Antoni Baraniak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antoni Baraniak
Antoni Baraniak, Stefan Wyszyński.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
PoznańVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux
Consécrateur

Antoni Baraniak, né le à Sebastianowo, mort le à Poznań, fut secrétaire des primats de Pologne August Hlond (entre 1933 et 1948) et Stefan Wyszyński (entre 1949 et 1951), puis évêque auxiliaire de Gniezno de 1951 à 1957, enfin archevêque de Poznan de 1957 à 1977.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

De 1917 à 1920, il fit ses études secondaires chez les Salésiens à Oświęcim, où il fit sa première profession le .

Il étudia la philosophie à Cracovie de 1921 à 1924, puis enseigna notamment à Varsovie, après avoir fait ses vœux religieux perpétuels. Ses supérieurs l'envoyèrent de 1927 à 1931 étudier la théologie à l'Université pontificale grégorienne à Rome. Le , il fut ordonné prêtre dans l'église des carmes de Cracovie par l'archevêque Adam Stefan Sapieha.

Secrétaire des primats de Pologne[modifier | modifier le code]

Le , il fut nommé secrétaire et aumônier du cardinal Hlond. La Seconde Guerre mondiale obligea le cardinal et son secrétaire à partir pour Rome. Du à 1943, comme de nombreux Polonais, les ecclésiastiques trouvèrent refuge à Lourdes, dans la Zone libre ; après l'occupation de toute la France par les nazis, ils furent accueillis à l'abbaye d'Hautecombe en Savoie, où il demeura jusqu'en 1945 (en revanche, ses deux compatriotes, le cardinal Hlond et Boleslaw Filipiak furent arrêtés le )[1].

Après la guerre et la mort du cardinal Hlond, en 1945, il devint secrétaire et aumônier du cardinal Stefan Wyszyński, et le resta jusqu'au .

Évêque auxiliaire de Gniezno[modifier | modifier le code]

Il fut ordonné évêque par le cardinal Wyszynski le et travailla de 1951 à 1953 au greffe du primat de Pologne. Comme le cardinal Wyszyński, il fut arrêté par les autorités communistes et resta en prison jusqu'en 1956[2].

Archevêque de Poznań[modifier | modifier le code]

Il est nommé archevêque de Poznań par Pie XII le et est installé le 2 juillet de la même année. Il participe au Concile Vatican II ente 1962 et 1965. Les 16 et , avec tout l'épiscopat polonais, il participe aux cérémonies du millénaire du christianisme polonais. Il meurt le à Poznań et est enterré sous la cathédrale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Pierre Blet, Pie XII et la Seconde Guerre mondiale, Librairie académique Perrin, 1997, (ISBN 2-262-01324-1), 155 pages ; page 50.
  2. (en) « Thousand of Poles lament barring of Pope », Milwaukee Journal Sentinel, (consulté le 20 avril 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :