Antoine Bonelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Antoine Bonelli
Image illustrative de l’article Antoine Bonelli
Portrait par Alessi.
Information
Nom de naissance François Antoine Bonelli
Naissance
Bocognano, Corse
Décès (à 79 ans)
Aghione, Corse
Surnom Antoine "Bellacoscia"
(Belle cuisse)
Condamnation 1851, 1854, 25 juin 1882, 25 juillet 1882
Pays France
Régions Drapeau de la Corse Corse
Ville Bocognano

François Antoine Bonelli, dit Antoine Bellacoscia, né le à Bocognano (Corse)[1] et mort le à Aghione (Corse), est le plus célèbre des bandits d'honneur Corse du XIXe siècle et XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine Bonelli est un des 24 enfants de Pierre-Paul Bonelli dit « Paulichju », et de « Julie », la sœur aînée de ses trois concubines[2],[3],[4].

Portrait de Antoine Bellacoscia
par Pierre Ucciani (1890).

La séquestration en , du vieux Dominique-André Cerati (ou Casati), qui refusait de lui donner la main de sa fille, sa désertion et la tentative d'assassinat du maire de Bocognano, lui valent d'être condamné par contumace aux travaux forcés à perpétuité en 1851, et à la peine de mort en 1854. La promesse de grâce arrachée au Président Sadi Carnot, va le décider à se constituer prisonnier le . Après un procès symbolique le (ses crimes étant prescrits), le jury le déclare non coupable mais prononce une "interdiction de séjour" en Corse. Il obtient la levée de cette "interdiction" et rentre en Corse[2],[3],[4],[5],[6],[7].

Il meurt le [2],[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de la Corse du Sud, commune de Bocognano, acte de naissance no 76, année 1827 (page 93/248)
  2. a b et c « Les Bellacoscia, Corsica terra »,
  3. a b et c « Antoine Bellacoscia (1827-1909) », ...
  4. a et b « Antoine Bonelli 1892 (gallica.bnf) »,
  5. « reddition du bandit corse Bellacoscia », ...
  6. « Antoine Bonelli, causes criminelles 1892 »,
  7. « Antoine Bonelli, causes criminelles 1895 »,
  8. Terre de femmes, Guy de Maupassant http://terresdefemmes.blogs.com/mon_weblog/2005/01/une_histoire_co.html
  9. Bellacoscia, journal Le Gaulois http://www.maupassantiana.fr/Oeuvre/Chroniques.html.
  10. La chasse au mouflons, Émile Bergerat (gallica.bnf).jpeg https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1025209p.r=bellacoscia.langFR.swf>
  11. La vie du bandit Bellacoscia https://www.amazon.fr/La-vie-du-bandit-bellacoscia/dp/B003WROJGE.
  12. La Vie du bandit Bellacoscia http://www.abebooks.fr/rechercher-livre/auteur/PIERHOME
  13. Bellacoscia, bandit d'honneur http://www.livrenpoche.com/bellacoscia-bandit-d-honneur-e195966.html
  14. Vendetta et banditisme en Corse au dix-neuvième siècle http://data.bnf.fr/12028037/stephen_wilson/.
  15. Bandits corses de légende, Bellacoscia Zampaglinu http://www.gibertjoseph.com/bandits-corses-de-legende-bellacoscia-zampaglinu-643847.html.
  16. La Corse et la République https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=Antoine+bellacocia+La+Corse+et+la+R%C3%A9publique%2C+Jean-Paul+Pellegrinetti%2C+%E2%80%8EAnge+Rovere
  17. Bandits corses, Du mythe à la réalité http://www.corsicatheque.com/layout/set/print/Litterature-et-bibliotheques/Essais/Bandits-corses-Du-mythe-a-la-realite.

Liens externes[modifier | modifier le code]