Antoine d'Estaing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antoine d'Estaing
Biographie
Naissance 1455
Décès
Évêque de l’Église catholique
Évêque d'Angoulême
1506
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Antoine d'Estaing, né en 1455 et mort le , est un homme d'Église et prélat français des XVe et XVIe siècles. Il est membre du grand conseil de Louis XII (1495), évêque d'Angoulême (1506-1523), dom d'Aubrac, doyen du chapitre et comte de l'église de Lyon (1514).

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et jeunesse[modifier | modifier le code]

Antoine d'Estaing descend de la famille d'Estaing, une famille de la noblesse du Rouergue et d'Auvergne, dont l'origine remonte au XIe siècle. Il est le frère de François d'Estaing (1460-1529), évêque de Rodez.

Il est élevé par les soins de Jean-Pierre d'Estaing, son oncle, chamarier de Lyon.

Carrière ecclésiastique[modifier | modifier le code]

Il est chanoine et sacristain de Rodez, prévôt de Villefranche-de-Rouergue, prieur de Langogne, dom d'Aubrac après son oncle, doyen et comte de Lyon, puis en 1506, évêque d'Angoulême, à la mort d'Hugues de Bose. Le roi Louis XII l'avait choisi en 1498 pour être son procureur-général dans l'affaire de la dissolution de son mariage avec Jeanne de France, et l'avait nommé conseiller du grand conseil, puis conseiller clerc au parlement de Toulouse. Il quitte cet office — le roi nomme un successeur par lettres du — quand il est promu à l'évêché. En 1509, il souscrit au testament du cardinal Georges d'Amboise, ministre d'État et, trois ans plus tard, il prend part au concile de Pise suscité par Louis XII, où il soutient les intérêts de la France contre les prétentions de la cour de Rome.

Il meurt le , à l'âge de 68 ans.

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]