Antonin-Tri Hoang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hoang.
Antonin-Tri Hoang
Naissance
Paris - France
Genre musical Jazz
Instruments Clarinette, saxophone
Labels Bee Jazz
Site officiel [2]

Antonin-Tri Hoang est un clarinettiste et saxophoniste français né en 1989 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonin-Tri Hoang commence la clarinette classique à l'âge de neuf ans et se dirige très vite vers le jazz en découvrant le swing des années 1930[1]. Son beau-père, guitariste rock féru de jazz manouche, l'incite très tôt à improviser. Antonin-Tri Hoang apprend alors le saxophone et le piano et se plonge dans l'histoire du jazz.

Dès ses débuts, il se produit très souvent sur scène dans des contextes variés au saxophone, à la clarinette ou au piano, mais aussi au théâtre comme dans la pièce Une Bête Sur La Lune de Richard Kalinoski (cinq "Molière" en 2001)[1]. À 16 ans il entre dans la classe jazz et musiques improvisées, dirigé par Riccardo Del Fra, du CNSMD de Paris. Puis il suit les cours de la classe d'improvisation générative dirigée par Vincent Lê Quang[1].

En 2007 il écrit une pièce hommage pour et avec Michel Legrand au piano à l'IAJE de New York. Il compose des musiques pour deux films du réalisateur Ambarish Mannepalli : Chassé-croisé en 2008 et Wink of The Eye en 2009. Il compose également pour deux expositions de Pierre Huyghe : The Host and The Cloud en octobre 2009 et février 2010[1].

En 2009 il est repéré par Daniel Yvinec directeur artistique d'un ONJ nouvelle formule dont les musiciens choisis au cœur de la nouvelle scène jazz française sont pluri-instrumentiste et de cultures différentes[2].

Il cofonde le groupe Novembre, le groupe de quatre clarinettes WATT, Grand Bazar avec la pianiste Ève Risser pour un programme Ligeti/Carla Bley/J-S.Bach/Aphex Twin, participe au quintet de la batteuse Anne Paceo, à l'Aum Grand Ensemble, aux Matteo Bortone's Travellers, au Guilhem Flouzat One Way or Another... Avec Jean-Jacques Birgé et Vincent Segal il enregistre des musiques de film et joue en public sur Dépaysages, film expérimental de Jacques Perconte.

En 2011 il publie son premier album en duo avec Benoit Delbecq, Aéroplanes, sous le label Bee Jazz. Le titre, Aéroplanes, évoque le bourdonnement d'une guêpe et la littérature[3] : « Tiens, me dit Albertine, il y a un aéroplane, il est très haut, très haut (Marcel Proust, La Prisonnière) »[4].

En 2017, il reçoit le Prix Swiss Life à 4 mains[5], avec la photographe SMITH, qui lui permet de composer une partition spatialisée à 16 voies pour leur installation au Palais de Tokyo dans le cadre de l'exposition Le rêve des formes.

Discographie[modifier | modifier le code]

En leader et collectif[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Aéroplanes, Bee Jazz, BEE046
  • 2013 : Watt, 1er album, LP
  • 2015 : Watt, Becoq Records
  • 2015 : Novembre, Calques, Label Vibrant
  • 2017 : Saturnium, livre-disque avec la photographe SMITH, Ed. Actes-Sud

En sideman et invité[modifier | modifier le code]

  • 2009 : ONJ, Around Robert Wyatt, Bee Jazz
  • 2010 : ONJ, Shut Up And Dance, Bee Jazz
  • 2011 : Birgé Hoang Segal, dans tous ses états, GRRR
  • 2012 : ONJ, Piazzolla!, Jazz Village
  • 2012 : Benoît Delbecq, Crescendo in Duke, nato
  • 2012 : Anne Paceo, Yôkaï, Laborie Jazz
  • 2013 : ONJ, The Party!, Jazz Village
  • 2013 : Shauli Einav, A truth about me, Cristal records
  • 2013 : Umlaut Big Band, Nelson's Jacket, Umlaut
  • 2013 : Birgé Hoang Segal, dans tous les sens du terme, GRRR
  • 2013 : Birgé Hoang Perraud, Rêves et cauchemars, GRRR
  • 2013 : Birgé Hoang Lasfargues, Animé, GRRR
  • 2013 : Birgé Hoang Segal, Dépaysages Côté Court, GRRR
  • 2015 : Umlaut Big Band, Euro Swing, Umlaut
  • 2015 : Birgé Contet Hoang, Un coup de dés jamais n'abolira le hasard 2, GRRR
  • 2016 : Ève Risser White Desert Orchestra Les deux versants se regardent, Clean Feed

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]