Letteraria italiana, 2018

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-France Renard, « Mal-être dans la civilisation », sur La Libre, (consulté le 28 janvier 2016).
  2. Elisabeth Philippe, « Les Inrocks - "L'enfant qui rêvait de la fin du monde" ou la splendeur sinistre du fait divers », sur Les Inrocks, (consulté le 28 janvier 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]